Éducation de base et égalité des sexes

Des jeunes filles qui se battent pour l'éducation des filles et l'égalité des genres

Linh, Marcela et Hakima, jeunes déléguées de Plan International pour la 57e session de la Commission de la condition de la femme, se passionnent pour la promotion des droits des filles.

En savoir plus sur la Commission de la condition de la femme.

Image de l'UNICEF
© UNICEF United States of America/2013/James
Hakima, jeune déléguée de 13 ans de Plan International, parle de l'égalité des genres dans son pays d'origine, en Ouganda. Hakima fait partie d’initiatives traitant de la réduction des risques de catastrophe, de la protection des enfants et de la lutte contre la violence.

Par Chris Niles

NEW YORK, États-Unis d'Amérique, 15 Mars 2013 - Trois jeunes filles venant de régions différentes du monde, mais avec des objectifs similaires, se sont récemment réunies au siège de l'UNICEF pour parler de leur passion pour la promotion des droits des filles.

Linh, 20 ans, du Viet Nam,  Marcela, 17 ans, du Salvador et Hakima, 13 ans, de l'Ouganda étaient à New York en tant que jeunes déléguées de Plan International pour la 57e session de la Commission de la condition de la femme, qui s'est tenue au siège des Nations Unies.

AUDIO: Ecouter (en anglais)

Ces jeunes femmes œuvrent dans leurs pays respectifs pour promouvoir l'éducation des filles et l'égalité des genres. Elles veulent éliminer les obstacles logistiques, financiers et culturels qui empêchent les filles d'accéder à une éducation de qualité et de jouir de leurs droits.

Linh dit que les frais de scolarité élevés des lycées et le manque d'installations empêchent de nombreuses filles d'aller à l'école, et souligne le fait que ces questions doivent être abordées afin qu’un vrai changement se produise.

« Je suis en colère. Pourquoi ne peuvent-elles pas aller à l'école? Elles ont ce droit », dit-elle.

Marcela fait partie d'un projet intitulé « Cultura de Paz » (« Culture de la Paix »), qui forme des jeunes pour sensibiliser sur les questions sociales. Elle explique que la violence sexiste, le mariage des enfants et les grossesses précoces sont parmi les défis auxquels fait face sa communauté, située juste à en dehors de San Salvador.

« J'ai commencé à réclamer mes droits et à dire aux autres que personne ne peut les supprimer. Je cherche à encourager les autres à être aussi des agents de changement », dit-elle.


Image de l'UNICEF
© UNICEF United States of America/2013/James
Hakima est rejointe par (de gauche à droite) Linh, 20 ans, et Marcela, 17 ans. Les trois jeunes filles promeuvent l'éducation des filles et l'égalité des genres. Elles se sont rendues à New York en tant que jeunes déléguées de Plan International pour la 57e session de la Commission de la condition de la femme.

Marcela explique que sa formation au plaidoyer l’a aidée à faire évoluer les mentalités au sein même de sa famille. Auparavant,  son père et son frère refusaient d'aider sa mère avec les tâches ménagères, malgré le fait qu’elle travaille aussi à l'extérieur de la maison. Ils comprennent désormais que ces tâches ne sont pas «le travail des femmes».

Hakima a plus de dix frères et soeurs, et ses parents gagnent assez d'argent pour envoyer tous leurs enfants à l'école. Elle fait partie de plusieurs projets qui abordent la question de la violence contre les femmes et les filles. Elle dit que d'autres familles sont moins fortunées.

« Souvent dans une famille où il y a des garçons et des filles, et où il n’y a pas beaucoup d'argent,  seuls les garçons vont à l'école, explique-t-elle. Les filles sont mariées. »

Les trois jeunes femmes se sont engagées à promouvoir l'importance de l'éducation pour les filles, en encourageant les gens autour d’elles à examiner leurs attitudes envers le genre et à soutenir des changements positifs à long terme dans leurs sociétés.

Pour en savoir plus sur l'avenir de l'éducation et obtenir  les dernières nouvelles de la Réunion thématique mondiale sur l'éducation après 2015 qui se tient à Dakar, Sénégal du 18 au 19 Mars, rendez-vous sur http://www.worldwewant2015.org/education2015


 

 

AUDIO

4 mars 2013: Chris Niles parle avec Linh, Marcela and Hakima,  jeunes déléguées de Plan International, de leurs actions pour la promotion des droits des filles.

 AUDIO (en anglais) Ecouter 

Recherche