header2011hac_fr
Languages
English
Español

Afrique de l’Ouest et centrale République centrafricaine

© UNICEF Central African Republic/2009/de Hommel

Des enfants dans la ville de Boura. Une grande pauvreté, la reprise du conflit et l'afflux de réfugiés à partir des pays voisins exposent les enfants du pays aux maladies et à l'exploitation.

ENFANTS ET FEMMES DANS LA CRISE

La République centrafricaine s’efforce, au prix de grandes difficultés, de subvenir aux besoins de sa population tout en tentant de mettre un terme au conflit politique interne qui sévit depuis 2003. Depuis quelques années, le pays accueille également des milliers de réfugiés venant des pays voisins. Environ 30 pour cent seulement de la population centrafricaine a accès à de l’eau propre et la proportion qui a accès à des services d’assainissement1 est encore plus faible. Les tendances en matière de maladie et de sous-nutrition sont alarmantes. Les enfants sont souvent victimes de violences sexuelles et sont obligés de rejoindre des groupes armés. Étant donné l’environnement précaire dans lequel se trouve la plupart des femmes et des enfants du pays, l’assistance humanitaire (telle que la vaccination essentielle et l’éducation en matière de SIDA) n’est souvent que temporaire.

RÉPONDRE AUX BESOINS URGENTS ET RENFORCER LA RÉSILIENCE EN 2011

L’UNICEF dirige les groupes sectoriels (clusters) pour l’éducation ainsi que pour l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH); il co-préside les groupes sectoriels pour la nutrition, le logement et les produits non alimentaires en République centrafricaine. De plus, l’UNICEF participe activement au travail des groupes chargés de la santé, la protection, la logistique et la sécurité alimentaire. En 2011, l’UNICEF continuera de collaborer avec le Gouvernement centrafricain, les autres institutions de l’ONU, les ONG locales et internationales ainsi que les communautés d’accueil pour satisfaire aux besoins de centaines de milliers d’enfants et d’adultes.

LE FINANCEMENT HUMANITAIRE EN ACTION : FAITS MARQUANTS DE 2010

En 2010, l’UNICEF a estimé que les fonds nécessaires pour son action humanitaire en République centrafricaine s’élevaient à 15 187 221 dollars É.-U. En octobre 2010, un total de 5 652 257 dollars a été reçu, soit 37 pour cent de la somme demandée pour 2010. Parmi les résultats essentiels, on note que 750 000 enfants ont été protégés contre la maladie grâce à des vaccinations de routine et la première étape d’une campagne de vaccination contre la fièvre jaune. Avec l’aide de l’UNICEF, des groupes armés ont démobilisé 108 enfants et plus de 172 000 jeunes enfants ont été inscrits à l’école maternelle.

BESOINS DE FINANCEMENT POUR 2011

L’UNICEF demande 11 763 000 dollars É.-U. pour mener à bien les activités prévues. L’UNICEF a fait coïncider sa demande avec les besoins identifiés par la Procédure d’appel global (CAP) de 2011. Les femmes et les enfants de la République centrafricaine, qui luttent pour survivre dans des conditions rendues précaires par le délabrement de l’infrastructure sociale et la répercussion des crises survenues dans les pays voisins, ont besoin de l’aide urgente que ces fonds peuvent financer.

Pour toute information supplémentaire sur les réalisations en 2010 et l’action humanitaire prévue pour la République centrafricaine en 2011, veuillez consulter le site www.unicef.org/french/hac2011.

1 Communiqué Final, Table ronde sectorielle Eau et assainissement en RCA, Bangui, République centrafricaine, 8 octobre 2009, p 3.
 

BESOINS D’URGENCE DE L’UNICEF POUR 2011 (en dollars É.-U.) Total 11 763 000