Catastrophe du Raz-de-marée - Pays en crise

Alors que l’aide de l’UNICEF parvient aux enfants, l’Indonésie apparaît encore plus dévastée

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-0018/Holmes
Des rescapés partagent une tente à Banda Aceh. Leur village côtier a été complètement détruit par le raz-de-marée et la plupart des habitants ont péri.

NEW YORK, 4 janvier 2005 – Alors que l’aide de l’UNICEF parvient aux rescapés des tsunamis en Indonésie, on découvre les dimensions exceptionnelles du désastre dans certaines parties du pays. Nombre des personnes qui ont fui les villages côtiers à l’ouest de Sumatra signalent que des communautés entières ont été anéanties.

L’équipe de l’UNICEF du camp de déplacés de Mata’ie, dans le nord de la province d’Aceh rassemble les informations qui permettront d’orienter les secours vers les régions qui en ont le plus besoin. 

« L’armée a installé un camp pour ceux qui sont parvenus à s’enfuir de la côte occidentale – isolée – et ont réussi à atteindre la périphérie de Banda Aceh (la capitale de la province), » explique Gordon Weiss, chargé de communication sur les urgences à l’UNICEF.

« Nous cherchons à parler avec ces gens, à établir combien il y a de survivants, le nombre de ceux qui ont été laissés sur la côte occidentale et le nombre de victimes dans les communautés. Nous essayons d’avoir une idée approximative, nous permettant de savoir dans quelle direction orienter notre aide. »

L’aide atteint maintenant certains de ceux qui ont été les plus touchés dans ce pays où au moins 82 000 personnes ont péri et des centaines d’autres ont disparu. Le bilan ne cesse de s’alourdir. Ici, comme ailleurs dans cette région sinistrée, la priorité de l’UNICEF est de sauver la vie des enfants. Des couvertures, des draps, des tentes et des fournitures sanitaires ont été distribués – des trousses médicales d’urgence permettant de soigner 200 000 malades ont été envoyées dans les hôpitaux de la zone.

L’UNICEF aide aussi à rechercher des enfants disparus et à les réunir avec leur famille. Une maison de l’enfant a été ouverte en urgence, où les enfants peuvent recevoir des soins médicaux et l’appui du personnel.
 
L’Indonésie est encore en état d’urgence et les terribles dégâts causés par les tsunamis entravent l’acheminement des secours. Mais l’UNICEF indique que l’aide est en train de parvenir et, grâce à  davantage d’informations dans les tout prochains jours, la distribution va s’améliorer.

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Vidéo (en anglais)

6 janvier 2005 :  Carol Bellamy commente la situation en Banda Aceh 

Bas | Haut débit
(Real Player)

4 janvier 2005 : Le bilan de la catastrophe s’alourdit alors que l’UNICEF livre ses fournitures de secours

Bas | Haut débit
(Real Player)

Liens sur le tsunami

Recherche