L'UNICEF dans les situations d'urgence

Les enfants déplacés

Image de l'UNICEF
© UNICEF/ HQ97-0122/LeMoyne
Des réfugiés rwandais regardent des photos d’identité Polaroid d’enfants non accompagnés, mises en place par l’UNICEF et ses partenaires pour contribuer à retrouver leur famille.

On estime à environ 20 millions le nombre d’enfants actuellement déplacés par des conflits armés ou des violations des droits de l’homme. Deux tiers d’entre eux sont déplacés à l’intérieur de leur propre pays. Ces enfants sont contraints de quitter leur foyer, parcourant souvent de très longues distances pour fuir les tirs ennemis, et sont les premières victimes de la violence, des maladies, de la malnutrition et de la mort. Dans le chaos qu’entraînent les combats, il arrive que les enfants soient séparés de leurs parents et de leur famille. Ils sont alors exposés à de plus grands risques, dont : recrutements forcés, enlèvements, traite ou exploitation sexuelle. Les enfants déplacés ont de toute urgence besoin d’assistance et de protection.

« Mon rêve est de retourner chez moi pendant un jour ou deux avant de mourir. Cela me donnerait tout. Je retrouverais ma maison, mon jardin, mon école. » Un adolescent d’Azerbaïdjan  

Lorsque les familles et communautés abandonnent leur foyer, emportant avec elles le peu d’affaires qu’elles puissent porter, elles ont souvent l’intention de revenir dès que possible. Mais ces déplacements « temporaires » peuvent parfois durer plus de dix ans. Les enfants passent alors toute leur enfance dans des camps. Parmi les autres effets à long terme des déplacements figurent : un risque plus élevé de pauvreté du fait de la perte de terres, d’héritage ou d’autres droits ; d’incarcération ou de discrimination ; et l’impossibilité de retourner à l’école.

Tous les enfants, notamment ceux ayant été déplacés par les conflits, ont les mêmes droits à l’alimentation, à la santé et l’éducation, ainsi que le droit de préserver leur identité et d’autres droits culturels, linguistique et liés à l’héritage. S’appuyant sur la Convention relative aux droits de l’enfant, les Principes directeurs relatifs au déplacement de personnes à l'intérieur de leur propre pays et d’autres instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme, l’UNICEF s’emploie à répondre dans une quarantaine de pays aux besoins des enfants déplacés en matière de survie, de protection et de développement. En outre, l’UNICEF s’efforce d’atténuer les problèmes auxquels peuvent être confrontées les communautés d’accueil, comme des écoles surpeuplées, une hausse des taux de criminalité, les difficultés des services locaux et les pénuries alimentaires. Ce faisant, l’UNICEF travaille en partenariat avec le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés ainsi que de nombreuses ONG internationales et locales.

Documents

Principes directeurs relatifs au déplacement de personnes à l'intérieur de leur propre pays
Le représentant du Secrétaire général chargé des personnes déplacées à l’intérieur de leur propre pays a élaboré ces Principes directeurs en 1998. Plusieurs de ces principes recommandent d’accorder une protection particulière aux enfants déplacés. L’UNICEF apporte son soutien à ces principes directeurs et s’efforce de les intégrer à son action en matière de programmes et de plaidoyer.
Principes directeurs relatifs au déplacement de personnes à l'intérieur de leur propre pays

Convention relative au statut des réfugiés (1951) et son Protocole (1967)
La Convention relative au statut des réfugiés est une convention internationale qui définit le terme de réfugié, qui décrit les droits de ceux auxquels l’asile est accordé et les responsabilités des États qui accordent l’asile. La convention indique également les personnes qui ne remplissent pas les conditions pour devenir réfugié, tels que les criminels de guerre.
Convention relative au statut des réfugiés (1951) – et son Protocole (1967).

Manuel sur les pratiques de terrain dans les situations de déplacement interne (Comité permanent interorganisations, 1999)
Ce manuel offre au personnel sur le terrain une série d’expériences acquises par des organisations alors qu’elles étaient confrontées à des  déplacements internes. Il donne des exemples succincts d’initiatives s prises par des organisations opérationnelles, des gouvernements et des personnes déplacées elles-mêmes.
Manual on Field Practice in Internal Displacement [pdf en anglais]

Déclaration de politique du Comité permanent interorganisations sur la protection des personnes déplacées dans leur propre pays (Comité permanent interorganisations, 2000)
Le Comité permanent interorganisations souligne que toutes les organisations de développement humanitaire doivent se préoccuper de la protection des personnes déplacées dans leur propre pays. Ce document de politique générale recense quatorze domaines stratégiques pour s’y concentrer afin de bâtir un environnement protecteur et d’introduire des protections dans les interventions sur le terrain et dans les mesures correctives.
Déclaration de politique du Comité permanent interorganisations sur la protection des personnes déplacées dans leur propre pays [pdf en anglais]

Enquête sur la protection (Comité permanent interorganisations, 2003)
Cette enquête a pour but d’examiner, grâce à des séries de missions dans les pays, de quelle manière les équipes de pays des Nations Unies et d’autres acteurs concernés soutiennent les États en les déchargeant de la responsabilité principale à l’égard des personnes déplacées dans leur propre pays ou, dans certains cas, en assurant eux-mêmes, directement, une protection.
Enquête sur la protection [pdf en anglais]

Mise en œuvre d’une action concertée face aux situations de déplacement interne – Directive pour les coordinateurs humanitaires et/ou résidents et les équipes de pays des Nations Unies (Comité permanent interorganisations, 2004)
L’objectif de l’ensemble de politiques est d’offrir aux coordinateurs humanitaires et/ou coordonnateurs résidents, ainsi qu’aux équipes de pays, un guide et des outils nécessaires à la mise en œuvre d’une action concertée plus efficace, plus transparente et plus globale. Cet ensemble se compose des éléments suivants.
Ensemble de politiques du Comité permanent interorganisations sur le déplacement interne [pdf en anglais]

Renforcer les interventions en faveur des enfants déplacés
Cet article recense les principaux risques et dangers des enfants réfugiés et déplacés à l’intérieur de leur propre pays et présente les principaux éléments de l’action de l’UNICEF dans ce domaine.
[PDF en anglais]


 

 

Recherche