header2011hac_fr
Languages
English
Español

Moyen-Orient et Afrique du Nord L’Iraq et les Iraquiens vulnérables déplacés en Égypte, en Jordanie, au Liban et en République arabe syrienne

© UNICEF/NYHQ2010-0694/Kamber

Un garçon dans une rue encombrée de débris dans la ville de Nasariyah, dans le gouvernorat de Dhi Qar. Depuis le début de la guerre, en 2003, les violences ont déplacé des millions d'Iraquiens, détruit des infrastructures et aggravé la pauvreté.

ENFANTS ET FEMMES DANS LA CRISE

Les violences permanentes qui rythment le quotidien d’une grande partie de l’Iraq ont affaibli la gouvernance et mis le pays dans l’incapacité de satisfaire les besoins de nourriture, de protection et d’éducation de sa population. Les troubles politiques et économiques ont plongé dans une situation de grande vulnérabilité les femmes et les enfants, en butte à la pauvreté, la sous-nutrition, le manque d’eau potable et d’assainissement, l’insuffisance des ressources éducatives, les violences faites aux personnes et la maltraitance. Les Iraquiens doivent relever des défis liés aux menaces de sécheresse, aux infrastructures détruites et à une population importante de réfugiés et de personnes déplacées. Le nombre de personnes déplacées se chiffre en millions. Une grande partie s’est réfugiée dans les pays voisins et on estime à plus d’un million le nombre de personnes déplacées à l’intérieur du pays depuis 2006, année où les violences ont atteint leur paroxysme. Les craintes et l’insécurité persistantes font obstacle au retour des personnes. Une aide soutenue et intensive est nécessaire pour assurer aux femmes et aux enfants iraquiens vulnérables des conditions de vie minimales et une protection fondamentale dans un contexte de guerre, de violence et de discorde politique, qu’ils soient en Iraq, en Jordanie, au Liban ou en République arabe syrienne.

RÉPONDRE AUX BESOINS URGENTS ET RENFORCER LA RÉSILIENCE EN 2011

L’UNICEF exerce, comme chef de file du groupe sectoriel (cluster) pour l’éducation ainsi que pour l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH) et comme chef de file adjoint du groupe sectoriel sur la santé et la nutrition dirigé par l’Organisation mondiale de la Santé et comme adjoint à la direction du groupe sectoriel de la protection piloté par l’UNHCR, de multiples responsabilités sectorielles en Iraq. En 2011, l’UNICEF continuera de travailler avec les gouvernements iraquien, égyptien, jordanien, libanais et syrien et de collaborer avec d’autres institutions de l’ONU et des ONG pour répondre aux besoins de 3,5 millions d’Iraquiens vulnérables.

LE FINANCEMENT HUMANITAIRE EN ACTION : FAITS MARQUANTS DE 2010

L’UNICEF estimait en 2010 à 49 857 545 dollars É-U les besoins de financement pour ses activités humanitaires en Iraq et dans les pays voisins. Au mois d’octobre 2010, les fonds reçus s’élevaient au total à 7 220 298 dollars pour l’Iraq et à 10 158 315 dollars pour l’aide régionale en faveur des Iraquiens vulnérables déplacés en Égypte, en Jordanie, au Liban et en République arabe syrienne. Malgré l’insuffisance des fonds reçus, l’UNICEF a pu fournir 7 tonnes de lait thérapeutique F-100 et F-75 à plus de 2000 enfants sous-alimentés en Iraq. Dans les provinces d’Anbar, Basrah, Missan et Thi-Qar, 43 000 enfants de moins de cinq ans et 17 000 femmes enceintes ont bénéficié d’un meilleur accès aux soins de santé primaires. Plus d’un million de personnes de 48 communautés différentes ont pu accéder plus facilement à l’eau potable et à l’assainissement. Des interventions d’urgence en matière d’éducation ont permis de venir directement en aide à quelque 286 700 étudiants (dont 38 pour cent de filles) et 17 390 enseignants (dont 44 pour cent de femmes). L’UNICEF a également formé 750 enseignants et 7500 écoliers aux risques et à la prévention de la maltraitance.

BESOINS DE FINANCEMENT POUR 2011

L’UNICEF demande au total 40 056 000 dollars É-U pour son aide en faveur des Iraquiens vulnérables. Quelque 22 000 000 dollars seront utilisés pour mener à bien ses activités prévues en Iraq, 14 200 000 dollars, pour venir en aide aux femmes et aux enfants vulnérables déplacés en République arabe syrienne, 2 831 000 dollars pour ceux qui vivent en Jordanie, 525 000 dollars pour ceux qui sont au Liban et 500 000 dollars pour ceux qui se sont réfugiés en Égypte. Cette demande s’inscrit dans le cadre du Plan d’action régional en faveur des réfugiés iraquiens piloté par l’UNHCR.

Pour toute information supplémentaire sur les réalisations en 2010 et l’action humanitaire prévue en 2011, veuillez consulter le site www.unicef.org/french/hac2011 

BESOINS D’URGENCE DE L’UNICEF POUR 2011 (en dollars É.-U.)
Total 40 056 000