Haïti – Pays en crise

Vue d’ensemble

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haiti/HQ94-0736/Toutounji
Une fillette et deux de ses frères et sœurs plus jeunes attendent de recevoir des aliments enrichis dans un centre de santé et d’aide alimentaire soutenu par l’UNICEF à la périphérie de Port-au-Prince au début des années 1990. L’UNICEF est présent en Haït

Haïti traverse une crise humanitaire complexe et  rarement vue sur le continent américain. Les conséquences sont particulièrement graves pour les femmes et les enfants.

Les troubles civils et la violence qui règnent en Haïti depuis le début de février menacent la santé et la vie de 1,2 million d’enfants que l’UNICEF considérait déjà comme vulnérables avant même que les combats n’éclatent.

Avec la montée de la violence, il est devenu encore plus difficile pour les enfants d’aller à l’école, de recevoir des soins médicaux, et d’avoir une alimentation et un logement adéquats. Les enfants, notamment les filles, qui vivent ou travaillent dans les rues des centres urbains courent des risques particulièrement élevés dans cette situation volatile.

Des rapports indiquent que la fréquentation des écoles a considérablement baissé dans la plupart des régions en raison du danger sur les routes, du manque de sécurité dans les écoles et de l’interruption des services de transport publics.

Toute l’histoire de Haïti ou presque s’est accompagnée de violence politique. Dans ce contexte d’instabilité économique et politique extrême, la vulnérabilité des enfants et des femmes a nettement augmenté au fil des ans, rendant très improbable la réalisation des objectifs énoncés dans la Déclaration du Millénaire et fixés lors de la Session extraordinaire consacrée aux enfants.

Risques élevés pour les enfants haïtiens

Même avant que la crise politique actuelle n’éclate, la situation des enfants haïtiens était l’une des plus mauvaise du monde. Plus d’un jeune sur 10 meurt avant l’âge de cinq ans ; plus de 200 000 enfants ont perdu l’un ou leurs deux parents à cause du SIDA, et entre 3,2 et 6,7 pour cent des jeunes femmes de 15 à 24 ans vivent avec le VIH/SIDA.
En outre, tous les ans, près de 5 000 enfants naissent avec le VIH, et le taux de mortalité des mères est l’un des plus élevés du monde. Plus d’un cinquième des enfants haïtiens souffrent d’insuffisance pondérale à la naissance, et seulement la moitié de la population enfantine est régulièrement vaccinée. Près de 40 pour cent des enfants de moins de cinq ans sont atteints d’infections respiratoires aiguës.
L’UNICEF est présent en Haïti depuis 1949. Ses programmes sont notamment axés sur l’éducation, la santé, les jeunes et les adolescents et la protection de l’enfant.


 

 

Recherche