Catastrophe du Raz-de-marée - Pays en crise

Le tsunami, trois ans après

« Reconstruire en mieux » apporte des résultats positifs à des millions d’enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2007/Estey
Des enfants à l’école primaire, flambant neuve, de Cot Meuraja, à Aceh Besar. L’établissement est conforme aux normes anti-séisme et respecte la politique d’ « écoles amies des enfants » de l’UNICEF.

Par Chris Niles

NEW YORK, Etats-Unis, décembre 2007 – Durant les trois années qui ont suivi la destruction de régions entières autour de l’océan indien par un tsunami, l’UNICEF a amélioré la vie et la santé de millions de femmes et d’enfants touchés par la catastrophe de décembre 2004.

Grâce à son programme de relance « Reconstruire en mieux », l’UNICEF a bâti et réhabilité 107 écoles, mis en place des centres de formation pour les enseignants et amélioré les programmes pédagogiques. Il a  construit 59 centres de santé et 28 garderies et a également développé des systèmes d’approvisionnement en eau pour environ 700 000 personnes.

En même temps, plus de 1,2 million d’enfants dans la zone touchée par le tsunami ont été vaccinés contre la rougeole et plus de 3 millions de personnes ont pu recevoir des médicaments cruciaux et de la vitamine A.            

Une capacité d’action plus efficace

Les enseignements tirés du tsunami, une catastrophe d’une ampleur sans précédent, ont conduit à de vastes changements dans la façon dont opèrent l’UNICEF et les autres agences humanitaires, ouvrant la voie à des opérations de secours plus productives et plus efficaces   

« Cela a été un facteur de première importance qui a conduit à une réforme de l’ensemble du programme humanitaire, » affirme Jonathan Cauldwell,  Responsable de programme à l’UNICEF, chargé des questions humanitaires et de soutien à la transition.

« Nous avons appris que nous devons être plus rapides. Nous avons appris que nous ne sommes pas tout seuls. Nous avons appris avec certitude que les premières interventions se déroulent au niveau national et que beaucoup plus d’efforts restent nécessaires pour créer une capacité d’action au niveau national, » ajoute-t-il.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Indonesia/2007/Estey
Ces enfants de Banda Aceh apprécient les résultats du programme de l’UNICEF « Reconstruire en mieux ». Celui-ci a favorisé un nouveau départ et apporté la perspective d’un avenir meilleur à des millions d’enfants dans la zone touchée par le tsunami.

La reconstruction progresse

Malgré les défis actuels tels que la violence au Sri Lanka et en Somalie ainsi que des problèmes logistiques dans les régions éloignées de Banda Aceh et des Maldives, l’achèvement de la reconstruction dans plusieurs pays est prévu pour le début 2009.

Le but de l’UNICEF a été de construire de meilleures installations que celles qui ont été détruites par le tsunami. En ce sens, la catastrophe a été l’occasion d’aider les pays touchés par le tsunami à planifier un avenir meilleur pour leurs enfants.

« Nous avons cherché à savoir ce qui était nécessaire pour nous permettre d’accéder à la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement et nous avons considéré les choses à un autre niveau, » explique Jonathan Cauldwell. « Où voulons-nous que soient ce pays ou ces pays ou ces populations d’ici dix ans et comment cette action s’intègre-t-elle dans un soutien plus grand, plus vaste pour ces pays ? »

Pas de replâtrage

Le travail de l’UNICEF dans la zone touchée par le tsunami est un engagement qui durera de nombreuses années. Cela signifie qu’il faudra suivre et évaluer les progrès des enfants, protéger les droits des plus vulnérables, renforcer la participation des communautés et donner une voix aux jeunes dans ce processus de reconstruction et de réhabilitation.

« Les leçons que nous avons apprises du tsunami dureront des décennies parce que nous devrons continuer à regarder derrière nous et continuer à nous améliorer” conclue Jonathan Cauldwell.


 

 

Vidéo

Décembre 2007 :
Le reportage présenté par Natacha Ikoli, correspondante de l’UNICEF, sur les effets positifs du programme de l’UNICEF « Reconstruire en mieux » sur des millions d’enfants touchés par le tsunami.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Vidéo (en anglais)

Décembre 2007:
Le chef de la section préparation et alerte rapide de l'UNICEF, Everett Ressler, parle de l'importance de se préparer pour les catastrophes naturelles telles que le tsunami.
 VIDEO haut bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche