Éducation de base et égalité des sexes

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haïti/2011/Dormino
Chanaika (au centre) suit un cours dans un conteneur au milieu du chantier de construction de la nouvelle école Saint-Gérard à Port-au-Prince, en Haïti.

Par Benjamin Steinlechner

PORT-AU-PRINCE, Haïti, 8 avril 2011 – Reconstruire les écoles endommagées ou détruites a été une priorité de l'UNICEF depuis le séisme de l'année dernière. C'est une des façons les plus efficaces pour ramener la normalité dans la  vie bouleversée des enfants de cette petite nation des Caraïbes.

Les classes ont repris en avril dernier à l'École Saint-Gérard et les élèves s'entassaient sur les gradins d'une structure ad hoc semblable à un amphithéâtre, installée dans un coin de la cour.

« Cette situation a perduré pendant environ un mois jusqu'à ce que tous les débris aient été enlevés et que nous puissions déplacer les élèves dans les tentes scolaires temporaires fournies par l'UNICEF », explique la Soeur Yola Norelus, directrice de l'école.

Brique par brique

Aujourd'hui, 11 mois après, les élèves continuent de se serrer les uns contre les autres dans des petits secteurs de fortune tandis que 13 nouvelles salles de classe sont en voie de construction.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haïti/2011/Dormino
Des élèves assistent à un cours dans la cour de l'école Saint-Gérard. C'est l’une des 37 écoles de Port-au-Prince en Haïti, que l'UNICEF aide à reconstruire à la suite du tremblement de terre dévastateur de l'année dernière.

L’école Saint-Gérard est l’une des 110 écoles semi-permanentes à avoir été reconstruites par l'UNICEF depuis le tremblement de terre dans la capitale haïtienne Port-au-Prince. Dans le cadre du plan national, l'UNICEF s’apprête également à reconstruire 37 nouvelles écoles dans la ville.

« Nous nous efforçons également de reconstruire des écoles dans les provinces haïtiennes et la construction de 28 écoles à travers le pays débutera dans une ou deux semaines », annonce Ginette Mathurin, une ingénieur de l'Unité de construction scolaire de l'UNICEF.

Chaque école coûte en moyenne 175 000 dollars et sa construction, qui utilise une combinaison de tentes, prend environ trois semaines pour construire l'utilisation d'une combinaison de tentes, des structures en acier et des fondations en béton.
 
On espère reconstruire 200 écoles semi-permanentes à travers le pays d’ici à la fin de juin 2011.

Un groupe de travail

Chanaika, 11 ans, est l’une des nombreux élèves qui se serrent à l'étroit dans un simple conteneur en guise de salle de classe au beau milieu du chantier de construction sur le site de l’ancienne école. Crayon en main, elle observe les ouvriers qui mélangent le ciment et mettent en place la structure en acier du toit de la nouvelle école.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haïti/2011/Dormino
De nouvelles salles de classe sont reconstruites sur le site de l’ancienne école Saint-Gérard à Port-au-Prince en Haïti. Un conteneur blanc sert temporairement de classe aux élèves en attendant la fin de la construction de la nouvelle école.

Chanaika reconnait qu'elle a de la chance de pouvoir étudier - et d'être en vie. Le tremblement de terre de l'année dernière a détruit son école et pris la vie de 27 de ses camarades et de trois des professeurs de l'école.

« Je connais beaucoup d'enfants dans mon voisinage qui ne peuvent pas aller à l'école », raconte Chanaika, qui vit dans des conditions sordides dans une banlieue de Port-au-Prince.

La plupart des écoles du pays sont privées et reçoivent peu ou pas de subventions publiques. « L'École devrait être gratuite et il devrait y en avoir une dans chaque voisinage », affirme-t-elle.  L'UNICEF, en coopération avec le ministère haïtien de l'Éducation nationale, explore les stratégies pour mettre en oeuvre un système scolaire gratuit pour les enfants haïtiens.

Le droit à l’éducation de chaque enfant est essentiel et particulièrement en Haïti après le tremblement de terre. Non seulement l'école permet aux enfants d'échapper à des conditions de vie qui autrement seraient mornes, mais elle leur permet aussi le retour à une vie stable, à renforcer leur estime de soi et à conduire leur propre avenir.

Construire l'espoir

« Nous voulons que nos enfants viennent ici pour apprendre et recevoir l'attention dont ils manquent bien souvent à la maison », explique la Soeur Norelus.

Ginette Mathurin qui supervise la reconstruction de l'école Saint-Gérard, se félicite des progrès constants mais explique qu’il reste toujours beaucoup à faire pour répondre aux besoins.

« À peu près 80 pour cent de la population haïtienne est illettrée et seulement 50 pour cent des enfants en âge scolaires vont à l'école » énonce Ginette Mathurin. « Nous devons continuer à investir massivement dans la construction des écoles, pour qu'au moins ces 50 pour cent puissent continuer à aller à l'école et suivre les enseignements dont Haïti aura besoin pour construire un avenir meilleur ».


 

 

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

Recherche