Facts for Life
English version | Versión en español      

 

La prévention des accidents

Informations complémentaires

Règle d'or no 8:

Les enfants, et ceux de moins de 5 ans en particulier, courent beaucoup de risques sur les routes. Il faut toujours les accompagner et leur apprendre à se comporter avec prudence sur la route dès qu'ils apprennent à marcher.

Les jeunes enfants ne réfléchissent pas avant de courir sur la route. Leurs familles doivent les surveiller attentivement.

Il ne faut pas laisser les enfants jouer près d'une route, surtout s'ils jouent au ballon.

Il faut apprendre aux enfants à marcher sur le bord de la route, face à la circulation.

Lorsqu'ils traversent la route, il faut apprendre aux enfants à :

  • s'arrêter au bord de la route
  • regarder des deux côtés
  • écouter s'il y a des voitures ou d'autres véhicules qui viennent avant de traverser
  • donner la main pour traverser
  • marcher et ne pas courir.

Il faut apprendre aux enfants plus âgés à s'occuper des plus jeunes et à montrer le bon exemple.

Les accidents de vélos sont à l'origine de beaucoup de blessures et de décès chez les jeunes enfants. Les familles peuvent les éviter si elles apprennent à leurs enfants à respecter les règles de la circulation. Il faut faire porter des casques aux enfants qui font de la bicyclette.

Les enfants peuvent être gravement blessés s'ils voyagent sur le siège avant d'une voiture ou s'ils sont sans surveillance dans la remorque d'un camion.

  Premiers secours
  Ces premiers secours servent à éviter que le problème ne s'aggrave si l'on ne peut pas obtenir immédiatement une aide médicale.
Premiers secours en cas de brûlures :
  • Si les vêtements de l'enfant prennent feu, il faut l'envelopper rapidement dans une couverture ou un vêtement ou le faire rouler par terre pour éteindre le feu.
  • Il faut rafraîchir immédiatement la zone de la brûlure. Utiliser beaucoup d'eau froide et propre. Si la brûlure est étendue, mettre l'enfant dans un bain ou une cuvette d'eau froide. Il faut parfois une demi-heure pour que la zone brûlée refroidisse.
  • S'assurer que la zone qui a été brûlée est propre et sèche et la protéger avec un pansement peu serré. Si la brûlure est plus grande qu'une grosse pièce de monnaie ou si une cloque commence à se former, il faut faire examiner l'enfant par un agent de santé. Il ne faut pas percer les cloques car elles protègent la zone blessée.
  • Ne pas enlever ce qui est collé à la brûlure. Il ne faut rien mettre d'autre sur la brûlure que de l'eau froide.
  • Donner à boire à l'enfant, par exemple du jus de fruits ou de l'eau légèrement sucrée et salée.
Premiers secours en cas de chocs électriques :
  • Si l'enfant a reçu un choc ou une brûlure électrique, interrompre le courant avant de toucher l'enfant. Si l'enfant est inconscient, il faut le garder au chaud et appeler immédiatement les secours médicaux d'urgence.
  • Si l'enfant a de la peine à respirer ou ne respire plus, l'étendre sur le dos et lui renverser légèrement la tête en arrière. Pincer les narines de l'enfant et souffler dans sa bouche. Souffler assez fort pour que sa poitrine se soulève. Compter jusqu'à 3 et souffler à nouveau. Poursuivre l'opération jusqu'à ce que l'enfant recommence à respirer.
Premiers secours en cas de chutes ou de blessures de la route :
  • Les blessures à la tête et à la colonne vertébrale, en particulier au cou, sont très dangereuses car l'enfant peut rester paralysé à vie ou mourir. Il faut éviter autant que possible de bouger la tête et le dos, et de tordre la colonne vertébrale pour éviter d'autres lésions.
  • Un enfant qui ne peut pas bouger ou qui a très mal a peut-être une fracture. Il ne faut pas déplacer la partie blessée. Il faut s'assurer que le membre blessé est immobilisé et soutenu et appeler immédiatement les secours médicaux.
  • Si l'enfant est inconscient, il faut le garder au chaud et appeler immédiatement les secours médicaux d'urgence.
  • En cas de contusions et d'entorses graves, il faut immerger le membre blessé dans de l'eau froide ou mettre de la glace sur la blessure pendant 15 minutes. Ne pas appliquer la glace directement sur la peau mais mettre une couche de vêtement entre la peau et la glace. Retirer la glace ou l'eau, attendre 15 minutes et recommencer si nécessaire. Le froid devrait calmer la douleur, limiter l'enflure et la contusion.
Premiers secours en cas de coupures et de blessures : Pour les petites coupures et blessures :
  • Laver la blessure avec de l'eau très propre (ou bouillie et refroidie) et du savon.
  • Sécher la peau autour de la blessure.
  • Couvrir la blessure d'une compresse propre et faire un bandage.
Pour les coupures et les blessures graves :
  • Si un morceau de verre ou un autre objet colle à la plaie, ne pas le retirer car il peut éviter un saignement trop abondant; le seul fait de retirer l'objet peut aggraver la blessure.
  • Si l'enfant saigne beaucoup, surélever la partie blessée au-dessus du niveau de la poitrine et appuyer fermement sur la plaie (ou à côté si quelque chose est collé dessus) avec un tampon fait d'un tissu propre. Maintenir la pression jusqu'à ce que le sang cesse de couler.
  • N'enduire la plaie d'aucune matière végétale ou animale, ce qui pourrait provoquer une infection.
  • Mettre une bande sur la plaie. S'assurer que le bandage n'est pas trop serré en cas d'enflure.
  • Emmener l'enfant au centre de santé ou appeler immédiatement les services médicaux. Demander à l'agent sanitaire s'il faut vacciner l'enfant contre le tétanos.
Premiers secours en cas d'étouffement :
  • Si un nourrisson ou un enfant tousse, ne pas intervenir : il faut le laisser essayer d'éliminer l'objet tout seul. Si l'objet n'est pas éjecté rapidement, il faut essayer de le retirer de la bouche de l'enfant.
  • Si l'objet est toujours logé dans la gorge de l'enfant :

    Pour les nourrissons ou les petits enfants : soutenir la tête et le cou. Tourner le visage de l'enfant vers le bas, les pieds surélevés par rapport à la tête. Donner cinq tapes sur le dos entre les omoplates. Retourner le bébé, visage vers le haut, et appuyer fermement cinq fois sur le sternum, entre les mamelons. Répéter l'opération jusqu'à ce l'enfant régurgite l'objet. Si cela ne marche pas, emmener l'enfant immédiatement chez l'agent de santé le plus proche.

    Pour les enfants plus grands : se placer debout derrière l'enfant, les bras autour de sa taille. Fermer le poing, le pouce dirigé vers le corps de l'enfant, au-dessus du nombril et en dessous de la cage thoracique. Placer l'autre main sur le poing et exercer une poussée ferme vers l'intérieur et vers le haut de l'abdomen de l'enfant. Répéter l'opération jusqu'à ce que l'enfant régurgite l'objet. Si cela ne marche pas, emmenez l'enfant immédiatement chez l'agent de santé le plus proche.

Premiers secours en cas de problèmes respiratoires ou de noyade :
  • S'il y a le moindre risque que la tête ou le cou soit blessé, ne pas bouger la tête de l'enfant. Suivre les instructions ci-dessous sans déplacer la tête de l'enfant.
  • Si l'enfant a de la peine à respirer ou ne respire plus, l'étendre sur le dos et lui renverser légèrement la tête en arrière. Pincer les narines de l'enfant et souffler dans sa bouche. Souffler assez fort pour que sa poitrine se soulève. Compter jusqu'à 3 et souffler à nouveau. Poursuivre l'opération jusqu'à ce que l'enfant recommence à respirer.
  • Si l'enfant respire mais qu'il est inconscient, rouler l'enfant sur le côté pour que la langue ne bloque pas la respiration.
Premiers secours en cas d'empoi-sonnement :
  • Si l'enfant a avalé du poison, ne pas essayer de le faire vomir, ce qui pourrait le rendre encore plus malade.
  • Si le poison s'est répandu sur la peau ou les vêtements de l'enfant, retirer les vêtements et rincer la peau à grande eau. La laver au savon jusqu'à ce que tout le poison soit éliminé.
  • Si le poison est entré dans les yeux de l'enfant, asperger les yeux d'eau propre pendant au moins 10 minutes.
  • Emmener l'enfant immédiatement dans un centre de santé ou à l'hôpital. Si possible, apporter un échantillon du poison ou du médicament ou son emballage. Faire en sorte que l'enfant reste le plus tranquille possible.
  << Page précédente   Page suivante >>