L'UNICEF dans les situations d'urgence

Les approvisionnements de l'UNICEF commencent à arriver à la suite de l'ouragan Ike

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2008-0616/Ballotta
Des fournitures d'urgence provenant de l'entrepôt central de l'UNICEF à Copenhague sont déchargés à l'aéroport de Port-au-Prince, en Haïti, pour distribution immédiate aux enfants et aux familles touchées par les récentes tempêtes et les inondations.

NEW YORK, États-Unis, 10 septembre 2008 – Alors que la quatrième tempête majeure en moins d’un mois passe à toute allure sur les Caraïbes, les gouvernements et les organisations d’aide s’efforcent de secourir les centaines de milliers de personnes affectées par les vents violents et les inondations massives.

Hier, 8,5 tonnes de fournitures d'urgence de l'entrepôt de l'UNICEF de Copenhague a atterri à Port-au-Prince, Haïti. Des trousses d'hygiène, des tablettes de purification d'eau, des couvertures, des sels de réhydratation orale et d'autres éléments de l'expédition seront distribués aux victimes des inondations. Les fournitures serviront également à ravitailler les stocks pré-positionné de l'UNICEF dans l'ensemble du pays afin de pouvoir faire face au reste de la saison des ouragans.

Un peu plus d’une semaine après que l’ouragan Gustav eut dévasté la région, l’ouragan Ike fonce sur Cuba après avoir touché plusieurs autres îles. Il peut s’avérer être la tempête la plus destructrice subie jusqu’à présent cette année – au point d’être classé en catégorie 4.

En Haïti, l’accès à la ville des Gonaïves est encore pratiquement impossible sauf par hélicoptère et par vedette rapide. Le Gouvernement haïtien déclare que plus de 800 000 personnes ont besoin d’aide et qu’aux Gonaïves 60 à 70 000 personnes sont réfugiées dans des abris provisoires. Il y aurait plus de 600 morts. 

Le besoin d’eau potable

« Nous avons acheminé de l’eau potable pour les abris provisoires », a dit le Directeur régional de l’UNICEF pour l’Amérique latine et les Caraïbes, Nils Kastberg, lors d’un entretien accordé à Radio UNICEF. « Certains de ces abris se trouvent au milieu de zones inondées où il est absolument impossible de trouver de l’eau potable. »

M. Kastberg a indiqué que l’UNICEF collaborait avec le Programme alimentaire mondial pour faire parvenir en Haïti, à Cuba, à la Jamaïque et en République dominicaine des approvisionnements d’urgence – de la nourriture et de l’eau, ainsi que des fournitures scolaires. Haïti est tout particulièrement touché et la rentrée des classes a été différée dans tout le pays.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2008-0676/Ballotta
L’UNICEF et ses partenaires ont distribué de l’eau potable, des kits d’hygiène et autre matériel d’urgence à environ 6 000 personnes aux Gonaïves, Haïti, où quelque 60 à 70 000 personnes se trouvent dans des abris provisoires.

« Beaucoup de ces enfants ont perdu le peu de matériel scolaire qu’ils possédaient », a dit M. Kastberg.

Inondations et coupures de courant

Bien que les victimes soient moins nombreuses dans les autres pays des Caraïbes, il y a d’importants dégâts au niveau des bâtiments et des infrastructures. On signale que 80 pour cent des bâtiments auraient été sinistrés dans les îles Turques et Caïques. On indique dans toute la région des inondations massives et des séries de coupures de courant.

«  On pourrait penser que le nombre de personnes affectées aux Caraïbes est limité par rapport aux autres situations d’urgence », a fait observer M. Kastberg. « Pourtant, en Haïti, il s’agit d’environ 8 à 9 pour cent de la population qui est gravement affectée par cette série d’ouragans. »

« Et ce qui est également inhabituel », a-t-il ajouté, « c’est que nous avons quatre ouragans qui se suivent et qui frappent le pays le plus pauvre de l’hémisphère. Je pense que cela appelle une intervention exceptionnelle. »


 

 

Audio (en anglais)

8 septembre 2008 :
Le Directeur régional de l’UNICEF, Nils Kastberg, parle à Radio UNICEF des ravages causés aux Caraïbes par l’ouragan Ike.
AUDIO écouter

Recherche