L'UNICEF dans les situations d'urgence

Exploitation et violence sexuelles

Image de l'UNICEF
© UNICEF/ HQ01-0460/Bronstein
Le camp de Kotkai accueille des réfugiés afghans au Pakistan. Outre le financement d’un centre de santé et l’apport d’autres services, l’UNICEF coordonne l’approvisionnement en eau et l’assainissement du camp.

L’exploitation sexuelle est une forme de violence à l’égard des filles et des femmes qui est trop fréquemment caractéristique des périodes de guerre. En situation de conflit armé, les filles et les femmes sont souvent prises comme cibles dans le cadre de campagnes de violence sexiste, notamment de viols, mutilations, prostitution, grossesses forcées et esclavage sexuel. Le viol est utilisé systématiquement comme une arme de guerre et un moyen de terrifier les populations et de détruire les liens sociaux. Les adolescentes en particulier sont très vulnérables face aux viols, aux enlèvements, à la traite et à la prostitution. En période de crise humanitaire, les filles et les femmes ont peu de perspectives économiques. Cherchant désespérément à subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille, il se peut qu’elles soient forcées à avoir des relations avec des membres des forces militaires, y compris des forces de maintien de la paix et même du personnel humanitaire, pour obtenir leur sécurité et leur survie. Il arrive que ceux qui sont chargés de protéger les populations vulnérables abusent de leur pouvoir en toute impunité.

"Nous étions toutes flattées par l’attention qu’ils nous accordaient, mais cela est maintenant devenu un cauchemar. »
Une jeune fille recrutée comme informatrice par un groupe armé

En situation de crise humanitaire, l’UNICEF s’emploie à garantir la sécurité des enfants et des femmes, axant ses efforts dans trois domaines : prévention ; protection ; et rétablissement et réinsertion. Les bureaux extérieurs de l’UNICEF ont renforcé la protection accordée aux enfants et aux femmes en danger, et appuyé ces efforts en recommandant des politiques et programmes. En Sierra Leone, par exemple, l’UNICEF a, avec ses partenaires, établi des procédures visant à garantir la protection immédiate des enfants dans les camps et les communautés et établi un système de suivi et de signalement par la communauté de l’exploitation sexuelle et de la maltraitance des enfants, pour les populations vivant dans les camps ou ailleurs.

L’UNICEF a également mis au point du matériel de formation destiné à son personnel et à ses partenaires, portant sur la prévention de la violence et de l’exploitation sexuelle. Des formations sont actuellement dispensées à ce sujet dans plusieurs régions, notamment en Afrique australe et en Afrique de l’Ouest.

En 2002, après que des employés d’organisations humanitaires et des casques bleus ont été accusés de violence et d’exploitation sexuelle, l’UNICEF a coprésidé l’Equipe spéciale du Comité permanent interorganisations sur la protection contre la violence et l’exploitation sexuelle pendant les crises humanitaires. Cette équipe spéciale a suscité une réaction positive et concertée des organisations humanitaires, afin de prévenir la violence et l’exploitation sexuelle et d’y remédier. Le plan d’action de l’équipe spéciale prévoit notamment d’intégrer dans tous les codes déontologiques du Comité permanent interorganisations un ensemble de six principes de base, portant notamment sur l’interdiction de toute activité sexuelle avec des personnes de moins de 18 ans, indépendamment de l’âge de la majorité ou du consentement dans les pays en question. L’équipe spéciale a également demandé que l’apport d’aide humanitaire se fasse dans une plus grande transparence et avec une plus grande obligation de rendre compte. Elle joue un rôle de premier plan dans l’élaboration de mécanismes visant à prévenir les abus et à imposer l’obligation de rendre compte.

Documents

Rapport de l’équipe spéciale sur la protection contre l’exploitation et la violence sexuelle pendant les crises humanitaires
Le plan d’action et le rapport présentent un certain nombre de mesures qui, selon l’équipe spéciale, doivent être prises par les organisations humanitaires pour prévenir la violence et l’exploitation sexuelle, répondre aux besoins des survivants et rendre les auteurs de ces violences responsables de leurs actes.
[PDF]

Protocole facultatif à la Convention relative aux droits de l'enfant, concernant la vente d'enfants, la prostitution des enfants et la pornographie impliquant des enfants
Le Protocole facultatif vise en particulier à faire condamner au pénal les violations graves des droits de l’enfant  - c’est-à-dire la vente d’enfants, l’adoption illégale, la prostitution des enfants et la pornographie impliquant des enfants
[Page Web]

Violences sexuelles et sexistes contre les personnes réfugiées, rapatriées et déplacées: Principes directeurs d'action et de prévention
Ces principes directeurs donnent des conseils pratiques destinés à élaborer des stratégies et à mener des activités visant à prévenir et à lutter contre les violences sexuelles et sexistes. Ils donnent également des informations sur les questions de base relatives à des stratégies et des activités dans les domaines de la santé, du droit, de la sécurité et des droits de l’homme.
[PDF]

À qui profite le crime ? Enquête sur l’exploitation sexuelle de nos enfants
Ce rapport, hommage au courage des nombreux enfants ayant subi l’exploitation sexuelle à des fins commerciales, présentent les témoignages émouvants des enfants eux-mêmes, ainsi que les analyses de personnalités et d’experts de la question.
[PDF]


 

 

Recherche