Facts for Life
English version | Versión en español      

 
 

Pourquoi il est important de communiquer et d'utiliser les informations sur

Le VIH/SIDA

Les populations du monde entier sont frappées par le SIDA (syndrome d'immunodéficience acquise), une épidémie mondiale qui prend chaque jour davantage des proportions de crise. Quelque 40 millions d'adultes et d'enfants vivent à présent avec le VIH/SIDA. La maladie a fait périr la mère ou les deux parents d'au moins 10,4 millions d'enfants qui ont moins de 15 ans en ce moment.

La maladie frappe de plus en plus les jeunes. En 2001, la moitié environ des 5 millions de nouvelles infections ont touché des jeunes de 15 à 24 ans. Les jeunes femmes sont particulièrement exposées. Selon les estimations, sur les 11,8 millions de jeunes qui vivent avec le VIH/SIDA, 7,3 millions sont des femmes et 4,5 millions sont des hommes.

Le SIDA est provoqué par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH). Le VIH détruit les défenses de l'organisme, qui devient incapable de lutter contre d'autres maladies. Certains médicaments peuvent aider les personnes atteintes du SIDA à vivre plus longtemps, mais il n'existe pas pour l'instant de remède ou de vaccin contre la maladie.

La prévention est la stratégie la plus efficace pour lutter contre la propagation du VIH/SIDA. Chaque personne dans chaque pays devrait savoir comment éviter de contracter la maladie et de la propager.

L'utilisation des préservatifs peut épargner des vies en évitant la transmission sexuelle du VIH. Tous les pays doivent accorder une priorité élevée à l'accès aux tests de dépistage du VIH/SIDA et aux conseils. Chaque personne a le droit d'avoir accès à des tests de dépistage du SIDA et à des conseils volontaires et confidentiels et d'être à l'abri de toute forme de discrimination liée à sa séropositivité.

Ceux qui vivent avec le VIH/SIDA ou qui en sont affectés d'une manière ou d'une autre ont besoin de soins et de compassion. Il faut prendre des mesures pour éliminer les barrières sociales, culturelles, politiques et religieuses qui peuvent entraver l'accès aux services et programmes de lutte contre le VIH/SIDA.

  << Page précédente   Page suivante >>