L'UNICEF dans les situations d'urgence

Le Rapport sur l’action humanitaire 2007 : en temps de crise, les préjugés sexistes portent encore plus préjudice aux enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Lorsque les femmes ne sont pas protégées dans les situations d'urgence, la santé et la sécurité des enfants sont compromises.

Par Jane O’Brien

NEW YORK/États-Unis, 29 janvier 2007 – En 2006, dans le monde entier, les enfants ont continué à subir les conséquences des catastrophes – naturelles ou causées par l’homme. Des inondations dévastatrices ont submergé la Corne d’Afrique ; des conflits se sont poursuivis au Darfour et ailleurs ; dans des pays comme Haïti, l’extrême pauvreté a fait des ravages.

Dans de telles situations d’urgence, les femmes et les enfants sont les premières victimes ; et la discrimination que les femmes subissent rend les enfants encore plus vulnérables.

Dans son rapport sur l’action humanitaire 2007, publié aujourd’hui, l’UNICEF déclare qu’il est crucial de s’attaquer à l’inégalité entre les sexes afin de sauver la vie des enfants en temps de crise.

Exposés, exclus et défavorisés

« Dans de telles situations, les femmes et les enfants sont particulièrement vulnérables », constate le Directeur des programmes d’urgence de l’UNICEF, Dan Toole. « Ces situations de conflit et de déplacement constituent des occasions rêvées pour la maltraitance et l’exploitation. Si on n’y met pas fin, il est impossible de protéger les enfants. La protection des femmes nous aide à faire respecter leurs droits et aussi à protéger les enfants ».

Les crises rendent les femmes vulnérables aux maladies et aux complications liées à la grossesse. Les femmes sont également :

  • exposées à l’exploitation et à la violence sexiste
  • exclues de la prise de décision et privées d’éducation
  • privées de leurs droits à la santé et à une nutrition appropriée.

Toutefois, une situation d’urgence peut être aussi une très bonne occasion d’avancer vers l’égalité entre les sexes.

Image de l'UNICEF
© UNICEF video
Il y a dans le monde 33 situations d’urgence où une action visant à protéger les femmes et les enfants est nécessaire.

La crise comme opportunité

« L’UNICEF peut réaliser bien des choses en situation d’urgence », indique M.Toole. « Le plus simple pour les enfants est de redémarrer leur éducation et de s’assurer que les filles sont intégrées dans le système éducatif aussi bien que les garçons. Si on prend l’exemple de la situation au Darfour, grâce aux opérations d’urgence, il y a plus d’enfants scolarisés qu’il n’y en a jamais eu auparavant – et il n’y a jamais eu autant de filles scolarisées au Darfour.

« Par conséquent, bien que les situations d’urgence soient épouvantables », poursuit-il, « elles présentent la possibilité de relancer et renforcer l’aide et de relancer les progrès vers le respect des droits des femmes et des enfants. Il en est de même pour la santé et la nutrition ».

Le nouveau rapport lance un appel pour obtenir 635 millions de dollars des E.-U en vue d’assurer la protection des femmes et des enfants dans 33 pays du monde en situation d’urgence. Si, en situation d’urgence, les femmes ne sont pas protégées, si on ne leur attribue pas des pouvoirs et des moyens, il sera plus difficile d’atteindre d’ici à 2015 l’Objectif du Millénaire pour le développement de parité et d’égalité de traitement des deux sexes.


 

 

Vidéo

29 janvier 2007 :
la correspondante de l’UNICEF, Sabine Dolan, explique comment les enfants souffrent des discriminations sexistes en situation de crise.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche