Côte d'Ivoire

En faire encore plus : des approvisionnements de l’UNICEF pour les déplacés atteignent l’Ouest de la Côte d’Ivoire

Image de l'UNICEF
© UNICEF Côte d’Ivoire/2011/Slavin
Un membre de l’équipe de l’UNICEF, Konate Yaya,a réalisé un difficile périple de trois jours afin de livrer des approvisionnements d’urgence dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire.

Par Patrick Slavin

MAN, Côte d'Ivoire, 24 janvier 2011 - À la fin de la semaine dernière, au terme d'un périple exténuant,par la route, de trois jours, à travers le pays- en suivantun itinéraire modifié pour des raisons de sécurité - un camion d'approvisionnement de l'UNICEF a pu livrersonchargement d'urgence,destiné à près de 20 000 personnes déplacées dansl'Ouest de la Côte d'Ivoire.

Ce chargement, en provenance des entrepôts de l’UNICEF à Abidjan,comprenait notamment des fournitures scolaires pour des enseignants d’école maternelle et pour 4000 élèves, ainsi que des équipements de loisirs pour 2500 enfants. Les approvisionnements ont été provisoirement stockés en toute sécurité dans un entrepôt de l’UNICEF avant d’être distribués dans des camps pour personnes déplacées dans trois villes voisines.

Atteindre les plus vulnérables

« Normalement, il faut 12 heures pour aller d’Abidjan à Man par la route, mais des portions de la route la plus directe sont à présent en zone rouge, et elle a été déclarée interdite par le personnel chargé de la sécuritédes Nations Unies », a précisé Sylvie Dossou, l’administratrice responsable de l’UNICEF en Côte d’Ivoire.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Côte d’Ivoire/2011/Slavin
Un camion de l’UNICEF chargé d’approvisionnements parvient au bureau local de l’UNICEF, à Man, en Côte d’Ivoire.

« Le chauffeur de notre camion, Konate Yaya, qui fait partie de notre équipe, s’est lancé dans une expédition de trois jours, impliquant de passer par un difficile chemin de terre où l’allure était vraiment lente – sept heures pour parcourir 136 kilomètres! Je suis très fière de Konate et je lui suisreconnaissante du fait que les approvisionnements d’urgence de l’UNICEF atteignent maintenant les plus vulnérables »,a-t-elle ajouté.

Dans le matériel parvenu au bureau local de l’UNICEF, on trouve 1500 affiches incitant à se laver les mains avec du savon et de l’eau potable. Ces affiches seront placées dans les tentes et utilisées par les travailleurs sanitaires de proximité. On a également acheminé 1500 guides de prévention du VIH,pour qu’ils soient distribuésaux ONG partenaires et aux bénévoles dans les camps. 

« Chaque enfant a le droit de jouer »

L’approvisionnement pour les écoles maternelles comprend des marionnettes, des jeux de construction, de la pâte à modeler,du papier et des pastels, ainsi que des puzzles. Dans les kits de jeux, on trouve des ballons de football, des Frisbees, des cordes à sauter, des ballons et des filets de volleyball.

Image de l'UNICEF
Des approvisionnements d’urgence de l’UNICEF sont déchargés du camion afin d’être distribués aux personnes déplacées dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire.

« Chaque enfant a le droit de jouer et il faut respecter ce droit », affirme le Dr Eli Ramamonjisoa, responsable de l’équipe de l’UNICEF du bureau local de Man, qui supervise les efforts de secours en faveur d’environ 15 000 déplacés dans la ville de Duékoué. De violents affrontements ont eu lieu en ville plus tôt ce mois-ci, en partie du fait de la crise nationaleque connaît la Côte d’Ivoire depuis les élections de fin novembre. 

Le Conseil de sécurité des Nations Unies a donné son accord à un accroissement des effectifs portant sur 2000 soldats et 60 policiers afin de faire face aux menaces posées par des foules non armées dans le contexte de la crise qui se prolonge. Jusqu’à présent, les efforts de médiation de l’Union africaine entre les factions politiques du pays n’ont pas abouti à des progrès importants. En outre, on craint que l’insécurité alimentaire ne s’aggrave dans les mois à venir.


 

 

Recherche