Éducation de base et égalité des sexes

En Jordanie, les enfants réfugiés syriens poursuivent leur scolarité. Une première école ouvre ses portes dans le camp de Zaatari

Par David Youngmeyer

MAFRAQ, Jordanie, 8 octobre 2012 – « Je suis très heureuse que l'école ait commencé », dit Tabark, 12 ans, qui se trouve pour sa cinquième journée de classe à la nouvelle école pour les situations d'urgence du camp de réfugiés de Zaatari ». Ce que je préfère le plus, c'est l'arabe et écrire dans cette langue. J'aimerais être professeur d'arabe », dit-elle.

VIDÉO (en anglais) : le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake, et le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, visitent une nouvelle école dans le camp de réfugiés de Zaatari, en Jordanie. Reportage de Guy Degen.  Regarder dans RealPlayer

Tabark et ses cinq frères et soeurs en âge de fréquenter l'école font partie des 2200 enfants réfugiés syriens qui se rendent à la nouvelle école qui a ouvert ses portes voici seulement quelques jours. Avec environ 30 000 réfugiés dans le camp, l'UNICEF prévoit de faire passer sa capacité d'accueil à 5000 enfants.  

Investir dans l'éducation, c'est investir dans l'avenir
Au cours d'une visite commune à l'école, le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, et le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake, ont rencontré les enfants et les enseignants.

Parallèlement, la Commission européenne a annoncé une donation de 4,6 millions d'euros à l'UNICEF pour ses  programmes d'éducation en situation d'urgence en Jordanie, cela aussi bien pour le bénéfice des enfants réfugiés syriens que ceux des communautés d'accueil. Cette donation porte la contribution totale de l'Union européenne à 10 millions d'euros pour l'année 2012.

« Nous devons faire en sorte que les familles qui ont dû fuir leur pays puissent vivre dans des conditions décentes et que leurs enfants ne perdent par leur droit à l'éducation et à un avenir meilleur », a déclaré José Manuel Barroso. « Investir dans l'éducation, c'est investir dans l'avenir. Par conséquent, je suis fier que l'UE puisse épauler la scolarisation des enfants réfugiés syriens qui se trouvent à Zaatari ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF Jordanie/2012/Malkawi
Le Président de la Commission européenne, José Manuel Barroso (à droite), et le Directeur général de l'UNICEF, Anthony Lake (à gauche), distribuent des sacs scolaires à des enfants réfugiés syriens au cours d'une visite commune à la nouvelle école du camp de réfugiés de Zaatari, en Jordanie.

« L'UNICEF est extrêmement reconnaissant du soutien que l'Union européenne et divers donateurs ont offert lors de l'intervention d'urgence pour les enfants », a déclaré Anthony Lake.

« Nous venons juste de parler aux élèves qui se trouvent dans ces tentes », a-t-il dit. « Nous avons tous les deux entendu d'effroyables histoires sur les conditions dans lesquelles des familles ont été séparées et sur la difficulté de leur périple pour parvenir jusqu'ici. Et pourtant, vous pouvez les entendre chanter dans les tentes. Vous pouvez voir sur leurs visages combien ils sont heureux d'avoir la possibilité non seulement d'étudier mais de rencontrer d'autres élèves dans un lieu sûr où ils peuvent commencer à se remettre de la situation. Ces enfants représentent les nombreux autres enfants qui se trouvent toujours à l'intérieur de la Syrie. Durant cette crise syrienne, l'UNICEF a été à pied d'oeuvre ».


Appui pour l'école et les enseignants
La nouvelle école comporte quatorze grandes tentes scolaires qui sont réparties dans une enceinte. L'école fonctionne en classes alternées – les filles le matin, les garçons l'après-midi – pour qu'autant d'enfants que possible puissent avoir accès à l'éducation.
 
L'UNICEF apporte un vaste soutien à l'école, notamment avec du matériel pédagogique, des fournitures scolaires et des tentes aux côtés de l'appui apporté aux enseignants jordaniens mis à disposition par le Ministère de l'éducation et aux réfugiés syriens qui travaillent comme adjoints dans les classes.
 
Appui pour l'eau, l'assainissement et l'hygiène (WASH), la santé et l'aide psychosociale
L'UNICEF appuie dix-huit espaces amis des enfants, qui offrent un lieu sûr aux enfants pour jouer et étudier et où les enfants en situation de détresse psychologique peuvent recevoir une aide complémentaire. Deux de ces espaces sont pour les jeunes. De nombreux enfants se rendent dans les espaces amis des enfants quand ils ne sont pas en classe.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Jordan/2012/Malkawi
Anthony Lake en train de parler avec un enfant réfugié syrien dans un espace ami des enfants de l'UNICEF lors d'une visite dans le camp de réfugiés de Zaatari, en Jordanie. Ces espaces offrent aux enfants un lieu sûr pour jouer et étudier et recevoir une aide psychosociale complémentaire.

L'UNICEF fournit plus d'un million de litres d'eau par jour ainsi que 425 jets de douche, 425 latrines et 85 centres d'eau, d'assainissement et d'hygiène. Environ 6100 enfants du camp âgés de 6 mois à 15 ans ont été vaccinés dans le cadre d'une campagne contre la rougeole et la polio et de supplémentation en vitamine A.
 
Anthony Lake s'est rendu dans d'autres parties du camp, visitant un espace ami des enfants, un centre de vaccination et des centres d'eau, d'assainissement et d’hygiène.

« Voir, dans les espaces amis des enfants, des gosses en train de nager, d'aller et venir avec du maquillage sur leur visage en jouant aux clowns, toutes ces choses sont merveilleuses à voir n'importe quand mais cela montre qu'ils sont en train de se remettre du terrible traumatisme que plusieurs d'entre eux m'ont dit avoir subi alors qu'ils prenaient la fuite pour venir au camp », a-t-il dit.

Intervention humanitaire au-delà de Zaatari
Anthony Lake a également rencontré les partenaires de l'UNICEF ainsi que les représentants d'autres agences des Nations Unies qui participent à cette intervention humanitaire.

Au cours de sa visite de trois jours en Jordanie, l'état de la situation concernant l'intervention humanitaire de l'UNICEF et des projets prévus pour son élargissement lui ont été présentés par le personnel opérant en Jordanie, au Liban et en République arabe syrienne. Alors que 2,5 millions de personnes sont affectées par le conflit à l'intérieur de la République arabe syrienne, plus de 300 000 personnes sont immatriculées comme réfugiées ou se trouvent en attente d'immatriculation en Irak, au Liban et en Turquie.
 
Anthony Lake a également rencontré Sa Majesté le Roi Abdullah II Ibn Al Hussein et Sa Majesté la Reine Rania, le Premier ministre jordanien Fayez al-Tarawneh ainsi que des représentants diplomatiques.


 

 

Partenariat UNICEF-Union européenne

Recherche