Égalité des sexes

Podcast Journée internationale de la femme, la discussion se concentre sur l'éducation des filles

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2007-1045/Asselin
A girl carries her slate and schoolbooks in the village of Essaout, Senegal.

NEW YORK, États-Unis, 8 mars 2010 - Cette année, la Journée internationale de la femme se concentre sur le thème : « droits égaux, égalité des chances : progrès pour tous ». Bien que des progrès significatifs aient été obtenus pour la parité hommes/femmes et l'égalité dans l'éducation, beaucoup de problèmes demeurent.

Selon les dernières estimations de l'UNICEF, les filles composent plus de la moitié des 101 millions d'enfants en âge scolaire primaire qui ne vont pas à l'école.

Pour comprendre les avancées obtenues et les défis restants pour l'éducation des filles, la modératrice Amy Costello s'est entretenue avec Tamara Kreinin, Directrice générale des Femmes et de  la Population à la Fondation des Nations Unies; l'Honorable ambassadeur,  le Professeur Samson Kagengo Ongeri; le ministre de l'Education nationale du Kenya et le Champion UNICEF pour des Écoles amies des enfants.

Les filles souvent laissées pour compte

 Pendant ses 25 années de carrière dans les secteurs publics et privés, Mme Kreinin a travaillé autour du globe sur les questions concernant les jeunes filles et les adolescents. Ellea expliqué que les filles sont frequemment omises dans la collecte de données et les programmes.

« Souvent, on constate que dans les programmes à destination des jeunes, 90 pour cent des participants sont des garçons, » explique Mme Kreinin.

« Les filles sont toujours mises à l'écart  vis à vis des garçons et nous devons les pousser en avant  et au centre, » a-t-elle ajouté.

Des problèmes demeurent au Kenya

Le ministre Ongeri a discuté des actions entreprises par  le gouvernement kenyan pour accroître le nombre de  filles dans le système éducatif de pays.

Malgré les progrès réalisés par le Kenya dans beaucoup de régions du pays, dans les districts nomades, obtenir que les filles aillent à l'école reste un défi majeur. Dans ces secteurs, le nombre des garçons inscrits à l'école demeure manifestement plus élevé que celui des filles.

Cependant, on note un certain progrès. « Nous avons pu créer des écoles mobiles; ainsi que des pensionnats bon marché pour attirer les jeunes garçons et les jeunes filles dans nos écoles, » a déclaré le ministre Ongeri. « Et aussi, grâce à la fourniture d'autres services, comme les programmes VIH/SIDA et d'eau et d'assainissement, nous avons pu maintenir notre taux de rétention scolaire à un niveau raisonnable. »

Écouter le podcast

Cliquez ici  pour écouter cette discussion radio podcast de l'UNICEF (en anglais).


 

 

Audio (en anglais)

Dans ce podcast, consacré à l'éducation des filles, la modératrice Amy Costello s'est entretenue avec Tamara Kreinin de la Fondation des Nations Unies et l'Honorable ambassadeur,  le Professeur Samson Kagengo Ongeri du Kenya.
AUDIO écouter

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles
Recherche