Côte d'Ivoire

En Côte d'Ivoire, dans le contexte de l'après-crise, l'UNICEF donne le coup d'envoi à une campagne de vaccination contre la rougeole

Image de l'UNICEF
© UNICEF Côte d’Ivoire/2011/Bausson
À Duékoué, en Côte d’Ivoire, des Spécialistes de la santé de l'UNICEF ont apporté leur aide pour la vaccination du premier enfant et expliqué l'importance de la vaccination aux personnes qui s’occupent d’eux, lors de la campagne contre la rougeole.

Par Gaëlle Bausson

DUÉKOUÉ, Côte d’Ivoire, 28 avril 2011 – Après quatre mois et demi de conflit, la Côte d'Ivoire retombe finalement sur ses pieds avec une nouvelle campagne de vaccination.

Des artistes, des jeunes, des chefs traditionnels et religieux, du personnel médical, des bénévoles et des humanitaires se sont tous joints aux autorités et à l'UNICEF pour donner le coup d'envoi de la campagne de vaccination lors d'une cérémonie qui s'est déroulée sur la « Place de la paix » dans le centre de la ville de Duékoué, à l'ouest du pays.

AUDIO : écouter

« C'est un soulagement de voir que les services de vaccination sont de nouveaux disponibles pour mon enfant. J'ai entendu parlé des risques de flambée d'épidémie et j'avais peur », dit Kalamako Kone, une mère de trois enfants qui a récemment accouché de sa plus jeune fille dans un camp de déplacés. 

Pendant plus d'une heure, des artistes et de jeunes enfants ont diverti la foule lors de la cérémonie de lancement. Jonathan Mouhon, Messager de la paix chez les jeunes, a pris le micro et déclaré que les enfants étaient l'avenir de la Côte d'Ivoire à une audience parmi laquelle figuraient des représentants du gouvernement.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Côte d’Ivoire/2011/Bausson
Lors du lancement de la campagne, Jonathan Mouhon, 11 ans, a affirmé que lui et les autres enfants du pays étaient l'avenir de la Côte d’Ivoire. Jonathan est un jeune déplacé dont la famille a trouvé refuge auprès de la Mission catholique de Duékoué.

La cérémonie a rassemblé des personnes de toutes les communautés qui, il y a seulement quelques semaines, étaient souvent opposées les unes aux autres lors d'affrontements inter-ethniques ou pris entre les tirs de forces ennemies.

Parmi les invités de marque à la manifestation figuraient deux artistes ivoiriens connus qui parrainent la campagne, la chanteuse Bamba Ami Sarah et le comique Koro Abou.

Cibler les enfants vulnérables

À la suite des violences, il y a beaucoup à faire. « Après le conflit, les indicateurs de santé sont dans le rouge et cette campagne est une bouée de sauvetage pour les enfants », explique le représentant désigné de l'UNICEF, Hervé Ludovic de Lys. « Non seulement elle va amener pour les enfants une intervention vitale en matière de santé mais nous espérons aussi qu'elle va créer une impulsion pour la remise sur pied de l'ensemble du système de santé ».

La campagne vise plus de 185 000 enfants de moins de cinq ans dans quatre districts de santé où des cas de rougeole ont été confirmés. Il s'agit de Duékoué, Guiglo, Danané, à l'ouest, et de Bouaflé, dans le centre du pays.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Côte d’Ivoire/2011/Bausson
Lors de la cérémonie de lancement, la célèbre chanteuse ivoirienne Bamba Ami Sarah a lancé un appel auprès des mères pour qu'elles fassent vacciner leurs enfants contre la rougeole.

Ces secteurs sont parmi les plus touchés par les récents combats, ayant rendu les enfants particulièrement vulnérables à la maladie. La rougeole peut être une affection légère chez un enfant en bonne santé mais si un enfant est malnutri, elle peut le tuer ou affecter de façon permanente son système nerveux. C'est pourquoi la campagne de vaccination apporte aussi des suppléments en vitamine A et des comprimés vermifuges afin de stimuler le système immunitaire des enfants et aider à lutter contre la malnutrition et les maladies d'origine hydrique.  

Dans un centre de vaccination de Duékoué, les Spécialistes de la santé de l'UNICEF, Cyrille Ziao et Morima, ont apporté leur aide pour vacciner le premier enfant de la campagne et expliqué à la foule et aux médias l'importance de la vaccination.

Un ensemble de mesures vitales

L'UNICEF a financé et distribué plus de 213 000 doses de vaccin contre la rougeole, des seringues et autres fournitures indispensables. Il épaule aussi la formation d'environ 850 vaccinateurs, membres du personnel médical et bénévoles qui administreront le vaccin aux enfants dans les camps de déplacés et dans les villages isolés.

« En offrant à tout le monde sans aucune distinction des interventions vitales en matière de santé, l'aide humanitaire peut jouer un rôle clé pour encourager un sentiment de normalité en favorisant la reprise des prestations de base les plus essentielles comme la santé, l'eau et les écoles », explique Hervé Ludovic de Lys. « Cette campagne de vaccination, d'une durée de six jours, est indispensable pour prévenir la diffusion de la rougeole dans le pays ».


 

 

Audio

28 avril 2011 : la correspondante de radio UNICEF Anja Baron s'entretient avec Gaëlle Bausson, Chargée à l'UNICEF de la communication dans les situations d'urgence, du lancement de la première campagne de vaccination en Côte d'Ivoire dans le contexte de l'après-crise.
AUDIO écouter

Recherche