Éducation de base et égalité des sexes

Une éducation fondée sur les aptitudes à la vie quotidienne

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2005/ Cambodia/Stark-Merklein

Les enfants d'aujourd'hui affrontent des défis de taille : la violence, la dégradation de l’environnement, la maladie, la discrimination, la pauvreté.

Au-delà de la lecture, de l'écriture et du calcul, la capacité d'un enfant à naviguer dans ce monde toujours plus complexe exige un large éventail de compétences : cognitives, sociale et pratiques.

L’expression « compétences utiles à la vie quotidienne » se réfère à un large groupe de compétences psychosociales et interpersonnelles qui peuvent aider les enfants à prendre des décisions éclairées, à communiquer efficacement et à évoluer dans leur  environnement. En incorporant l’enseignement des compétences utiles à la vie quotidienne à nos systèmes éducatifs, nous équipons les enfants des outils nécessaires pour faire face au défi et progresser en toute confiance dans le monde.

L’éducation à la vie active est particulièrement importante dans des domaines essentiels, comme la prévention du VIH, les soins et le soutien, la protection des enfants et les urgences. L'objectif est de donner aux enfants toutes les armes disponibles pour se défendre contre d’éventuels dangers.

À l'UNICEF, nous pensons que les compétences utiles à la vie quotidienne font partie d'une approche de l’éducation fondée sur les droits. Les enfants ont fondamentalement droit à une éducation de qualité qui respecte leur dignité et élargit leurs capacités à vivre une vie qui leur convient et à transformer les sociétés dans lesquelles ils vivent. Les écoles amies des enfants encouragent et renforcent l’enseignement des compétences utiles à la vie quotidienne.

Ces aptitudes sont solidement ancrées dans le contexte et le cadre de plusieurs documents et accords dont est convenue récemment la communauté internationale, y compris le Programme mondial d'éducation aux droits humains, qui a débuté en 2005, et le Rapport sur le développement dans le monde 2007, publié par la Banque mondiale, qui identifie le « renforcement des capacités par le biais de l’enseignement des compétences utiles à la vie active » comme l’un des trois axes stratégiques recommandés pour aider les jeunes à se développer et à contribuer à la société.

Reconnaissant l'importance cruciale de ces compétences utiles à la vie quotidienne, les 164 nations mobilisées pour parvenir à l’Éducation pour tous ont compris qu’elles étaient un résultat d'apprentissage essentiel pour tous les adolescents et les jeunes. Aujourd'hui, l’enseignement de ces compétences est offert dans le cadre du programme scolaire officiel d’au moins 70 pays en développement.

En 2004, le Bangladesh a créé le programme Éducation de base pour les enfants des villes qui travaillent (Basic Éducation for Hard-to-Reach Urban Working Children), qui enseigne ces compétences en même temps que les matières classiques comme la lecture et le calcul.

L'Azerbaïdjan a introduit les compétences utiles à la vie quotidienne comme matière facultative dans le programme de l'école primaire, abordant des sujets tels que la santé, la nutrition, le sexe, les droits de l'homme, la paix et la tolérance, l’écologie, le développement personnel et la communication interpersonnelle. Les élèves plus âgés apprennent beaucoup de choses sur la santé sexuelle et procréative et les questions de toxicomanie.

Au Malawi, ces aptitudes pratiques sont enseignées comme matière à part entière ainsi que dans le cadre des cours de santé, sciences, sciences sociales et religion.

Soucieux d’offrir des conseils sur la mise en oeuvre d’un enseignement basé sur la vie quotidienne, l'UNICEF a créé un site Internet spécial. Il présente des exemples prometteurs d’enseignement des compétences utiles à la vie quotidienne dans le monde, dresse la liste des études qui ont évalué les programmes fondés sur les compétences et fournit des outils pratiques et du matériel pour ceux qui sont prêts à mettre en oeuvre ces programmes. Nous voulons nous assurer que ces compétences essentielles – un nom bien choisi compte tenu de leur capacité à préparer les enfants à la vie - ont une place de choix dans l’agenda éducatif de chaque pays.

Nos jeunes, et surtout nos jeunes filles, sont régulièrement confrontés à des risques qui menacent leur santé et sécurité et limitent leurs possibilités d'apprentissage.

En enseignant aux enfants comment prendre des décisions éclairées et comment se frayer un chemin dans un monde plein de défis, les compétences utiles à la vie quotidienne équipent et responsabilisent les dirigeants de demain.


 

 

Recherche