Centre de presse

Communiqué de presse

L’UNICEF renforce ses opérations en République centrafricaine pour atteindre les enfants qui ont besoin d’aide à cause du conflit

BANGUI, 28 janvier 2013 – – L'UNICEF travaille avec ses partenaires pour aider de toute urgence les personnes qui en ont besoin après un conflit de plusieurs semaines en République centrafricaine (RCA). A cause de ce conflit, qui a touché 1,79 million de personnes, 800 000 personnes ont un besoin urgent d'aide humanitaire.

La situation se stabilisant quelque peu, la priorité est d'atteindre les communautés qui étaient inaccessibles et de leur procurer une alimentation adéquate, des médicaments, de l’eau, du matériel d’assainissement et d’hygiène, une éducation et une protection.

Grâce au mécanisme de réaction rapide, un système mis en place avec 1,9 million d’euros de la Direction générale de l'aide humanitaire et de protection civile (ECHO) de la Commission européenne, et avec d'autres fonds pour prépositionner des fournitures et conclure des accords avec des partenaires, l’UNICEF est en mesure actuellement de répondre aux besoins de 45 000 personnes ou 9 000 familles.

Pour transposer à plus grande échelle l’intervention immédiate, quelque 17 tonnes de fournitures, notamment des médicaments, des comprimés de purification d'eau, des aliments thérapeutiques, des ustensiles de cuisine, des bâches, des moustiquaires et d'autres articles ménagers essentiels, sont arrivés en RCA par voie aérienne et 52 autres tonnes arriveront par la route cette semaine.

« Nous exhortons tous les intervenants à s'unir pour travailler pour le bien de leur peuple, en particulier des enfants », a déclaré M. Souleymane Diabaté, Représentant de l'UNICEF pour la République centrafricaine.

« D'après ce que nous avons vu dans certaines des zones les plus éprouvées, notamment N'délé, Bria, Bombari, et Kaga Bandoro, les enfants vivent dans des conditions extrêmement précaires. Il est essentiel que nous les atteignions aujourd'hui et que nous les aidions immédiatement mais nous exhortons toutes les parties concernées à faire du bien-être à long terme la priorité urgente et un élément essentiel de tout accord politique », a ajouté M. Diabaté.

Avant même les récents combats, la RCA était l’un des pays les plus pauvres du monde, classé à la 179e place sur 187 à l’indice de développement humain. Il a le neuvième plus haut taux de mortalité de l’enfant dans le monde et 8 pour cent des enfants âgés de 6 à 59 mois souffrent  de malnutrition aiguë modérée et 1,9 pour cent de malnutrition aiguë sévère.

Dans les zones de conflit, seulement 48 pour cent des enfants, et seulement 42 pour cent des filles, sont inscrits à l'école et l’on compte quelquefois jusqu’à 90 élèves par enseignant. Des groupes armés procèdent à nouveau à des recrutements d'enfants.

La semaine dernière, on a constaté une certaine amélioration de l'accès humanitaire, plusieurs missions sur le terrain dans les zones contrôlées par l'alliance Seleka ayant pu négocier l'accès aux populations touchées. Il convient toutefois de noter que  presque tous les bureaux de l'ONU et des organisations non gouvernementales dans les zones contrôlées par Seleka ont été pillés.

« Les conséquences humanitaires de cette crise sont encore en cours d'évaluation, mais nous savons que, dans tout conflit, ce sont les enfants qui paient le plus lourd tribut, a déclaré le  Représentant d’ECHO en République centrafricaine, M. Pascal Mounier. L'Union européenne s'est engagée à soutenir la réponse humanitaire et à faire en sorte que les plus vulnérables obtiennent l’aide qui leur est indispensable. Il est clair que les investissements réalisés par l'intermédiaire du mécanisme d’intervention rapide ont permis de réagir plus rapidement. »

Les services existants étant paralysés dans de nombreuses régions du pays en raison de l'insécurité ambiante, l'UNICEF travaille avec des ministères et des ONG partenaires pour aider à fournir un soutien dans les domaines suivants:

• Protéger les enfants des risques de séparation, de traite, d'exploitation sexuelle et de recrutement et prévenir ces dangers; soutenir les femmes et les filles en situation de risque et  les rescapées de la violence sexiste;
• Prévenir la mortalité infantile en fournissant un soutien médical, y compris des kits sanitaires d'urgence et des trousses chirurgicales, des fournitures médicales contre la diarrhée, des vaccins ainsi que des traitements contre la malnutrition aiguë sévère;
• Améliorer l'accès à l'eau salubre et à l'assainissement (traitement des eaux ménagères et des réservoirs d'eau, et distribution de trousses d’hygiène) tout en élargissant les activités de promotion de l'hygiène dans les écoles, établissements de santé et centres d'apprentissage temporaires.
• Fournir un soutien aux communautés déplacées et aider à donner des abris ainsi que d'autres articles non alimentaires essentiels.
• S'assurer que les enfants aient accès, ou retrouvent l’accès, à une éducation de qualité dans des établissements sécurisés (écoles et/ou espaces d'apprentissage, espaces amis des enfants, y compris espaces abritant les premières activités de développement des jeunes enfants pour les enfants de 3 à 5 ans).

L'UNICEF a pour objectif de fournir de toute urgence de l'eau, du matériel d’assainissement, des produits de nutrition et des articles non alimentaires aux familles déracinées par la crise. Quelque 2,1 millions de dollars sont nécessaires immédiatement pour soutenir l'intervention d'urgence. Un montant estimé à 11,5 millions est nécessaire pour continuer à offrir des services d’importance critique à 1,79 million de personnes d'ici à 2013.

###

À propos de l’UNICEF
L’UNICEF est à pied d’œuvre dans plus de 190 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, de leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, l’accès à de l’eau potable et à des moyens d’assainissement, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de particuliers, d’entreprises, de fondations et de gouvernements. Pour en savoir plus sur l'UNICEF et son travail : www.unicef.org/french

Vous pouvez nous suivre sur Twitter et Facebook

À propos d'ECHO
La Direction générale de l'aide humanitaire et de la protection civile de la Commission européenne (ECHO), finance les opérations de secours aux victimes de catastrophes naturelles et de conflits en dehors de l'Union européenne. L'aide est distribuée de manière impartiale, aux victimes directement, indépendamment de leur race, de leur groupe ethnique, de leur religion, de leur sexe, de leur âge, de leur nationalité ou de leur affiliation politique. ECHO compte parmi les plus importants donateurs humanitaires de l’UNICEF. Dans la seule année 2011, ECHO a fourni plus de 70 millions d'euros à des projets de l’UNICEF d’assistance aux enfants un peu partout dans le monde.

Pour de plus amples informations, veuilllez contacter :

Linda Tom, Chef de la communication,
Bureau de pays de l’UNICEF, République centrafricaine,
Tél. portable : + 236 70 55 02 10
Courriel : ltom@unicef.org


 


 

 

 

Recherche