Facts for Life
English version | Versión en español      

 

La vaccination

Informations complémentaires

Règle d'or no 2:

La vaccination offre une protection contre plusieurs maladies dangereuses. Un enfant qui n'est pas vacciné risque davantage de tomber malade, d'être handicapé à vie, de souffrir de malnutrition et de mourir.

La vaccination protège les enfants contre quelques-unes des maladies infantiles les plus meurtrières. Tous les enfants, y compris les enfants handicapés, doivent être vaccinés. Un enfant est immunisé par des vaccins qui sont injectés ou administrés par voie buccale. Les vaccins ont pour but de renforcer les défenses de l'enfant contre la maladie. Le vaccin est efficace seulement s'il est administré avant que la maladie ne frappe.

Un enfant qui n'est pas vacciné risque d'attraper la rougeole, la coqueluche et d'autres maladies meurtrières. Les enfants qui survivent sont affaiblis, ils risquent de ne pas grandir comme il faut ou d'être handicapés à vie. Ils risquent aussi de mourir plus tard de malnutrition et d'autres maladies.

Tous les enfants doivent être vaccinés contre la rougeole, qui est l'une des principales causes de malnutrition, de retard du développement mental, ainsi que de troubles de l'ouïe et de la vue. Les symptômes de la rougeole sont la fièvre et une éruption cutanée qui dure au moins trois jours, accompagnées de toux et d'un écoulement nasal. L'enfant a aussi les yeux rouges. La rougeole peut entraîner la mort.

Tous les enfants, partout, doivent être vaccinés contre la polio. Un membre qui devient flasque, l'impossibilité de bouger sont des symptômes de la polio.

Les bactéries ou spores du tétanos, qui se développent dans les plaies souillées, peuvent être mortelles si la personne n'a pas été vaccinée.

  • Vacciner une femme avec au moins deux doses de vaccin antitétanique avant ou pendant la grossesse protège non seulement la mère mais aussi son nouveau-né pendant les premières semaines de la vie du bébé.
  • A l'âge de 6 semaines, le bébé a besoin de sa première dose de DCT pour prolonger la protection contre le tétanos.

Dans les pays où sévit l'hépatite B, 10 enfants sur 100 seront porteurs à vie de l'infection s'ils ne sont pas vaccinés. Les enfants contaminés par l'hépatite B risquent fort d'être atteints d'un cancer du foie quand ils seront plus grands.

Dans certains pays, les épidémies de fièvre jaune menacent la vie des jeunes enfants. Cette maladie peut être évitée par la vaccination.

Dans de nombreux pays, la pneumonie provoquée par l'haemophilus influenzae B (Hib) tue de nombreux jeunes enfants. La bactérie Hib peut également provoquer la méningite chez les enfants. C'est l'un des microbes les plus dangereux pour les enfants, particulièrement pour ceux qui ont moins de 5 ans. La vaccination contre le Hib permet d'éviter ces décès.

Le lait maternel et le colostrum, ce lait épais et jaunâtre que la mère sécrète juste après la naissance, protègent le nourrisson contre la pneumonie, la diarrhée et d'autres maladies. Cette protection dure aussi longtemps que l'enfant est nourri au sein.

La vitamine A aide les enfants à lutter contre les infections et permet d'éviter la cécité. On trouve de la vitamine A dans le lait maternel, le foie, le poisson, les produits laitiers, certains fruits et légumes orange et jaunes et dans certains légumes à feuilles vertes. Dans les régions où il y a une carence en vitamine A, il faudrait donner aux enfants de 6 mois et plus des capsules ou un liquide contenant de la vitamine A lors de la vaccination ou pendant les Journées nationales de vaccination. La vitamine A joue également un rôle important dans le traitement de la rougeole.

  << Page précédente   Page suivante >>