Maroc - Pays en crise

Introduction

© UNICEF Morocco/2004
Des survivants du tremblement de terre à Al Hoceima

L’UNICEF a lancé un appel d’urgence pour réunir 1,5 million de dollars en faveur des victimes du tremblement de terre qui a ravagé la province d’Al Hoceima, au Maroc, le 24 février 2004.

L’organisation s’était immédiatement mobilisée pour répondre aux besoins des populations touchées. Dans les jours à venir, des modules pédagogiques, des jeux et des grandes tentes seront envoyés sur place pour que des écoles de fortune soient organisées. Des vaccins contre la méningite et des comprimés pour purifier l’eau seront aussi expédiés.

Répercussions sur l’éducation

Le tremblement de terre a eu de graves répercussions sur l’éducation et a traumatisé la population, notamment les enfants. Plus de 35 000 élèves n’ont pas pu revenir à l’école parce qu’il ne reste plus rien de leurs salles de classe, de leurs dortoirs, des meubles de classes et de leur matériel scolaire.

Les priorités de l’UNICEF sont les suivantes :

  • favoriser la reprise immédiate des activités scolaires ;
  • soutenir le rétablissement de cadres d’apprentissage et de vie sans risques pour les enfants, en apportant une aide psychosociale adéquate au moyen d’activités récréatives et du sport ;
  • aider les pouvoirs publics dans le domaine de la santé, notamment la vaccination, et répondre aux besoins nutritionnels des enfants vulnérables.

Retour à l’école

Cette somme de 1,5 million de dollars servira à remettre les services d’éducation sur pied dans la province et permettra à l’UNICEF d’apporter une aide aux habitants des villages isolés, qui se retrouvent sans soins médicaux et sans assainissement adéquat et qui ont besoin de services psychosociaux et de protection de l’enfant.

Le Gouvernement marocain et l’UNICEF ont décidé de mener une vaste campagne pour inciter les écoliers de la province d’Al Hoceima à « Retourner à l’école ». Une aide psychosociale et des activités récréatives seront ainsi offertes aux jeunes, et à moyen terme, cette initiative pourrait favoriser la fréquentation scolaire, notamment celles des filles.


 

 

 

 Envoyez cet article

 Version imprimable

Recherche