L'UNICEF dans les situations d'urgence

Aider les enfants pris dans les situations d’urgence et dans les conflits : Action humanitaire pour les enfants 2013

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2013-0007
De nouvelles vagues de réfugiés syriens arrivent chaque jour dans les pays voisins et s’installent dans des camps de fortune comme celui-ci dans la Vallée de la Bekaa au Liban. Ils sont besoin d’abris, de nourriture, d’eau et assistance médicale.

« Ensemble, nous pouvons donner à tous les enfants vivant en situation de crise humanitaire les moyens non seulement de s’en sortir mais également de réaliser leur potentiel, de développer leurs talents et de contribuer à la croissance de leur pays. »
Anthony Lake, Directeur général de l’UNICEF

Par Priyanka Pruthi

NEW YORK, États-Unis d’Amérique, 25 janvier 2013 – Chassées par la violence et réfugiées dans des abris de fortune au Liban, les victimes du conflit qui sévit en République arabe syrienne depuis 22 mois doivent maintenant affronter des températures frigorifiques. L’hiver impitoyable, les tempêtes de neige, les inondations à grande échelle et les graves pénuries alimentaires leur font subir les plus rudes épreuves.

Porter secours

L’UNICEF est présent sur le terrain et se démène, avec des moyens limités, pour aider les réfugiés à rester en vie et à garder espoir. Il est difficile d’imaginer et d’appréhender l’ampleur d’une situation de crise comme celle que connaît la République arabe syrienne. Des hordes de réfugiés syriens arrivent chaque jour dans les pays voisins avec rien d’autre que les habits qu’ils ont sur le dos. Ils ont besoin d’abris, d’aliments, d’eau potable, d’assistance médicale – et ils ont besoin de savoir qu’ils ne sont pas seuls.

Dans le cadre de son action humanitaire pour les enfants en 2013, l’UNICEF demande à la communauté internationale de venir en aide aux femmes et aux enfants les plus vulnérables du monde. L’UNICEF a besoin de 1,4 milliard de dollars (des États-Unis) pour aider des enfants dans 45 pays. Cette aide est non seulement destinée aux situations d’urgence mais vise également à renforcer des nations, à les doter de capacités d’adaptation et à les aider à se relever et à se reconstruire en faisant appel à leur propre dynamisme.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2012-0192BIN/Asselin
Mamane Abdou nourrit sa fille de 22 mois, Fati, avec des aliments thérapeutiques prêts à l’utilisation dans la région de Maradi, au Niger, un pays profondément affectée par la crise nutritionnelle au Sahel. En 2012, l'UNICEF a traité deux millions d'enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère.

Des urgences « silencieuses »

Du Mali aux Philippines et à l'État de Palestine, les enfants et les femmes sont confrontés à des situations sur lesquelles ils n’ont aucun pouvoir. L’an dernier a apporté son lot de conflits armés, de troubles politiques, de phénomènes météorologiques imprévisibles et destructeurs, de catastrophes et de maladies qui ont dévasté des habitations, des moyens de subsistance et des vies.

Et il ne s’agit pas seulement des situations d’urgence dont les médias se font l’écho. Loin des caméras et des gros titres, des enfants et des femmes en proie à des crises dont on entend peu parler – en République centrafricaine, au Tchad, au Soudan du Sud et au Yémen – luttent pour leur survie.

Des crises alimentaires et nutritionnelles ont  de nouveau frappé des millions de personnes dans la Corne de l’Afrique et la région du Sahel. Au Pakistan les inondations ont de nouveau touché des milliers de familles.

Du fait des contraintes financières, l’UNICEF est obligé d’accorder la priorité à certaines régions et certains secteurs plutôt que d’autres. L’organisation n’a pu mener ses opérations à grande échelle comme prévu. Les services d’assainissement, la promotion de l’hygiène, l’accès à une meilleure éducation, les services de santé et le lancement de campagnes de prévention du VIH/SIDA ont été gravement compromis, le manque de moyens financiers étant la principale contrainte mais non la seule.

La communauté internationale peut aider l’UNICEF à changer cette situation.

Notre aide concrète

« Les contributions versées en réponse à l’appel sont de judicieux investissements en faveur des enfants et de leur avenir », explique le Directeur du Bureau des programmes d’urgence de l’UNICEF, Ted Chaiban.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2012-1692/Maitem
Dans le sillage du typhon Bopha, une femme porte son fils à travers des eaux de crue dans la province de la Vallée de Compostela, Mindanao, Philippines. L'UNICEF lance un appel de soutien pour aider les enfants en situation d'urgence, mais aussi pour renforcer et développer la résilience des nations.

Chaque dollar versé à l’UNICEF au titre de l’assistance humanitaire contribue pour beaucoup à donner aux enfants une deuxième chance. L’an dernier, l’UNICEF a organisé des campagnes de vaccination qui ont bénéficié à plus de 38,3 millions d’enfants – des enfants qui sont désormais protégés contre des maladies comme la polio. L’UNICEF a traité deux millions d’enfants atteints de malnutrition aiguë sévère– des enfants rescapés des griffes de la faim et qui espèrent maintenant un avenir sain. Plus de 12 millions de personnes ont eu accès à de l'eau salubre qui leur sert à boire, à cuisiner et à faire leur toilette. Même dans les circonstances les plus difficiles, trois millions d’enfants ont eu accès à une éducation améliorée. Plus de deux millions d’enfants ont bénéficié de services de protection de l'enfance.

D’après M. Chaiban, « l’UNICEF cherche à obtenir des fonds sans affectation spéciale pour pouvoir répondre à des situations d’urgence pour lesquelles on manque systématiquement de fonds ou dans lesquelles les besoins sont les plus grands, pour appliquer des solutions novatrices à des situations complexes et pour intégrer les premières mesures de redressement dans des situations d’urgence à grande échelle – dont beaucoup touchent plusieurs pays à la fois ».

L’UNICEF dépend de la communauté internationale pour renforcer ses capacités d’action et pour continuer à agir en faveur de ses objectifs. Malgré la récession, des millions de personnes démunies ont reçu une aide l’an dernier grâce à de généreux donateurs mais beaucoup reste à faire dans les mois à venir.

Pour en savoir plus sur l’action que le personnel de l’UNICEF mène dans des situations dangereuses et complexes et prendre connaissance des comptes rendus sur le terrain et des appels d’aide financière régulièrement mis à jour, rendez-vous sur http://www.unicef.org/appeals


 

 

Action humanitaire pour les enfants 2013

Reportage photo: survie et petite enfance

Recherche