Éducation de base et égalité des sexes

Qualité de l’éducation

Image de l'UNICEF
© UNICEF/ HQ98-0980/ Pirozzi
Deux fillettes partagent un livre dans une classe de l'école primaire du village de Kwanawis au Yémen.

Imaginez un manuel écrit dans une langue indéchiffrable, ou un tableau sans craie. Imaginez une classe qui aurait lieu dans une salle de concert bruyante, ou un enfant essayant de faire ses devoirs au milieu d'un ouragan. Clairement, quand les conditions essentielles  et le contexte d'apprentissage ne sont pas réunis, l'enseignement lui-même est condamné à l'échec.

En effet, une éducation de mauvaise qualité équivaut à pas d'éducation du tout. Quel avantage y-a-t-il à inscrire un enfant à l’école si la qualité de l’éducation est si mauvaise qu’il n’y vient pas régulièrement, s'il n’apprend ni à lire, ni à écrire, ni à compter, et n’assimile pas les compétences pratiques dont il aura besoin plus tard?

L'éducation de qualité qui est essentielle au véritable apprentissage et au développement humain, subit l'influence de facteurs internes et externes à la classe, allant de la disponibilité des fournitures appropriées à la nature de l'environnement domestique de l'enfant. De plus, pour permettre le transfert des connaissance et des compétences  nécessaires à la future réussite d'une vie professionnelle qui rompe avec le cycle de la  pauvreté, la qualité joue un rôle essentiel pour éliminer le retard discriminatoire des filles par rapport aux garçons dans les apprentissages fondamentaux. 

Le plus grand obstacle à la réussite d'une politique éducative est la discrimination entre les sexes; les filles constituent  le groupe le le plus large dont le droit à l’éducation est bafoué. Sur 93 millions d'enfants qui ne vont pas à  l'école, près de 52 pour cent sont des filles.

Les parents dont les ressources sont limitées affirment que la qualité de l’éducation joue un rôle important dans leurs décisions d’inscrire ou non leurs filles à l’école. Si les filles n’apprennent rien, si ce qu’elles étudient n’est pas utile ou si le milieu scolaire ne présente pas toutes les garanties de sécurité, les parents n’investissent pas dans l’éducation de leurs filles.

L’amélioration de la qualité doit figurer en bonne place dans nos priorités si nous voulons que les filles soient scolarisées et poursuivent leurs études. L’UNICEF adapte ses programmes d’éducation au style d’apprentissage des filles et aux milieux qui favorisent l’acquisition de connaissances. Le modèle des écoles « amies des enfants » est désormais le principal moyen que l'UNICEF préconise pour la qualité et la promtion de l'éducation.

Au moins cinq éléments clés ont un impact sur la qualité de l’éducation : le bagage des élèves, le milieu scolaire, le contenu, les mécanismes et les résultats.  Ces éléments permettent d’avoir une base de surveillance de la qualité.

1. Le bagage personnel que l'élève apporte à l'école et quelles expériences a-t-il vécues ? a-t-il souffert d’une situation d’urgence, de sévices, du VIH/SIDA ou a-t-il été obligée de faire un travail quotidien ? L’enfant a-t-il eu une expérience positive, sans discrimination liée au sexe, dans sa famille, dans sa communauté et dans l’établissement préscolaire qu’il a fréquenté ? L’enfant a-t-il été suffisament préparé à s’adapter au rythme scolaire ?

2. Le milieu scolaire. Le milieu est-il sain, sûr, protecteur et non sexiste ?

3. Le contenu éducatif. Le programme et le matériel pédagogique sont-ils pertinents ? Les enfants acquièrent-ils des connaissances de base, notamment en lecture, écriture et calcul, ainsi que des compétences pratiques et des notions dans des domaines aussi divers que l’égalité entre les sexes, la santé, la nutrition, la prévention du VIH/SIDA, la paix, ou dans d’autres domaines prioritaires aux niveau national et local ? Le programme scolaire et le matériel d’apprentissage ont-ils tendance à inclure ou au contraire à exclure les filles ?

4. Les mécanismes. Est-on en présence d’enseignants compétents utilisant des méthodes d’enseignement centrées sur l’enfant dans des salles de classe et des écoles bien administrées? Les enseignants procèdent-ils à des évaluations bien conçues visant à faciliter l’apprentissage et à réduire les disparités ? Quelles sont les méthodes d’enseignement et d’apprentissage, ou de soutien à l’apprentissage – aux niveaux des communautés, parents, superviseurs et enseignants – qui aident ou au contraire empêchent les filles d’obtenir de bons résultats scolaires ?

5. les résultats. Englobent-ils les connaissances, compétences et attitudes et concordent-ils avec les objectifs nationaux poursuivis en matière d’éducation et avec une participation positive à la société ? Quels sont les résultats de l’éducation de base vers lesquels nous tendons pour les filles ? Comment pouvons-nous savoir si la scolarité des filles est couronnée de succès et qu’elle sont les filières qui leur permettront de poursuivre leurs études et de réaliser leur potentiel ?

Une éducation de qualité est essentielle pour garantir la sécurité humaine, le développement communautaire et le progrès national. Le défi à relever est immense mais il s’accompagne d’immenses possibilités. Comme un moteur de voiture ou une aile d'avion, c'est la différence entre faire du sur place et aller de l'avant, vers l'avenir.


 

 

Éléments clés d’une éducation de qualité

Le bagage personnel des élèves

Le milieu scolaire

Le contenu de l’éducation

Les mécanismes

Les résultats.

Écoles amies des enfants

En savoir plus sur les Écoles amies des enfants (CFS) et une éducation de qualité

Des écoles pour l'Afrique (en anglais)

Recherche