L'UNICEF dans les situations d'urgence

La vie quotidienne des enfants palestiniens est perturbés par la crise à Gaza

Image de l'UNICEF: Enfants palestiniens, Gaza, crise, conflit
© REUTERS/Solic
Le 3 janvier, de la fumée s’élève vers le ciel après un bombardement aérien sur Gaza tandis que des familles palestiniennes s’abritent dans leurs maisons.

NEW YORK, Etats-Unis, 5 janvier 2009 – Dix jours de bombardements aériens sur Gaza ont provoqué d’importants dégâts partout sur le territoire et menacent la santé et le bien-être de nombreux enfants. La plus grande partie de Gaza est privée d’électricité et la situation est en train de se transformer en une gigantesque crise humanitaire.

L’UNICEF lance un appel en faveur d’un espace humanitaire permanent et durable à Gaza comprenant un accès pour les fournitures et le personnel ainsi que la possibilité de distribuer de l’aide humanitaire et de pratiquer des évaluations de situation.

Les hôpitaux de Gaza sont submergés de victimes et les stocks de médicaments diminuent. Plus de la moitié de la population de Gaza est composée d’enfants. 

Le récit d’un garçon

Baha, 16 ans, vit avec seize autres membres de sa famille dans la cave de sa maison de la ville de Gaza depuis le début des bombardements.  

« J’essaie de rester vivant, » a-t-il déclaré lors d’une interview par téléphone avec Radio UNICEF. « Il n’y a pas d’électricité et par conséquent pas d’eau potable à boire. »

« Tout le monde a peur, » affirme Baha alors qu’en arrière-fond résonne le bruit des bombes et des roquettes. « Tout le monde s’en va de sa maison parce que chacun craint qu’elle soit bombardée par air, sol ou mer. »

Ecoles fermées

L’offensive militaire a débuté au milieu d’une période d’examens pour les élèves de la région et, depuis, les écoles sont fermées. Baha se trouvait en plein examen d’arabe quand la campagne israélienne a débuté. 

« Nous n’aurons pas d’école pendant au moins deux semaines, » déclare-t-il.

Certains habitants de Gaza utilisent les écoles comme abris. De nombreuses maisons ont été détruites. A Gaza, hormis quelques dispensaires et quelques centres d’alimentation, les bureaux de l’ONU sont fermés pour des raisons de sécurité.

L’UNICEF distribue des vaccins et des micronutriments aux enfants de Gaza et s’efforce d’améliorer la qualité de l’enseignement et d’offrir un soutien psychosocial aux enfants et aux personnes qui s’occupent d’eux. L’UNICEF et ses partenaires assurent aussi la mise en place d’espaces « amis des enfants » à travers le territoire.


 

 

Audio (en anglais)

5 janvier 2009 :
Baha, 16 ans, parle sur Radio UNICEF depuis sa maison située dans la ville de Gaza.
AUDIO écouter

5 janvier 2009 :
Reem, 16 ans, parle sur Radio UNICEF depuis la maison de sa famille située dans la ville de Gaza.
AUDIO écouter

Recherche