Éducation de base et égalité des sexes

En Azerbaidjan, l’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Shakira, rencontre des jeunes footballeuses pour faire la promotion du développement des filles grâce à l’éducation et au sport

Image de l'UNICEF
© UNICEF Azerbaidjan/2012/Pirozzi
L’Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Shakira, a rencontré récemment de jeunes footballeuses en Azerbaidjan. « Le sport est un outil formidable… pour maintenir ses enfants à l’école » a-t-elle déclaré.

La célébration inaugurale de la Journée internationale de la fille a eu lieu le 11 octobre 2012.

Par Claudia Amico

BAKOU, l'Azerbaïdjan, 15 octobre 2012 – la chanteuse de renommée mondiale – compositrice et Ambassadrice itinérante de l’UNICEF, Shakira, a rencontré récemment les jeunes joueuses d’une ligue nationale de football féminin soutenue par l’UNICEF. Elle a encouragé les jeunes athlètes à server d’exemple à leurs pairs  pour appréhender leur avenir en continuant leur éducation.

Inciter les filles à terminer leurs études

Shakira a rejoint une liste de vedettes  à la cérémonie de clôture de la Coupe du Monde féminine U-17 de la FIFA (moins de 17 ans), s'adressant aux filles entre deux répétitions de son premier concert solo à Bakou.

Les athlètes étaient ravies de rencontrer la chanteuse colombienne et de partager son travail de plaidoyer passionné pour défendre l'éducation dans le monde, appelant à l'expansion et à l'amélioration de l'éducation, particulièrement pour les enfants et les jeunes les plus désavantagés.

« Le Gouvernement de l'Azerbaïdjan, ainsi que la société civile en général, doivent travailler la main dans la main afin de pouvoir garantir que chaque enfant puisse aller à l'école. Sans distinction de sexe – garçons ou filles, ou sans considération de l'endroit où ils vivent. Les zones rurales sont les plus problématiques, aussi nous devons nous concentrer sur celles-ci », a-t-elle dit.

Shakira s'est exprimée sur la façon dont les joueuses devraient exploiter leur popularité et la puissance du football pour encourager d'autres filles à terminer leurs études, particulièrement les pauvres et les désavantagées et celles qui autrement pourraient être mariées trop jeunes.

« Le sport est un outil formidable de socialisation [des filles] et aussi pour permettre au Gouvernement, à la société civile en général, de maintenir la scolarisation de ces enfants », a-t-elle continué.

Jeunes athlètes et ambassadrices

Depuis 2011, l'UNICEF et l'instance nationale dirigeante de football - Associations des fédérations de Football de l'Azerbaïdjan ont  travaillé ensemble pour promouvoir le développement de filles, pour qu'elles prennent le contrôle de leurs vies et de leur avenir, y compris à travers l'éducation, un environnement sportif inclusif et la participation des filles au sport.

Grâce au programme de football, l'UNICEF enseigne aux jeunes joueuses de football l'acquisition de connaissances pratiques pour l'adoption d'un mode de vie sain, les droits de l'enfant, et comment communiquer ce qu'elles ont appris à leurs pairs. L'année dernière, sept équipes féminines ont ainsi été formées. Les 11 autres équipes seront formées cette année.

Armés de livrets et de matériels contenant des conseils pour améliorer la vie quotidienne, les joueuses et leurs entraineurs se déplacent jusque dans les  petites villes rurales et les villages, pour y organiser  des rencontres de football amicales avec les filles sur place, et ensuite s'assoir et parler avec elles des choix qu'elles sont amener à prendre ou à subir dans leur vie, y compris leur mariage précoce.

Des écoles privilégiant l'intégration et le sport

« C'est un fait malheureux mais certaines filles sont si déprimées de l'éducation qu'elles reçoivent, qu'elles envisagent sérieusement de se marier et de renoncer à leur scolarité ou de faire n'importe quoi d'autre plutôt que de terminer leurs études. C'est pourquoi l'UNICEF travaille avec le Ministère de l'éducation pour s'assurer que les écoles soient aussi inclusives que possible », explique le représentant de l'UNICEF en Azerbaïdjan, Mark Hereward.

Vendredi, à l'occasion d'une conversation à bâtons rompus, Shakira s'est assise entourée d'un cercle de filles en train de glousser. Elle a écouté leurs expériences où elles ont servi de modèle et observé leurs talents de footballeuse. Les joueuses lui ont donné ensuite un ballon de football qu'elles ont toutes signé.

Ensemble, Shakira et les jeunes athlètes participent à la promotion des filles dans le sport et l'éducation afin qu'elles se placent sur sur un pied d'égalité avec les garçons au sein de la société et réalisent les objectifs qu'elles souhaitent atteindre.


 

 

Recherche