Haïti – Pays en crise

L'UNICEF lutte pour protéger les enfants de Haïti après les inondations dévastatrices

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2004/Haiti
On redoute un lourd bilan après les graves inondations en Haïti

NEW YORK, 21 SEPTEMBRE 2004 - Des centaines de personnes sont mortes dans la ville de Gonaïves, au nord de Haïti et des milliers d'autres sont désormais sans abri. L'UNICEF indique que le nombre de décès devrait augmenter à mesure que la boue et l'eau se retirent, laissant apparaître de nombreux cadavres. Après deux jours de pluie, quatre-vingt pour cent de Gonaïves est sous l'eau et l'essentiel des terres agricoles sont inondées.

L'UNICEF a effectué dimanche une reconnaissance aérienne, qui montre que la nappe d'eau recouvrant la ville a jusqu'à trois mètres de profondeur.

Quelque 400 000 maisons ont été complètement détruites et environ 20 000 personnes sont désormais sans abri. Selon les estimations de l'UNICEF, au moins 30 000 enfants de moins de cinq ans ont été touchés par les inondations. L'UNICEF s'efforce d'approvisionner en eau salubre les familles se trouvant dans vingt centres d'hébergement installés dans la ville et ses environs.

La Représentante de l'UNICEF en Haïti, Françoise Gruloos Ackerman, déclare qu'à présent les enfants ont surtout un besoin urgent d'eau propre et d'assainissement. « Ici, l'UNICEF, pour sa part, va concentrer ses efforts sur les familles vivant dans des centres d'hébergement, en essayant de leur assurer un accès à l'eau potable grâce à la fourniture de tablettes de purification et de seaux. Nous allons aussi leur fournir du savon. Cela va nous permettre d'éviter des épidémies et d'être surs que nous ne propageons pas de maladies. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2004/Haiti
Des sommets de toit apparaissent au-dessus des eaux qui ont englouti les maisons, au nord de Haïti

L'alimentation et la nutrition sont également prioritaires dans le programme de l'UNICEF. En collaboration avec CARE et le Programme alimentaire mondial, du pain et des plats cuits sont offerts aux familles de la zone sinistrée. Grâce aux partenaires qui sont sur le terrain,  des aliments à haute teneur en protéines vont être distribués aux enfants de moins de cinq ans. L'UNICEF va envoyer une équipe sur place pour la coordination avec d'autres organismes d'aide et s'assurer que la nourriture va aux plus vulnérables - les femmes et les enfants. Par ailleurs, les enfants de moins de cinq ans ont été vaccinés contre la rougeole.

L'UNICEF est en outre le chef de file des organisations des Nations Unies dans le domaine de l'aide psychosociale et de l'éducation. A partir de l'expérience acquise lors des inondations de mai en Haïti, l'UNICEF a formé trente moniteurs qui vont aller sur le terrain afin de localiser les enfants ayant perdu leurs parents et de leur apporter l'appui psychosocial et les conseils dont ils ont grand besoin. Ces moniteurs vont également travailler avec les enfants qui se trouvent déjà dans des centres d'hébergement. Une équipe de l'UNICEF et le Ministre haïtien de l'éducation vont partir mercredi procéder à une rapide évaluation des écoles du secteur. La plupart des écoles de Gonaïves et des environs ont dû fermer.

L'UNICEF a pour mission de ramener les enfants en classe dès que possible. Certaines routes sont à présent réouvertes, ce qui facilite l'acheminement de l'aide alimentaire, humanitaire et de l'eau à ceux qui en ont le plus besoin.


 

 

Audio (en anglais)

La représentante de l'UNICEF en Haïti, Françoise Gruloos Ackerman, décrit la riposte de l'UNICEF aux inondations.
Recherche