Facts for Life
English version | Versión en español      

 

La nutrition et la croissance

Informations complémentaires

Règle d'or no 1:

Un enfant qui grandit bien gagne du poids rapidement. L'enfant devrait être pesé tous les mois entre la naissance et l'âge de deux ans. S'il n'a pas pris de poids pendant environ deux mois, cela signifie que quelque chose ne va pas.

L'augmentation régulière du poids est la meilleure preuve que l'enfant grandit et se développe bien. L'enfant devrait être pesé chaque fois qu'il est amené au centre de santé.

Un enfant qui est nourri exclusivement au sein pendant les six premiers mois de sa vie grandit généralement bien pendant cette période. L'allaitement maternel protège les bébés contre les maladies courantes et leur assure une bonne croissance et un bon développement sur les plans physique et mental. Les bébés qui ne sont pas nourris au sein risquent d'avoir plus de problèmes d'apprentissage que les bébés nourris au sein.

Si un enfant n'a pas pris de poids pendant deux mois de suite, il se peut qu'il ait besoin de davantage de nourriture ou d'une nourriture plus nutritive, qu'il soit malade ou qu'il ait besoin de plus d'attention et de soins. Les parents et les agents de santé doivent agir rapidement pour découvrir la cause du problème.

Tous les enfants devraient avoir une fiche de croissance. Il faudrait inscrire le poids de l'enfant par un point sur sa fiche de croissance chaque fois qu'on le pèse et relier ce point au point correspondant à la pesée précédente. On obtiendra ainsi une courbe qui permet de voir si l'enfant grandit bien. Une courbe qui monte indique que l'enfant grandit normalement. Lorsque la courbe reste plate ou descend, il y a lieu de s'inquiéter.

Si un enfant ne prend pas régulièrement du poids ou ne grandit pas bien, il convient de se poser un certain nombre de questions importantes :

  • L'enfant est-il nourri assez souvent ? Un enfant devrait manger 3 à 5 fois par jour. Un enfant handicapé peut avoir besoin d'être aidé et de plus de temps pour s'alimenter.
  • L'enfant reçoit-il suffisamment de nourriture ? Si l'enfant demande encore de la nourriture lorsqu'il a fini de manger, il faut lui en donner.
  • L'alimentation de l'enfant est-elle trop pauvre en aliments « de croissance » ou énergétiques ? Les aliments qui aident l'enfant à grandir sont la viande, le poisson, les oeufs, les haricots, les arachides, les céréales et les légumineuses. Rajouter une petite quantité d'huile donne de l'énergie. L'huile de palme rouge ou les autres huiles comestibles enrichies sont de bonnes sources d'énergie.
  • L'enfant refuse-t-il de manger ? Si l'enfant ne semble pas aimer le goût d'un aliment particulier, il faut lui donner quelque chose d'autre. Les nouveaux aliments doivent être introduits progressivement.
  • L'enfant est-il malade ? Il faut encourager l'enfant malade à manger fréquemment de petites portions. Après une maladie, l'enfant a besoin d'un repas supplémentaire par jour pendant une semaine. Les jeunes enfants ont besoin d'une tétée supplémentaire pendant au moins une semaine. Si l'enfant est souvent malade, il faut le faire examiner par un agent de santé qualifié.
  • L'enfant reçoit-il suffisamment d'aliments riches en vitamine A pour éviter la maladie ? Le lait maternel est riche en vitamine A. Les autres aliments contenant de la vitamine A sont le foie, les œufs, les produits laitiers, l'huile de palme rouge, les fruits et les légumes jaunes et orange, ainsi que plusieurs légumes à feuilles vertes. Si ces aliments ne sont pas disponibles en quantités suffisantes, ce qui est le cas dans de nombreux pays en développement, il faut donner à l'enfant une capsule de vitamine A deux fois par an.
  • Donne-t-on à l'enfant des substituts du lait maternel au biberon ? Si l'enfant a moins de 6 mois, l'alimentation au sein exclusivement est ce qu'il y a de meilleur pour lui. Entre 6 et 24 mois, le lait maternel est toujours le meilleur aliment car il contient plusieurs oligo-éléments. Si on donne à l'enfant un autre lait, il faut le nourrir avec une tasse propre et ouverte, plutôt qu'au biberon.
  • Les aliments et l'eau sont-ils toujours propres ? S'ils sont contaminés, l'enfant tombera souvent malade. Les aliments crus doivent être lavés ou cuits. Les aliments cuits doivent être consommés rapidement. Les restes doivent être réchauffés à cœur.

    L'eau doit provenir d'une source d'eau potable et être conservée dans un endroit propre. L'eau l'eau potable peut provenir d'un réseau régulièrement entretenu, contrôlé et chloré. On peut également obtenir de l'eau potable d'un puits abyssinien, d'une pompe à main, d'une source ou d'un puits protégé. Si l'on tire l'eau d'une mare, d'un cours d'eau, d'une source, d'un puits ou d'un réservoir, il est préférable de la faire bouillir.

  • Les selles sont-elles jetées dans des latrines ou enterrées ? Si ce n'est pas le cas, l'enfant peut avoir des vers ou tomber fréquemment malade. Un enfant qui a des vers a besoin d'un médicament vermifuge prescrit par un agent de santé.
  • L'enfant reste-t-il souvent seul ou est-il confié à la garde d'un enfant plus âgé ? Si tel est le cas, le jeune enfant a besoin de plus d'attention de la part des adultes et de plus de stimulation, surtout pendant les repas.
  << Page précédente   Page suivante >>