Facts for Life
English version | Versión en español      

 

Le paludisme

Informations complémentaires

Règle d'or no 2:

Partout où le paludisme sévit, les enfants sont en danger. Il est donc important qu'un agent de santé qualifié examine immédiatement tout enfant qui a de la fièvre. Ce dernier doit suivre dès que possible un traitement antipaludique approprié.

Il faut penser au paludisme si un membre de la famille a de la fièvre, si un jeune enfant refuse de manger, vomit, est somnolent ou a des crises.

Lorsqu'un enfant a de la fièvre et que l'on soupçonne le paludisme, il devrait recevoir immédiatement un traitement antipaludique prescrit par un agent de santé. S'il n'est pas traité dès le premier jour, l'enfant risque de mourir. L'agent de santé est à même de donner les indications nécessaires concernant le traitement à suivre et sa durée.

Un enfant souffrant du paludisme doit suivre un traitement complet, même si la fièvre tombe rapidement. S'il ne reçoit pas un traitement complet, le paludisme pourrait s'aggraver et devenir difficile à guérir.

Si les symptômes du paludisme persistent après le traitement, il faut conduire l'enfant dans un centre de santé ou un hôpital pour le faire soigner. Il se peut que :

  • l'enfant ne reçoive pas suffisamment de médicaments
  • l'enfant ait une maladie autre que le paludisme
  • le paludisme résiste au traitement et qu'il faille donner à l'enfant un autre médicament.

Il faut s'efforcer de faire baisser la température de l'enfant tant que la fièvre persiste. On peut :

  • l'éponger ou le baigner dans de l'eau fraîche (pas froide)
  • éviter de trop l'habiller ou de trop le couvrir.
  << Page précédente   Page suivante >>