Haïti

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens

Séisme en Haïti : rapport un an après

Les enfants d'Haïti vacillent encore sous l'impact durable du séisme du 12 janvier 2010. Un an après, voici une histoire parmi tant d'autres sur le long parcours qui mène des secours à la reconstruction.

Par Benjamin Steinlechner

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 17 janvier 2011 – On ne saurait surestimer le rôle indispensable que les compléments alimentaires peuvent jouer pour ramener à une vie normale les enfants atteints de malnutrition aigüe en Haïti, et partout dans le monde.

VIDÉO : 14 janvier 2011 – le reportage de Gabrielle Menezes, de l'UNICEF, sur les opérations destinées à faire parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens affectés par le tremblement de terre et qui souffrent de malnutrition aiguë. Narration française Patrice Brizard.  Regarder dans RealPlayer

 

Mais sans l'intervention active de la logistique, de tels compléments ne pourraient jamais remplir leur rôle. Héros ignorés de l'aide humanitaire, les spécialistes de la logistique opèrent en coulisses, côte à côte avec le personnel chargé de la mise en œuvre des programmes, pour faire parvenir l'aide humanitaire indispensable.

Et, tandis que l'épidémie de choléra continue d'emporter des vies en Haïti, les dispensaires publics et les différents établissements médicaux dépendent toujours des distributions par l'UNICEF de compléments alimentaires comme le Plumpy'nut, une pâte à base d'arachide hautement nutritive qui contient de nombreuses vitamines et divers minéraux. 

Compléments nécessaires

Par exemple, il y a plusieurs semaines, quand des troubles civils ont ébranlé le pays, le dispensaire de  Canapé Vert, une commune de Port-au-Prince, a eu un besoin urgent en fournitures nouvelles.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2011/Dormino
Jeanne Baptiste Rodelin mange du Plumpy’nut, une pâte alimentaire, alors qu'elle est assise sur les genoux de sa mère au dispensaire public de Canapé Vert, à Port-au-Prince, la capitale haïtienne.

« Il n'y a pas d'autre nourriture que nous pouvons utiliser pour traiter les enfants sous-alimentés », a dit la directrice de la clinique, le Dr Margaret Mallet. « S'il n'y avait pas le Plumpy'nut, les enfants  tomberaient dans un état très grave ».

L'UNICEF a fait parvenir des dizaines de milliers de kilos de ce complément alimentaire incontournable aux dispensaires publics d'Haïti. Chaque mois, le dispensaire de Canapé Vert soigne environ 25 enfants atteints de malnutrition aiguë de moins de cinq ans. Selon le Dr Mallet, la malnutrition semble avoir progressé alors que la population est devenue plus pauvre depuis le tremblement de terre de janvier 2010.

Les familles en difficulté

Ici, récemment, les remous politiques s'étant calmés, le dépôt de l'UNICEF a connu une grande activité, les employés chargeant des camions, comptant des cartons et expédiant des cargaisons pour remplir le retard accumulé. Un des camions a été chargé de cartons rouges contenant du Plumpy'nut puis envoyé au dispensaire de Canapé Vert où des mères attendaient tranquillement en faisant la queue, berçant doucement leurs enfants.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2011/Dormino
Une infirmière donne des sachets de Plumpy’nut, un complément alimentaire, à Miscillite Leisson pour sa fille Jeanne Baptiste Rodelin au dispensaire public de la commune de Canapé Vert, à Port-au-Prince, en Haïti.

Miscillite Leisson tenait sa fille Jeanne Baptiste Rodelin qui a presque trois ans. Miscillite Leisson était d'abord venue au dispensaire au début du mois de décembre quand Jeanne Baptiste a reçu ses premières doses de Plumpy'nut. Bien que la petite fille ait depuis gagné plus d'un demi-kilo, ses yeux sont toujours énormes au milieu de son visage émacié et il fallait continuer à la nourrir avec la pâte d'arachide.

« Je l'ai amenée ici parce que je m'inquiétais pour elle », dit Miscillite Leisson qui est enceinte d'un autre enfant. « Elle semblait vraiment malade. Nous avons toujours du mal à nourrir tout le monde dans la famille. J'ai trois autres enfants bien plus âgés ». 

Les livraisons changent la vie des gens

L'infirmière du dispensaire a donné à Miscillite Leisson 16 sachets de Plumpy'nut à emporter chez elle. La mère a aussi des consignes strictes pour se laver les mains avec du savon avant de toucher et d'ouvrir les portions emballées dans du papier d'aluminium. Miscillite Leisson a acquiescé d'un signe de la tête et les a placés soigneusement dans un sac en plastique.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/2011/Dormino
Miscillite Leisson tient sa fille Jeanne Baptiste Rodelin près de leur tente située dans un camp au sommet d'une colline qui domine Port-au-Prince, en Haïti.

Elle est ensuite revenue à pied chez elle en traversant le camp où, comme des centaines de milliers de personnes en Haïti, elle vit dans une habitation précaire avec toute sa famille. Depuis le tremblement de terre, trouver ce qui est indispensable pour les besoins quotidiens est une lutte permanente.  Miscillite Leisson dit qu'elle est reconnaissante d'avoir le dispensaire à proximité, ce qui a probablement sauvé la vie de sa fille.

« En livrant les fournitures, nous sommes toujours en contact direct avec ceux qui en bénéficient », dit Stéphane Durand, un Haïtien qui est spécialiste de logistique à l'UNICEF et fait partie des nombreuses personnes qui travaillent vingt-quatre heures sur vingt-quatre à sortir des fournitures du dépôt. « Pour moi, la meilleure récompense est de voir que nos efforts changent vraiment la vie des gens ».


 

 

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

Recherche