L'UNICEF dans les situations d'urgence

Les combast ont cessé dans la Bande de Gaza mais les défis humanitaires demeurent

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-0030/El Baba
Une fillette de la Bande de Gaza regarde par la fenêtre le 16 janvier, la veille de l'appel à un cessez-le-feu

NEW YORK,  Etats-Unis, le 18 janvier 2009 - Les secours d'urgence de l'UNICEF sont prêts à entrer dans la bande de Gaza maintenant qu'un cessez-le-feu  a été déclaré.

« Notre première mesure va consister à à acheminer  autant de fournitures humanitaires que possible. C'est notre première priorité, » a déclaré le Chef de la Communication du bureau régional de l'UNICEF, Abdel-Rahman Ghandour.

L'UNICEF a six camions chargés de matériel d'urgence, comprenant 2200 kits d'hygiène, qui attendent à la frontière et qui devraient pénétrer dans la bande de Gaza lundi. Ils se rendront au sud et au centre de Gaza dès que possible.

Restaurer un sentiment de normalité

En plus de la livraison d'une aide alimentaire d'urgence, d'eau et de médicaments pour protéger la santé physique des enfants de Gaza, l'UNICEF se préoccupe également de leur  bien-être mental et  du stress important qu'ils ont dû subir pendant ces trois semaines de violence. Une autre priorité importante sera donc de les ramener à une vie quotidienne normale.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2009-0031/El Baba
Des enfants palestiniens essaient de sauver du matériel d'un bâtiment commercial endommagé dans la Bande de Gaza.

La destruction des écoles, en particulier, est un coup dur  pour les enfants du Territoire. L'UNICEF interviendra aussi rapidement que possible pour réparer et reconstruire les équipements scolaires afin de les remettre en service.

L'UNICEF s'apprête également à envoyer des équipes de conseillers et d'experts en matière de santé mentale, afin d'aider les enfants à gérer la violence dont ils ont été les témoins ces dernières semaines.

« Nous parlons d'une population très, très traumatisée, » a déclaré M. Ghandour.

Le danger des munitions non explosées

Un autre souci à Gaza est la présence de munitions non explosées, qui représentent un danger tout particulièrement pour les enfants. L'UNICEF a enregistré des annonces radio pour éviter que le conflit ne fasse de nouvelles jeunes victimes.

Le but de ces annonces radio, explique M. Ghandour , est « de mieux sensibiliser les familles, au lendemain du conflit et dans une situation très dangereuse, au danger de ces explosifs et de leur montrer comment repérer et éviter les mines et les munitions non explosées. »


 

 

Audio (en anglais)

Le 18 janvier 2009 :
le Chef de la Communication pour le bureau régional de l'UNICEF, Abdel-Rahman Ghandour, discute des priorités de l'UNICEF à la suite du cessez-le-feu dans la Bande de Gaza..
AUDIO écouter

Recherche