Facts for Life
English version | Versión en español      

 

Les catastrophes et les situations d'urgence

Informations complémentaires

Règle d'or no 3:

Il est toujours préférable que ce soient les parents ou des adultes qu'ils connaissent bien qui s'occupent des enfants, surtout pendant les conflits, afin qu'ils se sentent plus en sécurité.

Pendant les crises ou les situations d'urgence, le gouvernement, les autorités compétentes ou les Nations Unies (en l'absence d'un gouvernement) ont pour devoir de s'assurer que les enfants ne sont pas séparés de leurs parents ou des personnes qui s'occupent d'eux.

En cas de séparation, la responsabilité de fournir une protection et des soins particuliers à l'enfant incombe au gouvernement et aux autorités compétentes. Ils doivent également chercher à retrouver la famille de l'enfant et à réunir l'enfant et sa famille.

Lors des situations d'urgence, il faut donner des soins provisoires aux enfants qui ont été séparés de leurs familles. Dans la mesure du possible, ces soins devraient être donnés par des familles de la communauté à laquelle l'enfant appartient jusqu'à ce qu'il soit réuni avec sa propre famille ou placé dans une famille d'accueil.

On ne doit pas présumer que les enfants en situation d'urgence qui ont été séparés de leurs parents sont orphelins. Ils ne sont pas candidats à l'adoption. Tant que l'on ne connaît pas le sort des parents et/ou des autres membres de la famille proche de l'enfant, on doit considérer que chaque enfant séparé de ses parents peut avoir de la famille proche en vie. Si l'on n'arrive pas à retrouver les parents ou d'autres membres de la famille de l'enfant, le mieux est qu'il soit adopté par une famille de la même origine. Si ce n'est pas possible, on peut alors, mais alors seulement, envisager l'adoption par une famille d'une autre culture ou d'un autre pays.

L'arrivée dans un nouveau foyer ou dans un nouveau pays peut être angoissante, surtout si la famille a fui la violence. Les enfants réfugiés doivent parfois encore faire face à une difficulté supplémentaire : apprendre une nouvelle langue et s'adapter à une nouvelle culture.

  << Page précédente   Page suivante >>