header2011hac_fr
Languages
English
Español

Afrique de l’Est et australe Érythrée

© UNICEF/NYHQ2008-1641/Pirozzi

Un agent de santé mesure la circonférence du bras d'un jeune enfant pour évaluer son statut nutritionnel. La sous-nutrition chez les enfants est un résultat de l'instabilité politique, de l’instabilité alimentaire et de catastrophes naturelles successives.

ENFANTS ET FEMMES DANS LA CRISE

En Érythrée, les enfants et les femmes restent exposés à une sous-nutrition omniprésente qui limite la croissance physique et le développement des enfants. Ils sont aussi menacés par les mines terrestres qui émaillent une partie du territoire. Des prix à la consommation élevés, la sécheresse et les inondations contribuent à l’insécurité alimentaire et l’impasse politique actuelle avec l’Éthiopie, le pays voisin, entrave les efforts entrepris pour réduire la pauvreté, diminuer les risques de catastrophe et développer les capacités humaines. Il est essentiel de trouver un moyen d’opérer au milieu des restrictions gouvernementales afin d’apporter l’aide nécessaire au bien-être immédiat des gens les plus vulnérables du pays.

RÉPONDRE AUX BESOINS URGENTS ET RENFORCER LA RÉSILIENCE EN 2011

En 2011, l’UNICEF continuera à collaborer avec le gouvernement d’Érythrée, des institutions de l’ONU et les ONG partenaires pour répondre aux besoins d’environ 1,5 million de personnes, principalement des enfants enlisés dans la pauvreté, en proie à l’insécurité alimentaire et vulnérables aux catastrophes naturelles. La préoccupation principale de l’UNICEF sera d’assurer l’accès à la santé et à l’alimentation, à l’eau potable, à un assainissement et une hygiène satisfaisantes ainsi qu’à l’amélioration de la sensibilisation aux risques posés par les mines terrestres et à la protection de l’enfance.

LE FINANCEMENT HUMANITAIRE EN ACTION : FAITS MARQUANTS DE 2010 

En 2010, l’UNICEF estimait que 24,8 millions de dollars É.-U. étaient nécessaires pour financer son action en Érythrée. Au mois d’octobre 2010, seulement 27 pour cent de cette somme avait été reçue. Malgré ce déficit, le financement des donateurs a permis à l’UNICEF et à ses partenaires de satisfaire les besoins humanitaires immédiats. Près de 6000 enfants atteints de malnutrition sévère aiguë ont reçu les traitements indispensables et plus de 37 000 personnes ont pu disposer d’eau potable et de moyens d‘assainissement. La sensibilisation aux risques posés par les mines terrestres a touché près de 200 000 personnes dont 150 000 enfants.

BESOINS DE FINANCEMENT POUR 2011

Pour mener à bien les opérations prévues en Érythrée, c’est à dire accomplir des progrès significatifs dans la stabilisation du bien-être des femmes et des enfants, particulièrement en ce qui concerne leur état nutritionnel, leur accès à de l’eau salubre ainsi qu’à l’éducation et à la protection, l’UNICEF demande 14 075 000 dollars É.-U.. Tout retard dans le financement complet des programmes compromettra encore plus la santé de la population vulnérable de l’Érythrée et son potentiel humain.  

Pour toute information supplémentaire sur les réalisations en 2010 et l’action humanitaire prévue pour l’Érythrée en 2011, veuillez consulter le site Internet www.unicef.org/french/hac2011.

 

BESOINS D’URGENCE DE L’UNICEF POUR 2011 (en dollars É.-U.)
Total 14 075 000