L'UNICEF dans les situations d'urgence

Programme pour la paix et la sécurité

Image de l'UNICEF
© UNICEF/ HQ99-0972/Hartley
Des enfants du camp Cambambe 2 de personnes déplacées, dans la ville de Caxito (Angola).

Depuis quelques années, la question des enfants touchés par les conflits armés figure en bonne position au programme des Nations Unies pour la paix et la sécurité. Il est de plus en plus admis que les droits et les préoccupations des enfants devraient être pris en compte à tous les stades des activités d’édification, de maintien et de renforcement de la paix. Cela veut dire que la protection des enfants et de leurs droits doit être envisagée dès le début des efforts en faveur du maintien de la paix, lors des négociations des accords de paix, dans le cadre des mandats des opérations de maintien de la paix et pendant les activités entreprises au sortir des conflits.

“La guerre et la politique ont toujours été un jeu d’adultes, mais les enfants ont toujours été les perdants.”  Un représentant de la jeunesse au Conseil de sécurité, le 7 mai 2002

En vertu de la Charte des Nations Unies, le maintien de la paix et de la sécurité internationales incombe en premier lieu au Conseil de sécurité. Le Conseil de sécurité tient de plus en plus compte, dans ses résolutions et ses déclarations, des préoccupations des enfants. Il a, à différentes reprises, exprimé sa volonté de protéger les enfants touchés par les conflits armés et d’intégrer à son action la protection de l’enfance. Depuis 1998, le Conseil de sécurité a mené cinq délibérations et a adopté quatre résolutions portant sur les enfants et les conflits armés.

Le 7 mai 2002, la veille de la Session extraordinaire consacrée aux enfants, trois représentants de la jeunesse originaire de Bosnie, du Timor oriental  et du Liberia ont pris la parole devant le Conseil de sécurité. Ces enfants ont fait part de leur expérience en temps de guerre et ont présenté au Conseil de sécurité leur participation aux activités d’édification de la paix. Dans un message poignant, les trois enfants ont demandé au Conseil d’user de son mandat et de son influence pour prévenir les conflits ou y mettre fin, et pour protéger les enfants des répercussions de la guerre.

“La meilleure chose que vous puissiez faire est de mettre fin aux guerres… Vous prenez ici des décisions qui peuvent se répercuter sur le monde entier. J’espère que vous m’écouterez.”   Un représentant de la jeunesse au Conseil de sécurité, le 7 mai 2002L’une des priorités de l’UNICEF consiste à veiller à ce que les enfants fassent explicitement figure de priorité dans tous les efforts menés en vue de résoudre les conflits et de faire régner la paix. En février 1999, l’UNICEF a présenté au Conseil de sécurité son Programme pour la paix et la sécurité en faveur des enfants. Ce programme énumère les mesures nécessaires à prendre pour que les droits des enfants soient pris en compte lors des délibérations et des décisions du Conseil..

Devant le Conseil de sécurité, l’UNICEF a instamment demandé que tous les programmes de désarmement, de démobilisation et de réinsertion tiennent compte des besoins particuliers des enfants, notamment en matière d’éducation, de formation professionnelle et de soutien psychosocial. En outre, il est nécessaire de renforcer les moyens de promouvoir la participation active des enfants et des femmes à l’édification de la paix et aux activités de reconstruction. L’UNICEF a également demandé que les auteurs de génocide, crimes de guerre et de crimes contre l’humanité aient à répondre de leurs actes et que l’on mette fin à l’impunité.

En étroite collaboration avec le Représentant spécial du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, l’UNICEF traite de diverses questions relatives à la paix et la sécurité. En particulier, les deux organismes ont collaboré à des campagnes de mobilisation visant à mettre fin au recrutement d’enfants soldats ou portant sur le Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l'enfant concernant la participation d'enfants aux conflits armés. Egalement en collaboration avec le Représentant spécial, l’UNICEF porte à l’attention du Conseil de sécurité et d’autres instances intergouvernementales des questions relatives aux enfants et aux conflits armés.

Documents

Les enfants et la Commission Vérité et réconciliation en Sierra Leone
Ce rapport contient des recommandations sur la participation à la protection des enfants dans le cadre des travaux de la Commission Vérité et réconciliation de la Sierra Leone. Il se fonde sur une réunion technique organisée par l’UNICEF, la MINUSIL et le Forum national pour les droits de l’homme de Freetown, du 4 au 6 juin 2001.
[PDF]

La justice pénale internationale et les enfants
Cette publication donne un aperçu du cadre de protection juridique internationale des enfants et apporte des directives techniques relatives à la participation des enfants aux mécanismes d’obtention de la justice et de recherche de la vérité. L’objectif de cette publication est d’instaurer un dialogue entre les défenseurs des droits de l’enfant et les spécialistes de la justice pénale internationale, ainsi que de traiter des principaux aspects de la responsabilité des crimes commis à l’écart des enfants. UNICEF Innocenti et l’organisation non gouvernementale No Peace Without Justice ont présenté cette publication lors de la première Assemblée des États Parties à la Cour pénale internationale, en septembre 2002.
[PDF]

Directives destinées au personnel sur le terrain pour évaluer l’incidence de sanctions au niveau humanitaire (Comité permanent interorganisations, 2004)
Cet ensemble de directives, destinées au personnel sur le terrain, a pour but de donner une orientation au personnel humanitaire en recensant et en évaluant les conséquences humanitaires possibles de sanctions.
Directives destinées au personnel sur le terrain pour évaluer l’incidence de sanctions au niveau humanitaire [pdf]

Manuel d’évaluation des sanctions : évaluation de l’incidence de sanctions au niveau humanitaire (Comité permanent interorganisations, 2004)
Ce manuel a pour objet de donner une orientation au personnel humanitaire et aux responsables politiques en recensant et en évaluant les conséquences humanitaires possibles de sanctions. L’information et les directives données concernent un large éventail de sanctions, y compris l’embargo sur les armes, les sanctions financières, les sanctions liées à la circulation des personnes et celles axées sur le commerce. Une méthode d’évaluation constitue le cœur de ce manuel. Elle facilite l’évaluation des conséquences humanitaires éventuelles de sanctions.
Manuel d’évaluation des sanctions : évaluation de l’incidence de sanctions au niveau humanitaire [pdf]

Liens

Ces liens s’ouvrent dans une nouvelle fenêtre et vous conduiront à un site Internet n’appartenant pas à l’UNICEF.

Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies
[Page Web]

Département des affaires politiques des Nations Unies
[Page Web]

Bureau du Représentant spécial du Secrétaire général pour les enfants et les conflits armés
[Page Web]

Site Web sur la protection des civils du Bureau de la coordination des affaires humanitaires
[Page Web]

Statut de Rome de la Cour pénale internationale
[Page Web]

Coalition pour la création d’une Cour pénale internationale
[Page Web]

Liste d’information sur les enfants et les conflits armés
[Page Web]


 

 

Déclarations d’enfants au Conseil de sécurité (en anglais)

Recherche