header2011hac_fr
Languages
English
Español

Afrique de l’Ouest et centrale Tchad

© UNICEF/NYHQ2010-1152/Asselin

Un garçon assis dans un centre de transit et d'orientation pour enfants qui étaient associés aux forces ou groupes armés à N'Djamena. Ce type de recrutement reste un problème grave dans l'est du Tchad.

ENFANTS ET FEMMES DANS LA CRISE

Au Tchad, environ deux millions de personnes ont besoin d’une aide alimentaire. Pour beaucoup d’entre elles, la sous-nutrition et l’insécurité alimentaire chronique font désormais partie du quotidien car, dans la région du Sahel, la production alimentaire demeure paralysée par l’extrême sécheresse, la rareté des ressources et la désertification progressive. Les conflits civils des pays voisins ont aggravé cette épreuve, obligeant plus de 300 000 personnes de la région du Darfour, au Soudan, et de la République centrafricaine à venir se réfugier au Tchad1. C’est ce même conflit qui a déplacé environ 170 000 résidents tchadiens des régions frontalières avec le Darfour2 La santé des personnes déplacées ou vivant dans des camps de réfugiés est particulièrement exposée aux risques d’épidémie de choléra, de méningite et de rougeole. L’accès inadéquat aux soins de santé primaires, à l’eau salubre et à l’assainissement ainsi que la faible couverture vaccinale compromettent encore davantage la santé des personnes au Tchad. A l’est du Tchad, l’enrôlement des enfants dans les groupes armés demeure un problème crucial. Les inquiétudes quant au bien-être des enfants et des femmes se sont accrues avec le départ de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad en novembre 2010.

RÉPONDRE AUX BESOINS URGENTS ET RENFORCER LA RÉSILIENCE EN 2011

L’UNICEF Tchad est chef de la coordination des groupes sectoriels (clusters) pour l’eau, assainissement et hygiène (WASH), la nutrition et l’éducation. En 2011, l’UNICEF continuera de travailler avec le gouvernement du Tchad, d’autres institutions des Nations Unies, ONG et communautés d’accueil pour répondre aux besoins de 2,5 millions de personnes, dont 300 000 femmes, 765 000 filles et 735 000 garçons.

LE FINANCEMENT HUMANITAIRE EN ACTION : FAITS MARQUANTS DE 2010

En 2010, L’UNICEF avait estimé que 51 237 840 dollars É.-U. étaient nécessaires pour financer son travail humanitaire au Tchad. En octobre 2010, un total de 18 801 849 dollars É.-U. avaient été reçus, représentant 37 pour cent de la demande. Avec ce niveau de financement, l’UNICEF a pu améliorer la vie des enfants confrontés à des risques de santé et de nutrition à cause des déplacements et des pénuries alimentaires chroniques. L’UNICEF a contribué à l’amélioration de la couverture vaccinale, de 23 pour centà 95 pour cent pour les enfants de moins d’un an dans les camps de réfugiés, les sites pour personnes déplacées et les communautés d’accueil villageoises. Le nombre d’enfants bénéficiant d’une alimentation thérapeutique est passé de 12 000 en 2009 à 46000 en novembre 2010, diminuant ainsi la mortalité et la morbidité élevées liées à la sous-nutrition qui caractérise la région. En 2010, pendant la saison des pluies, les pluies très abondantes ont inondé des régions qui ont l’habitude d’être touchées, et dans les régions ouest et sud du pays, la montée des rivières Chari et Logone qui sillonnent ces régions a provoqué des dangers supplémentaires. Ces graves inondations ont favorisé la flambée de choléra qui a touché de nombreuses régions. Grâce à l’assistance technique de l’UNICEF et à son approvisionnement en équipement médical et en médicaments au gouvernement du Tchad, le taux de décès imputables au choléra a pu passer de 19 pour cent à 3 pour cent dans les régions de Guéra, Kanem, Lac, Mayo-Kebbi Est, Mayo-Kebbi Ouest et N’Djamena.

BESOINS DE FINANCEMENT POUR 2011

L’UNICEF a besoin de 45 639 000 dollars É.-U. pour son activité humanitaire au Tchad en 2011. Ces besoins sont conformes aux demandes de l’UNICEF dans sa Procédure d’appel global de 2011 (CAP). Des niveaux de financement adéquats sont nécessaires afin de maximiser les progrès en matière de bien-être et de développement pour les femmes et les enfants au Tchad.

Pour toute information supplémentaire sur les réalisations en 2010 et l’action humanitaire prévue pour le Tchad en 2011, veuillez consulter le site Internet www.unicef.org/french/hac2011.

1 Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, «  2010 UNHCR Country Operations Profile: Chad », HCR, Genève, <www.unhcr.org/cgi-bin/texis/vtx/page?page=49e45c226>, accès le 14 décembre 2010.
2 Nations Unies, « Tchad : Appel consolidé 2011 », Bureau de la coordination des affaires humanitaires, New York, novembre 2010, p. 1.
 

BESOINS D’URGENCE DE L’UNICEF POUR 2011 (en dollars É.-U.)
Total 45 639 000