Coupe du Monde de la FIFA 2006

But de l'équipe UNICEF dès l'ouverture de la Coupe du Monde de la FIFA 2006

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2006/Thormann
L’Allemagne (joueurs en blanc) rencontre le Costa Rica (en rouge) pour le match inaugural de la Coupe du Monde 2006 de la FIFA.

Par Monique Thormann

MUNICH, Allemagne, 12 juin 2006 – La majorité des supporters costaricains qui étaient présents à la rencontre inaugurale de la Coupe du Monde 2006 de la FIFA, vendredi, n’occupaient qu’un petite partie du stade de Munich, mais leurs voix n’en ont pas moins résonné bien au-delà du terrain quand Paolo Wanchope du Costa Rica, un joueur de « l’Équipe UNICEF » a marqué deux buts.

Le premier but de Wanchope a permis au Costa Rica d’égaliser contre l’équipe d’Allemagne, le second le ramenait à la marque.

À la cérémonie d’ouverture, l’UNICEF avait un kiosque placé directement sur le passage des plus de 60 000 amateurs de foot qui se pressaient pour entrer dans le stade. Une “Webcam” leur offrait la possiblité d’obtenir leur photo en compagnie des joueurs de l’Equipe UNICEF.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2006/Thormann
Un supporter s’est arrêté au kiosque de l’UNICEF placé devant le stade de Munich où ont lieu les matches de la Coupe du Monde. Le kiosque a été installé pour la promotion de la campagne « UNISSONS-NOUS POUR LES ENFANTS, POUR LA PAIX » .

L'UNICEF, œuvre de bienfaisance officielle de la Coupe du Monde 2006 de la FIFA, était la seule organisation humanitaire présente dans l’espace d’exposition.

Bien que le Costa Rica ait finalement perdu le match contre l’Allemagne sur un score de 4 à 2, les exploits d’un buteur redoutable comme Paolo Wanchope prouvent que même dans un pays comme le Costa Rica, où la population pauvre compte un tiers d’enfants et de jeunes, le sport est un moyen d’acquérir assurance et confiance en soi. Au moment où nous écrivons, quatrième jour de la Coupe du Monde, Wanchope est classé parmi les trois joueurs ayant marqué le plus de buts.

Une équipe de joueurs de classe mondiale

Pendant le week-end, Didier Drogba, un autre membre de l’Équipe UNICEF, a mis son pays sur la carte pour les enfants en marquant un but pour son équipe de Côte d’Ivoire, qui rencontrait l’Argentine.

Une trêve sportive bienvenue pour la Côte d’Ivoire qui souffre depuis 1999 de troubles et de violences politiques à la suite d’un coup d’État.

Trinidad et Tobago, avec Dwight Yorke, un autre joueur de l’Équipe UNICEF, a créé la surprise parmi les spectateurs en obtenant un match nul contre une redoutable équipe européenne, la Suède.

Edwin van der Sar, le gardien des Pays-Bas qui lui aussi fait partie de l’Équipe UNICEF a contribué à la victoire remportée dimanche par son équipe, contre la Serbie-Monténégro.

Finalement,  David Beckham, également membre de l’Équipe UNICEF, a aidé son équipe, l’Angleterre, à marquer le but décisif. David Beckham est également Ambassadeur de l’UNICEF.

« Un sentiment de renouveau national »

Beckham, Drogba, van der Sar, Wanchope and Yorke sont 5 des 15 vedettes internationales du ballon rond qui ont rejoint l’Équipe UNICEF pour participer à la campagne « UNISSONS-NOUS POUR LES ENFANTS, POUR LA PAIX », une initiative pour combattre la violence lancée par l’UNICEF et la FIFA, la fédération internationale de football qui organise la Coupe du Monde.

La campagne repose sur l’idée que le football a le pouvoir de rapprocher des gens différents, quelle que soit leur nationalité, et de contribuer à la guérison des blessures psychosociales que les conflits provoquent dans les sociétés. Le Secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, développait le même thème dans un article publié vendredi dans l’International Herald Tribune, dans lequel il célébrait l’esprit de la Coupe du Monde.

« Participer à la Coupe du Monde est pour un pays un sujet de profonde fierté nationale, écrivait Kofi Annan, pour des pays qui se qualifient pour la première fois, comme mon propre pays, le Ghana, c’est une marque d’honneur. Pour ceux qui y réussissent après avoir connu des années d’adversité, comme l’Angola, cet événement fait naître un sentiment de renouveau national. Et pour les pays qui sont actuellement déchirés par des conflits, comme la Côte d’Ivoire, où l’équipe de la Coupe du Monde constitue un puissant symbole d’unité nationale, il n’inspire pas moins que l’espoir d’une renaissance nationale. »


 

 

Messages vidéo d'intérêt public

Les messages d'intérêt public « Superfans » réunissent des footballeurs internationaux de la Coupe du Monde de la FIFA 2006
 VIDEO  haut | bas

L'esprit de l'équipe UNICEF
 VIDEO  haut | bas

En anglais

Les coulisses de "Superfans"
 VIDEO  haut | bas

Recherche

 
UNICEF - FIFA World Cup 2006 - UNITE FOR PEACE