Kirghizistan

L'UNICEF envoie par camions des fournitures aux Ouzbeks qui fuient les violences au Kirghizistan

Image de l'UNICEF
© UNICEF Ouzbékistan /2010
Des camions du ministère ouzbek des Situations d'urgence sont chargés de fournitures d'urgence de l'UNICEF à l'intention des réfugiées de la vallée de Feghana où se trouvent des milliers d'Ouzbeks qui se sont enfuis du Kirghizistan en traversant la frontière.

Par Chris Niles

NEW YORK, États-Unis, 14 juin 2010 – Le Représentant de l'UNICEF en Ouzbékistan Jean-Michel Delmotte a évoqué une situation chaotique alors que des milliers d'Ouzbeks, principalement des femmes et des enfants, fuient les violences interethniques qui se déroulent au Kirghizistan, le pays voisin.  

 AUDIO : écouter

En dépit des appels de l'UNICEF et d'autres organisations humanitaires, le Gouvernement ouzbek a aujourd'hui fermé ses frontières, affirmant qu'il ne pouvait pas faire face à l'afflux de population. L'UNICEF a expédié plusieurs camions chargés de l'essentiel en aide humanitaire pour les réfugiés, dont de la nourriture, de l'eau, des fournitures médicales et des fournitures pour l'assainissement. Davantage d'aide humanitaire est en cours d'acheminement.   

« Je suis très préoccupé par le fait que les autorités ont fermé les frontières, » a déclaré Jean-Michel Delmotte durant un entretien téléphonique avec Radio UNICEF. Il rentrait juste de la frontière, à environ 4 kilomètres de la localité kirghize d'Osh où est concentrée la plus grande partie des violences.

« J'ai vu du fil barbelé et un trou dans le fil barbelé et des gens qui s'enfuyaient, pénétrant en Ouzbékistan, » a dit Jean-Michel Delmotte. « 95 pour cent d'entre eux étaient des femmes et des enfants. La situation était extrêmement tendue et les gens s'enfuyaient très rapidement. »

Image de l'UNICEF
© AP Photo/Akkan
Dans la localité kirghize d'Osh, au sud du pays, des réfugiés ouzbeks en train de fuir une flambée de violence interethnique attendent de traverser la frontière en direction de l'Ouzbékistan.

Femmes, enfants et personnes âgées

Plus de 75 000 personnes ont quitté le Kirghizistan depuis le début des affrontements à la fin de la semaine dernière. À ce jour, il a été fait état de plus de 100 personnes ayant trouvé la mort et d'environ 1400 qui ont été blessées. Les violences, qui visent les Ouzbeks, sont à l'origine de maisons incendiées, du pillage de boutiques tenues par des Ouzbeks et de cadavres dans les rues.

Des camps ont été mis en place pour recevoir ceux qui ont fui le Kirghizistan sans nourriture et avec seulement quelques biens personnels en plus des vêtements qu'ils portaient quand ils ont se sont enfuis.

Jean-Michel Delmotte a raconté avoir vu plusieurs milliers de réfugiés à la frontière, dont plus de 40 d'entre eux qui étaient soignés à la suite de blessures provoquées par des armes à feu. La plus grande partie de ceux qui arrivent sont des femmes, des enfants et des personnes âgées. Beaucoup d'Ouzbeks sont restés sur place au Kirghizistan pour protéger leurs biens.

Image de l'UNICEF
© AP Photo/Ilyasov
Près du village ouzbek de Jalal-Kuduks, du personnel humanitaire et des bénévoles font passer le traditionnel pain plat à des réfugiés ouzbeks venant du Kirghizistan.

Opération de secours

Selon Jean-Michel Delmotte, le problème le plus urgent dans le camp de réfugiés est le manque d'eau potable et de sanitaires. « Je pense que le matériel qui a été amené n'est pas suffisant, » a-t-il dit.

Bien qu'un peu d'eau potable soit toujours disponible, les informations dans les médias indiquent que les maladies d'origine hydrique sont peut-être déjà en train de se répandre parmi les enfants sinistrés. L'UNICEF est en train d'envoyer 900 boîtes de comprimés pour la purification de l'eau et environ 1800 récipients pour l'eau dans le cadre son aide initiale. En outre, une évaluation technique concernant les besoins en hygiène et en sanitaires parmi la population réfugiée est en cours.

Parallèlement, six camions acheminant des fournitures d'urgence de l'UNICEF partiront cette nuit de Tachkent, la capitale ouzbèke, transportant environ 2 200 couvertures, 500 nécessaires de cuisine, 76 bâches de tentes et des trousses d'urgence contenant des pansements, du savon, des produits pour l'hygiène personnelle et divers articles. L'institution des Nations Unies chargée des réfugiés s'efforce également de faire venir du matériel d'hébergement de son dépôt de Dubaï.


 

 

Audio (en anglais)

14 juin 2010 : le Représentant de l'UNICEF en Ouzbékistan Jean-Michel Delmotte fait un compte-rendu direct de la crise impliquant des réfugiés qui se déroule à la frontière du Kirghizistan..
 AUDIO  écouter

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

Recherche