En bref : Niger

L'UNICEF apporte une aide d’urgence aux familles déplacées au Niger

Image de l'UNICEF
© UNICEF Niger/2012/Therrien
Une femme nourrit son enfant au Niger.

Par Shushan Mebrahtu et Seydou Amadou Oumarou

MANGAIZÉ, Niger, 15 février 2012 – Comme des milliers de personnes fuient le conflit dans le Nord du Mali, l’UNICEF, en partenariat avec le Gouvernement du Niger, les ONG et les agences soeurs des Nations Unies, redouble d'efforts pour satisfaire les besoins immédiats des familles déplacées au Niger.

« C'est un vrai soulagement d'avoir reçu aujourd’hui des couvertures et de l’eau potable, et que mes enfants soient plus à l’aise et ne soient plus obligés de dormir dans la poussière  », raconte Fatuma Mathala.

Fatuma Mathalaqui est enceinte de six mois, et ses quatre enfants, âgés respectivement de 2, 3, 4 et 6 ans, ont marché pendant des jours avant d’atteindre un site d’installation provisoire à Mangaizé, un village de la région de Ouallam, a approximativement 100 kilomètres de la frontière entre le Mali et le Niger.

« Nous avons laissé nos biens derrière nous. Nous n’avons plus rien. Et la situation ici est épouvantable. Nous dormons à l’air libre avec juste un peu de nourriture et d’eau », dit-elle.

À ce jour, plus de  12 000 personnes – dont beaucoup de femmes et d’enfants – sont arrivées au Niger du fait des combats qui ont commencé le mois dernier entre les groupes Touareg et les forces  gouvernementales dans la région d’Azawad au Nord du Mali. Les personnes déplacées cherchant refuge sont à la fois maliennes et nigériennes vivant au Mali.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Niger/2012/Therrien
Fatuma Mathala et ses quatre enfants âgés respectivement de 6, 4, 3 et 2 ans, sont assis dans un camp à Mangaizé au Niger. Ils ont marches pendant des jours pour fuir le conflit au Mali.

L’aide commence à arriver

Le site d'installation de la région de Mangaizé – installé sur un espace aride et désert – accueille maintenant plus de 1900 personnes. Des centaines d’abris faits de bouts de bois, de couvertures, de tissus et de tapis aux couleurs vives, sont  éparpillés sur le site. Ils protègent tout juste du soleil, du vent de la poussière et du froid durant la nuit.

L’afflux de réfugiés s’ajoute à crise nutritionnelle imminente qui affecte le Niger et d’autres pays de la région sahélienne. La plupart de ceux qui fuient les violences au Mali restent dans des sites provisoires  installés dans les zones les plus gravement affectées par la sécheresse et les faibles récoltes, accélérant ou renforçant les pénuries en eau et alimentaires.

Dans la region de Ouallam, 40 pour cent de la population est déjà en situation de grave insécurité alimentaire ou risquent de tomber dans l'insécurité alimentaire.

À Sinegodar et Mangaizé, des zones désertiques inhospitalières où l’eau est rare, l’UNICEF distribue de l’eau potable grâce à des citernes et des réservoirs d'eau.

Guido Cornale, le représentant de l’UNICEF au Niger, faisait partie de la première équipe de l’UNICEF à arriver à  Mangaizé pour distribuer de l’eau et des fournitures aux déplacés.

« Notre priorité, en collaboration étroite avec le Gouvernement et nos partenaires, est de continuer à approvisionner en eau et autres fournitures vitales et essentielles les populations à risque et de satisfaire leurs besoins  », a-t-il expliqué.

Les enfants ont besoin d’une aide particulière

Beaucoup d’enfants souffrent de traumatismes liés au conflit et à la perte de membres de leur famille.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Niger/2012/Therrien
Abdoulaye Abdourahmane, 11 ans, a fui au Niger après que sa famille a été tuée au Mali.

« J’ai vu des homes masques forcer notre porte », raconte Abdoulaye Abdourahmane, 11 ans, en se rappelant les horreurs vécues avant de fuir le Mali. « Ils ont tué mon père, ma mère et mes soeurs ».

Les questions de protection de l’enfance sont une priorité pour l’UNICEF qui apportera son soutien à la mise en oeuvre de services psychosociaux et à l’établissement d’espaces adaptés « amis des enfants » afin de permettre aux enfants de jouer en sécurité et de revenir à une vie plus normale.

L’UNICEF continue de mobiliser l’aide

L’UNICEF continuera également de distribuer dans les zones affectées des fournitures vitales et des kits de « l’École dans la boite ». Une équipe de spécialistes travaille également en collaboration avec les autorités locales et les dispensaires pour renforcer leurs capacités à faire face aux problèmes de santé et de malnutrition des enfants et des femmes enceintes ou allaitantes.

L’UNICEF et ses partenaires demandent à la communauté internationale d’intensifier le flot des fournitures et des services essentiels au maintien de la vie destinés aux personnes affectées à la fois par le conflit au Mali et par la crise nutritionnelle émergente au sahel.


 

 

L’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Angélique Kidjo appelle à aider le Sahel

L'Éducation, une première étape pour améliorer la sécurité nutritionnelle au Burkina Faso

Au Niger, en pleine crises nutritionnelle et des réfugiés, l'UNICEF réagit contre l'épidémie de choléra

Enseigner aux écoliers les principes d'une bonne hygiène
 avec vidéo

Des services en ambulatoire sauvent la vie des enfants sévèrement malnutris au Nigéria
 avec vidéo

L'UNICEF et ses partenaires soutiennent la distribution de suppléments nutritionnels aux enfants en danger de malnutrition en Mauritanie

L'UNICEF lance la plus grande opération jamais menée contre la malnutrition au Tchad
 avec vidéo

L’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Angélique Kidjo appelle à aider le Sahel
 avec vidéo

Au Tchad, trouver des solutions à long terme pour résoudre la crise nutritionnelle
 avec vidéo

Les femmes nigériennes prennent l’initiative afin de se doter de pratiques leur permettant de protéger leurs familles pendant la crise nutritionnelle

Au Mali, grâce aux programmes de santé communautaire, les enfants malnourris sont en voie de rétablissement
 avec vidéo

Ewan McGregor publie un appel en faveur des enfants du Sahel
 avec vidéo

Alors que la crise nutritionnelle s'intensifie, les mères nigériennes luttent pour sauver leurs enfants

Carnets de route : le chemin de la guérison de la malnutrition aiguë sévère au Niger

Mia Farrow lance un appel pour venir en aide aux enfants du Sahel

Questions - Réponses avec Mike Golden : mettre fin à la malnutrition en Mauritanie

L'UPS aide l'UNICEF à délivrer des fournitures essentielles et vitales à la Mauritanie frappée par la sécheresse
 avec vidéo

Au Niger, les enfants sont obligés de quitter l’école pour aider leur famille

Plus d'articles sur la crise au Sahel

Recherche