L'UNICEF dans les situations d'urgence

La Reine Rania, Éminent défenseur des enfants pour l’UNICEF, s’exprime sur la crise à Gaza

Image de l'UNICEF
© Bureau de S.M. la Reine Rania Al Abdullah
S.M. la Reine Rania Al Abdullah de Jordanie, Éminent défenseur des enfants pour l’UNICEF, demande un « cessez-le-feu humanitaire » à Gaza, lors d’une conférence de presse organisée par l’UNICEF à Amman.

AMMAN, Jordanie 5 janvier 2009 – Lors d’une conférence de presse organisée ici ce matin, Sa Majesté la Reine Rania Al Abdullah a lancé un appel urgent au nom de tous les civils qui vivent à Gaza – et des enfants en particulier – pour un « cessez-le-feu humanitaire ». Elle a également demandé que la communauté internationale fasse tout son possible pour contribuer à soulager les souffrances des populations.

La Reine Rania, qui est l’Eminent défenseur des enfants pour l’UNICEF, était accompagnée de la Directrice régionale de l’UNICEF Sigrid Kaag et d’autres représentants d’institutions des Nations Unies.

Dans un message urgent adressé aux dirigeants de la communauté internationale, Sa Majesté a affirmé que « notre humanité est incomplète quand des enfants, quelle que soit leur nationalité, sont victimes d’opérations militaires ». Elle a demandé à toutes les nations d’intervenir « pour faire  ouvrir tous les passages, en particulier celui de Karni, pour permettre l’acheminement sans entrave de blé, de carburant, de médicaments et d’autres fournitures essentielles »

Secourir les populations 

« Plus de soixante-dix enfants morts. Près de six cents blessés, a poursuivi la Reine Rania. Que dit le monde à leurs mères ? À la mère palestinienne qui a perdu cinq filles en une journée ? Aux mères qui voient leurs enfants qui pleurent de douleur, qui se blottissent en tremblant de frayeur, et qui sont victimes de traumatismes bien plus graves que n’importe lequel d’entre nous n’en subira dans sa vie entière ?

Image de l'UNICEF
© REUTERS/Ratner
Fournitures humanitaires de l’ONU au passage de Kerem Shalom. Elles devaient être acheminées dans le sud de la Bande de Gaza le 30 décembre 2008.

« Qu’ils sont des dégâts collatéraux ? Que leurs vies n’ont pas d’importance ? Que leurs morts ne comptent pas ? Qu’est-ce que nous leur disons ? »

Evoquant l’appel à l’aide internationale lancé par l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), la Reine Rania a conclu : « Au strict minimum, les gouvernements devraient -- les gouvernements doivent -- répondre à l’appel d’urgence de 34 millions de dollars É.-U. lancé par l’UNRWA pour satisfaire les besoins immédiats des civils innocents de Gaza ».

Outre Mme Kaag, la Reine Rania était accompagnée à Amman du Commissaire général adjoint de l’UNRWA Filippo Grandi, du Représentant spécial de l’Organisation mondiale de la Santé Dr Guido Sabatinelli et du Directeur du Programme alimentaire mondial Jacques Higgins.

Les enfants sont les plus éprouvés
 
Dans une déclaration séparée, Mme Kaag a fait valoir que les enfants et les femmes sont les premières victimes de la crise humanitaire à Gaza.

Image de l'UNICEF
© REUTERS/Zaydah
Un secouriste palestinien transporte un garçon blessé après une frappe aérienne israélienne contre l’habitation de Nizar Rayyan, un des hauts responsables du Hamas le 1er janvier.

« Les enfants représentent la majorité de la population et sont ceux qui ont le plus besoin de protection, d’aide psychologique et médicale, a-t-elle dit. On ne connaît pas encore le nombre total d’enfants affectés par la perte d’un parent, ou la destruction de leur habitation, un déplacement forcé, le manque d’équipement et de soins médicaux ou l’interruption de leur éducation. Mais il est considérable. Dans le sud d’Israël, une école a été touchée ».

Mme Kaag a ajouté : « L’UNICEF demande à nouveau que l’on mette fin à la violence, que l’on autorise le déploiement complet de l’aide et des secours humanitaires et il exhorte toutes les parties au conflit à respecter le droit humanitaire international de sorte que les enfants soient protégés. Les enfants ne devraient jamais être les victimes silencieuses et les voix ignorées d’un conflit. Il faut mettre un terme à leurs longues souffrances. »


 

 

Vidéo (en anglais)

5 janvier 2009: Sa Majesté la Reine Rania de Jordanie lance un appel pour une aide humanitaire et à la protection au nom des enfants de Gaza.
 VIDEO  haut | bas

Recherche