Facts for Life
English version | Versión en español      

 

Le VIH/SIDA

Informations complémentaires

Règle d'or no 2:

Tout le monde, y compris les enfants, risque d'être contaminé par le VIH/SIDA. Tout le monde a besoin d'informations et de recevoir une éducation sur la maladie et doit pouvoir avoir accès à des préservatifs pour réduire ce risque.

Les bébés et les jeunes enfants qui vivent avec le SIDA ont des besoins particuliers en termes de nutrition, de vaccination et de régularité des soins de santé pour éviter les complications liées aux maladies infantiles courantes, qui peuvent leur être fatales. Si l'enfant est contaminé, il est probable que sa mère, et éventuellement son père, sont aussi infectés. Des visites à domicile seront peut-être nécessaires.

Dans les pays où les taux d'infection par le VIH sont élevés, les enfants ne courent pas seulement le risque d'être contaminés, mais également de souffrir de l'impact du VIH/SIDA sur leurs familles et leurs communautés.

  • Si les parents, les enseignants ou les dispensateurs de soins sont emportés par le VIH/SIDA, il faut expliquer aux enfants ce qui se passe et les aider à surmonter leur perte et leur chagrin.
  • Les orphelins se retrouvent parfois chefs de famille. Ils sont alors confrontés à de graves difficultés économiques. Lorsque d'autres familles prennent en charge les orphelins, ces familles doivent utiliser au maximum des ressources déjà limitées pour faire face aux besoins supplémentaires de ces enfants.
  • Les enfants séropositifs ou dont la famille est affectée par le VIH/SIDA d'une manière ou d'une autre peuvent être mis au ban ou exclus de leur communauté et se voir refuser l'accès aux services de santé et à l'école. On peut aider les enseignants et les éducateurs à mieux comprendre le problème, à faire preuve de compassion et à lutter contre la discrimination en leur donnant une bonne formation sur le VIH/SIDA.

Il faut essayer dans la mesure du possible de ne pas séparer les familles frappées par le VIH/SIDA. Il faut aussi éviter de placer les orphelins en institution. Les orphelins sont moins traumatisés quand la famille élargie ou la communauté les prend en charge.

Les jeunes ont rarement accès aux informations précises et appropriées dont ils ont besoin. Il importe de donner des informations sur le VIH/SIDA, adaptées à leur âge, aux enfants d'âge scolaire et de leur inculquer des connaissances pratiques avant qu'ils ne deviennent sexuellement actifs. On sait que l'éducation, à ce stade, contribue à retarder le début de l'activité sexuelle et acquérir un sens des responsabilités.

Les enfants qui vivent dans des institutions, dans la rue ou dans des camps de réfugiés sont plus exposés à l'infection par le VIH que les autres enfants. Il faut donc prévoir des services d'appui appropriés.

  << Page précédente   Page suivante >>