Afrique australe - Pays en crise

Zambie

Image de l'UNICEF
Cette carte ne reflète pas une position de l’UNICEF sur le statut légal des pays et territoires représentés ou sur la délimitation de leurs frontières.

Depuis un an, la situation est devenue critique en Zambie. C'est l'un des pays les plus pauvres du monde, près de 86 pour cent de ses 10,3 millions d'habitants vivant en-dessous du seuil de pauvreté.

Un mélange complexe de problèmes climatiques, économiques et sociaux a laissé des millions de gens sans ressources suffisantes en eau et en vivres. Plus de la moitié des provinces souffrent d'un rendement nettement réduit des cultures et des récoltes céréalières à la suite de périodes de sécheresse prolongée, mettant quelque 2,3 millions de personnes à la merci de l'aide d'urgence.

Image de l'UNICEF
Des enfants boivent de l'eau à une pompe à main financée par l'UNICEF à l'école primaire de Nthombimbi. Les enfants qui fréquentent ces écoles communautaires aidées par l'UNICEF n'ont pas la possibilité de fréquenter des établissements normaux et le VIH/S

La crise humanitaire ne se limite pas à un problème alimentaire

  • Environ 13 pour cent des jeunes Zambiens sont orphelins à cause du VIH.
  • Environ 13 pour cent des décès chez les moins de cinq ans sont directement causés par le VIH/SIDA. Quelque 32 000 bébés naissent séropositifs chaque année.
  • Les taux de mortalité infantile et de mortalité des moins de cinq ans se sont détériorés régulièrement depuis dix ans.
  • Le paludisme, les maladies diarrhéiques et les infections respiratoires aiguës continuent à figurer parmi les causes principales de mortalité infantile.
  • Des enfants se retrouvent souvent chefs de famille, assumant le fardeau de « gagne-pain » pour leurs jeunes frères et sœurs, car la famille élargie ne remplit plus son rôle.
  • Il y a augmentation du nombre d'enfants vivant et travaillant dans la rue et la maltraitance augmente parmi les enfants et adolescents.
  • Le secteur de l'éducation est en déclin.

Les groupes les plus vulnérables, situés dans les provinces du sud et de l'ouest, regroupent environ un million de personnes et comptent des personnes âgées, des ménages avec un enfant ou une femme à leur tête, ainsi que des foyers comprenant des handicapés, des malades et des veuves ne dépendant d'aucun autre ménage. Dans ces familles, nombre d'enfants sont orphelins ou ont été touchés par la pandémie de VIH/SIDA.

Le gouvernement zambien a lancé récemment un appel public à l'aide. Les Nations Unies (ONU), en collaboration avec leurs partenaires, donneront leur appui au gouvernement afin de fournir une aide cruciale aux populations touchées par la pénurie alimentaire actuelle. Cette aide sera basée sur des principes humanitaires et une attention particulière sera accordée aux groupes les plus vulnérables.

Actions prioritaires

Répondre aux besoins nutritionnels des populations concernées, en particulier les enfants, en fournissant une alimentation thérapeutique aux enfants et des compléments vitaminiques et minéraux aux femmes en âge de procréer. Ces interventions profiteront à quelque 50 000 enfants et à leurs dispensateurs de soins.

Aider à la revalidation des enfants sévèrement malnutris par le biais de la formation et du renforcement des capacités des institutions gouvernementales et des organisations non gouvernementales (ONG).

Collaborer avec le ministère de la Santé, le PAM, l'OMS et les ONG partenaires pour mettre sur pied un système de contrôle de la nutrition afin de surveiller les populations concernées et de se servir des informations récoltées pour mieux cibler l'aide alimentaire et autre.

Construire de nouveaux points d'eau et remettre en état les trous de sonde et les puits dans 18 des districts les plus durement touchés, dans les provinces de l'est, du sud et de l'ouest. L'UNICEF apportera de l'eau là où c'est nécessaire pour éviter les poussées de maladies hydriques et atténuer les effets de la sécheresse.

Fournir des bidons et des tablettes de purification de l'eau aux populations concernées. Des campagnes d'éducation à l'hygiène et à la santé seront également lancées.

Appuyer le ministère de l'Education et d'autres partenaires pour garantir que les enfants touchés par la crise actuelle continuent d'aller à l'école. L'UNICEF a l'intention d'améliorer les installations d'approvisionnement en eau et d'assainissement et de collaborer avec le Programme alimentaire mondial (PAM) pour appuyer les programmes communautaires d'alimentation scolaire. Ces interventions profiteront à près de 160 000 enfants, dont 90 000 filles.

Les enfants sont particulièrement à la merci de la maltraitrance et de l'exploitation lors de ces crises. On veillera particulièrement à garder les écoles ouvertes pour que les enfants y trouvent la sécurité et pour prévenir l'érosion de gains durement acquis en matière d'éducation.

L'ONU et ses partenaires réclament 71 396 209 dollars pour garantir que les droits fondamentaux des populations touchées en Zambie soient protégés et garantis

ORGANISATIONS FAISANT APPEL

BESOINS (US$)

Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO)

2,604,000

Programme des Nations Unies pour les Développement

340,000

Fonds des Nations Unies pour l'Enfance

3,455,000

Fonds des Nations Unies pour la Population

1,530,000

Programme alimentaire mondial

61,662,209

Organisation mondiale de la santé

1,805,000

TOTAL GENERAL

71,396,209



 

 

Recherche