Kenya

L’histoire d’Ali : dans le Kenya, ravagé par la sécheresse, l’éducation est essentielle pour lui donner un avenir meilleur

Par Rob McBride

WAJIR, Kenya, 26 septembre 2011 – Dans une futile tentative pour sauver leurs dernières chèvres, Ali Youssef Omar, âgé de 16 ans, et l’une de ses jeunes soeurs n’ont pas eu d’autre choix que d’alimenter leurs animaux affamés avec des poignées de boîtes en carton râpées et récupérées dans les ordures de la ville locale. Gardées dans un enclos de fortune fait de buissons épineux, il ne reste que trois chèvres sur un troupeau qui en comptait deux cents.

VIDÉO (en anglais) : le reportage de l’UNICEF sur un jeune kenyan et sa famille qui luttent pour survivre dans la région Nord-est du Kenya ravagée par la sécheresse.  Regarder dans RealPlayer

 

L’absence de pâtures et d’argent pour acheter le maïs, ne leur laisse plus aucun moyen de remplir leur estomac.

« Ces chèvres vont finir par mourir bien sûr », explique le jeune garçon avec un haussement d'épaules résigné. « Vous croyez qu'elles vont survivre avec seulement des boîtes en carton pour nourriture ? »

Chargé d’une responsabilité normalement dévolue aux adultes, Ali doit s'occuper de sa mère et de ses cinq demi-frères et sœurs. Il a été envoyé en ville pour continuer le lycée, dans l'espoir que plus tard il trouvera un travail qui lui permettra de subvenir aux besoins de sa famille.

Un défi gigantesque

Ici à Wajir, dans le nord-est du Kenya ravagé par la sécheresse, Ali et sa famille vivent dans un camp en compagnie de nombreuses autres familles déplacées comme la sienne. Beaucoup sont arrivées au cours des derniers mois, dans l’espoir d'échapper aux ravages de l’urgence. La plupart des hommes continuent de s’occuper de ce qui reste de leurs troupeaux de chèvre, tout en cherchant de la nourriture, du travail ou les deux à la fois.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Ali Youssef Omar, âgé de 16 ans, et sa famille ont été déplacées par la sécheresse sévère qui sévit dans le Nord-Est du Kenya. Malgré cette situation désastreuse, il essaye de continuer d’apprendre, car il rêve de terminer ses études.

« Les conditions de vie sont épouvantables pour les gens », explique solennellement Ali. « Tout ce que nous avons à manger c’est du porridge (gruau d'avoine). J’en souffre, car ma famille a faim et il n'y a rien que je puisse faire ».

Avant, il fallait déjà se battre pour avoir une éducation, maintenant c’est devenu un défi gigantesque. Contraint de partager une simple hutte faite de branches et de paille avec le reste de sa famille, Ali doit faire ses devoirs à la lueur d’une lampe torche.

Un espoir pour l’avenir

Cependant, contre toute attente, il a obtenu de bons résultats. Son dernier carnet de notes n’affichait que des A ou des B. Ce que j’aime le plus ce sont les sciences et les maths », explique-t-il. « Parce que quoi que vous fassiez, ces matières seront les plus utiles pour vous aider à trouver un travail ».

Ali est le seul espoir de sa famille démunie qui souffre avec le reste de cette communauté. Pour cela il lui faut continuer l’école afin de trouver un travail plus tard.

« C'est bien pour moi de travailler dur », dit-il dans son anglais hésitant qu’il s'efforce d'améliorer sans cesse. « Pour les sauver (sa famille), pour mon avenir, être instruit est également important. Je veux devenir un homme instruit ».


 

 

Sécheresse dans la Corne de l'Afrique

L'UNICEF et SAACID promeuvent l'allaitement au sein exclusivement dans les communautés affectées par la sécheresse en Somalie
 avec vidéo

Une école itinérante pour répondre aux prières d'une jeune fille de Turkana
 avec vidéo

Les taux d'infection à la rougeole déclinent, après une campagne de vaccination réussie en Somalie

Dans le sud de la Somalie, la famine recule mais des millions de personnes sont toujours dans le besoin
 avec vidéo

L'histoire d'Ekalale : les soins de proximité sauvent des vies à Turkana, au nord-ouest du Kenya

En Somalie, les espaces « amis des enfants » appuyés par l'UNICEF offrent un soutien aux enfants déplacés
 avec vidéo

Les fournitures médicales arrivent au Kenya, avec l'aide du Duc et de la Duchesse de Cambridge
 avec vidéo

À Copenhague, le Duc et la Duchesse de Cambridge visitent le Centre d'approvisionnement de l'UNICEF
 avec vidéo

Une interview d'Hannan Sulieman, de l'UNICEF Somalie : « C'est pour les enfants, où qu'ils se trouvent »
 avec vidéo

Les avantages et les inconvénients des pluies saisonnières dans un Kenya desséché
 avec vidéo

Des journalistes somaliens suivent un atelier soutenu par l'UNICEF et centré sur le reportage humanitaire
 avec vidéo

Reportage sur le terrain : sauver
des vies dans la
Corne de l'Afrique,
un enfant à la fois

Longtemps attendues, les pluies sont à l'origine de nouveaux déplacements et de décès d'enfants

Les Ambassadeurs itinérants de l'UNICEF lancent un appel pour continuer le soutien à la Corne de l'Afrique
 avec vidéo

Toutes les histoires relatives aux urgences ...

Recherche