Inde

18 000 villages du Gujarat fêtent un vaste programme de scolarisation

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2007/Gulati
Avec fierté, une mère tient sa fille de 5 ans, Kirti, au cours d’un programme d’inscriptions scolaires au Gujarat.

Par Radha Vadaria

ETAT DE GUJARAT, Inde, 25 juillet 2007 – Les tambours qui résonnent, les femmes du village vêtues de leurs plus beaux saris. Les rues décorées de fleurs… Cela aura été un grand jour dans la vie de Kirti Utana, 5 ans, fille de parents illettrés dans le village tribal de Siddumbar. Car, désormais, Kirti va à l’école...  

Du 15 au 17 juin, dans 18 000 villages de la province de Gujarat, la population a rendu hommage à l’enseignement en participant à un vaste programme de scolarisation. Le programme a reçu son coup d’envoi il y a cinq ans et a pour but de veiller à ce que tous les enfants au-dessus de l’âge de cinq ans, particulièrement les filles, soient inscrits à l’école.

Comme beaucoup d’autres parents qui ne savent pas lire, Minaxi Vinod, une mère qui n’a elle-même jamais été à l’école, a fait tout ce qu’elle pouvait pour  que sa fille soit inscrite à l’école. 

« L’analphabétisme, c’est une malédiction, affirme Minaxi Vinod. Je vis sous cette malédiction, je me  bats pour joindre les deux bouts en faisant un travail éreintant comme ouvrière agricole. Je veux que ma fille ait un avenir meilleur. Je veux qu’elle devienne enseignante. »

Obtenir la participation de tous

Du Sarpanch (le chef du village) aux enseignants et aux parents, tout le monde au sein de la communauté a fait bloc  pour encourager tous les parents à inscrire leurs enfants à l’école. Des bénévoles de l’UNICEF comme Rama Dalvi dans le village d’Avdha se sont rendus directement chez les habitants pour convaincre les parents de conduire leurs enfants à l’école afin de les y inscrire.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2007/Gulati
Un groupe d’enfants fraîchement inscrits à l’école avec leurs sacs de classe.

Le programme d’inscription dans les écoles primaires, qui s’est déroulé dans une ambiance de fête,  a rencontré un vif succès au cours des cinq dernières années. Lors de la campagne, qui a duré trois jours, un total de 568 318 enfants a été inscrit dans les écoles, parmi lesquels 48 % de filles.

«Auparavant, il y avait seulement 200 élèves dans l’école. Au cours des deux dernières années, le nombre est passé à 700, explique le Directeur de l’école de Siddumbar,  Hirabhai Patel. Ce qui est important, c’est que le nombre de filles qui étudient à l’école est passé de 25 à 40 %.»

Initiatives et encouragements de la part des communautés

Pour épauler les enfants au cours de leur éducation, de nombreuses entreprises et collectivités ont fait don de cartables, d’uniformes scolaires, de cahiers et de crayons ainsi que d’autres accessoires indispensables.

Savita Gadia rayonnait de fierté quand sa fille a reçu son cartable, la voyant préparée à embrasser un avenir qui promet d’être radicalement différent de celui de sa mère.

« Je suis illettrée et je sais comment les gens nous trompent et profitent de nous. Je veux que ma fille soit capable de faire valoir  ses droits », affirme Savita Gadia.

Le Représentant de l’UNICEF dans l’Etat du Gujarat, le Dr Yogendra Mathur, affirme qu’il apprécie les efforts que le gouvernement local a accomplis en faveur de l’éducation des filles durant les cinq dernières années. Maintenant, on espère que toutes les filles non seulement puissent achever l’enseignement primaire mais puissent aussi avoir accès à l’enseignement secondaire et au-delà. 


 

 

Vidéo (en anglais)

25 juillet 2007 :
Le reportage de la correspondante de l’UNICEF, Natacha Ikoli, sur le programme d’inscriptions scolaires qui, à Gujarat, en Inde, s’est déroulé dans une ambiance de fête.

 VIDEO: haut | bas

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles
Recherche