L'UNICEF dans les situations d'urgence

L’UNICEF continue de fournir une aide cruciale alors que la situation dans la Corne de l’Afrique se détériore

NEW YORK, États-Unis, 22 juillet 2011 – Une monumentale tragédie se déroule dans la Corne de l’Afrique, où la famine guette des centaines de milliers d’enfants. La combinaison désastreuse d’une terrible sécheresse, d’une explosion des coûts alimentaires et d’un conflit obligent plus de 11 millions de personnes à combattre la faim pour survivre.

VIDÉO (en anglais) : 21 juillet 2011, la correspondante de l’UNICEF Chris Niles décrit l’intervention de l’UNICEF face à l’aggravation de la crise dans la Corne de l’Afrique.  Regarder dans RealPlayer

 

Les Nations Unies ont déclaré une situation de famine dans deux régions du sud de la Somalie : le sud du Bakool et le Shabelle inférieur, et ont signalé que si l’on ne prenait pas immédiatement des mesures, la famine pourrait s’étendre aux huit régions du sud dans les deux mois.

L’UNICEF estime que 1,85 million de personnes ont un besoin urgent d’assistance. Dans certaines régions, un enfant sur trois souffre de malnutrition sévère, au point de mettre sa vie en danger.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2011-1115/Holt
Deux enfants attendent de subir des analyses nutritionnelles à un centre de santé assisté par l’UNICEF près de la ville de Lodwar, capitale du district de Turkana, dans la province de la vallée du Rift. Dans cette région principalement pastorale, de nombreuses familles vendent leur bétail pour acheter des aliments de plus en plus chers.

Une course contre la montre

L’organisation a lancé un appel urgent à l’aide afin de fournir l’assistance nécessaire pour empêcher ce qui est déjà la pire catastrophe humanitaire mondiale de s’aggraver encore davantage. 

« Nous renforçons notre logistique pour faire parvenir un approvisionnement sans précédent en nourritures thérapeutiques et suppléments alimentaires à travers la Corne de l'Afrique », a déclaré Shanelle Hall, la Directrice de la Division des approvisionnements de l'UNICEF. « Si nous voulons sauver des vies, il nous faut agir maintenant - en apportant des quantités massives de médicaments, de vaccins, de produits nutritifs dans la région, dès que nous en serons capables, puis en les distribuant aux enfants qui en ont le plus besoin ».

Depuis le début de juillet, l'UNICEF a délivré 1300 tonnes d’aide vitale à certaines des régions les plus durement touchées du sud de la Somalie, soit assez de fournitures thérapeutiques pour traiter plus de 66 000 enfants sous-alimentés.

Des moustiquaires imprégnées d'insecticide pour prévenir le paludisme et des médicaments essentiels dont des vaccins, sont acheminés par pont aérien pour soutenir les campagnes de vaccination massives qui seront conduites au cours des prochaines semaines.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2011-1019/Holt
Une femme et plusieurs enfants bravent un vent de sable pour se rendre à leur tente dans un endroit réservé aux nouveaux arrivants au camp de réfugiés de Dagahaley, dans la province du Nord-Est, près de la frontière entre le Kenya et la Somalie. Ce camp est l’un des trois qui composent la colonie de réfugiés de Daadab, dans le district de Garissa.

Au bord du gouffre

Dans toutes les régions semi-arides et arides du Kenya, de l’Éthiopie, de Djibouti et de la Somalie, des milliers de personnes marchent depuis des jours à la recherche d’eau et de nourriture, attendant une aide qui pourrait faire la différence entre la vie et la mort. 

En Somalie, après des dizaines d’années de guerre et d’instabilité qui ont poussé les plus marginalisés et les plus vulnérables au bord du gouffre, les souffrances semblent sans fin. Tous les jours, plus de 3000 Somaliens sont chassés de leur maison jusque dans les pays avoisinants, et beaucoup d’entre eux meurent de faim sur le chemin. Dadaab est le plus gros camp du monde avec plus de 383 000 réfugiés. Quelque 60 000 nouveaux arrivants se sont spontanément installés cette année à la périphérie des camps. 

Survivre à la crise

En Éthiopie, la sécheresse sévère s’est traduite par des taux de malnutrition élevés chez les enfants des districts touchés comme Fedis, avec un total estimé de 312 740 enfants souffrant de malnutrition sévère et ayant besoin d’un traitement urgent pour leur sauver la vie.   

« La malnutrition dans ces lieux n’a jamais été pire », constate Lemlem Worku, un des deux conseillers du travail de la santé affectés au poste sanitaire de Belina Arba, qui travaille dans le district de Fedis depuis quatre ans.

Image de l'UNICEF
© UNICEF 2011/Ethiopia
Un agent de santé du poste sanitaire de Belina Arba, dans le district éthiopien de Fedis, mesure la circonférence du bras de la petite Iman au cours du programme hebdomadaire d’alimentation thérapeutique des patients externes. Le district est frappé par la sécheresse.

Actuellement, il y a 41 enfants souffrant de malnutrition sévère qui suivent un traitement au poste sanitaire de Belina Arba, soit trois fois plus que l’année dernière à la même époque. La fille de Genete Mohammed, Iman, 18 mois, est l’une d’entre elles.  

« Il n’a pas plu quand il le fallait, et quand il a plu, il n’a plu que deux jours, dit Genete. À cette période les années précédentes, le maïs était prêt. Le jeune maïs, les pommes de terre, les oignons, c’est maintenant qu’ils devraient être prêts. Les petits pois aussi – et les arachides non plus ne sont pas prêtes ».

Genete mène Iman au poste sanitaire de Belina Arba au titre du programme d’alimentation thérapeutique des patients externes soutenu par l’UNICEF. Il s’agit de la première visite d’Iman au poste sanitaire, et ses progrès sont encourageants.

Toucher tous les enfants

Afin d’activer les opérations et de toucher les enfants les plus vulnérables dans la Corne de l’Afrique, l’UNICEF estime qu’il aura besoin de 100 millions de dollars É-U. sur les six prochains mois.

« L'UNICEF utilise tous les moyens possibles pour atteindre chaque enfant. Il ne peut simplement y avoir de compromis avec l'objectif de garder en vie les enfants et leurs familles », a annoncé Elhadj As Sy, Directeur régional de l'UNICEF pour l'Afrique de l’Est et l’Afrique australe. « Chaque vie doit compter et nous ne pouvons pas nous permettre d'en perdre encore plus dans cette crise ».

 


 

 

Sécheresse dans la Corne de l'Afrique

L'UNICEF et SAACID promeuvent l'allaitement au sein exclusivement dans les communautés affectées par la sécheresse en Somalie
 avec vidéo

Une école itinérante pour répondre aux prières d'une jeune fille de Turkana
 avec vidéo

Les taux d'infection à la rougeole déclinent, après une campagne de vaccination réussie en Somalie

Dans le sud de la Somalie, la famine recule mais des millions de personnes sont toujours dans le besoin
 avec vidéo

L'histoire d'Ekalale : les soins de proximité sauvent des vies à Turkana, au nord-ouest du Kenya

En Somalie, les espaces « amis des enfants » appuyés par l'UNICEF offrent un soutien aux enfants déplacés
 avec vidéo

Les fournitures médicales arrivent au Kenya, avec l'aide du Duc et de la Duchesse de Cambridge
 avec vidéo

À Copenhague, le Duc et la Duchesse de Cambridge visitent le Centre d'approvisionnement de l'UNICEF
 avec vidéo

Une interview d'Hannan Sulieman, de l'UNICEF Somalie : « C'est pour les enfants, où qu'ils se trouvent »
 avec vidéo

Les avantages et les inconvénients des pluies saisonnières dans un Kenya desséché
 avec vidéo

Des journalistes somaliens suivent un atelier soutenu par l'UNICEF et centré sur le reportage humanitaire
 avec vidéo

Reportage sur le terrain : sauver
des vies dans la
Corne de l'Afrique,
un enfant à la fois

Longtemps attendues, les pluies sont à l'origine de nouveaux déplacements et de décès d'enfants

Les Ambassadeurs itinérants de l'UNICEF lancent un appel pour continuer le soutien à la Corne de l'Afrique
 avec vidéo

Toutes les histoires relatives aux urgences ...

Recherche