République centrafricaine

Mia Farrow, Ambassadrice itinérante de l’UNICEF demande que la communauté internationale épaule davantage la République centrafricaine

Image de l'UNICEF
© UNICEF CAR/2008/ Holtz
Mia Farrow, Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, avec une maman et son enfant qui vivent dans un camp pour personnes déplacées à Kabo, au nord de la République centrafricaine. La mère a fui son village avec son mari après avoir été enlevée et violée.

BANGUI, République centrafricaine, le 23 mai 2008 – Mia Farrow, Ambassadrice itinérante de l’UNICEF a terminé sa visite d’une semaine en République centrafricaine en demandant que la communauté internationale aide davantage cette petite nation très pauvre.

Au cours des années de violence entre les soldats du gouvernement et les rebelles, des dizaines de milliers de personnes ont dû fuir leur foyer et des centaines de villages ont été détruits. Les risques d’enlèvement, de viol et de meurtre, font partie de la vie quotidienne.

Durant sa visite, Mia Farrow s’est adressée aux victimes des bandits de grand chemin, d’attaques militaires et de déplacements forcés. Elle a écouté des femmes qui ont subi de multiples viols et des enfants qui ont été enlevés pour obtenir une rançon et retenus pendant des années.

« En colère et bouleversée »

« Je suis en colère et bouleversée », dit Mia Farrow. « Dans un monde où nous avons tant, voir des gens si bons vivre dans de telles circonstances ! Et ce sont des circonstances créées par l’homme. Ce pays dispose de beaucoup de ressources naturelles, mais les gens n’ont rien, sauf ce que les  agences humanitaires leur apportent. »

Bien que les pourparlers de paix avec le gouvernement commencent à prendre forme, des groupes de rebelles continuent leurs agissements dans le nord du pays. Profitant de l’anarchie qui règne dans ces zones contrôlées par les rebelles, des bandits armés attaquent des communautés vulnérables et enlèvent des gens contre rançon.

Image de l'UNICEF
© UNICEF CAR/2008/ Holtz
Mia Farrow porte un bébé de trois mois qui va être vacciné contre le virus de la polio.Elle-même victime de la polio, Mia a lancé une campagne de vaccination soutenue par l’UNICEF en compagnie de la Première Dame du pays, Monique Bozize.

Sur l’une des routes principales de la région, a-t-on rapporté à Mia Farrow et à Mme  Esther Guluma, Directrice régionale de l’UNICEF, 1 100 femmes et filles, dont quelques-unes avaient à peine 4 ans, ont été violées l’an dernier.  La plupart de ces crimes n’ont pas été rapportés.

« Je viens juste de parler à une femme dont le fils de cinq ans portait un petit bébé dans les bras au moment de l’attaque de son village. L’enfant de cinq ans a été tué par balle, cette femme a alors pris le bébé et il a survécu. Une balle s’est logée dans la jambe du bébé”, a dit Mia Farrow.

Besoin d’une aide d’urgence

Mme Guluma a demandé au gouvernement d’octroyer davantage de ressources aux  services et aux donateurs internationaux de commencer à s’intéresser aux besoins urgents  de ce pays.

L’UNICEF a déjà lancé un programme au nord, où quelques 300 000 personnes ont fui leur maison à cause de l’insécurité.

« Il est peut-être plus facile de comprendre les problèmes que cause un tremblement de terre », a dit Mme Guluma. « Mais j’ai rarement vu des personnes aussi pauvres et qui ont de tels besoins  d’assistance, immédiatement et sur le  long terme. »


 

 

Vidéo (en anglais)

21 mai 2008:  
Guy Degen, correspondant de l’UNICEF, présente la visite de Mia Farrow, Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, en République centrafricaine.
 VIDEO  haut | bas

Obtenez des vidéos de qualité professionnelle chez The Newsmarket

Recherche