Éducation de base et égalité des sexes

Près de 6000 personnes font une course pour lever des fonds afin de promouvoir l'éducation pour tous en Argentine

Image de l'UNICEF
© UNICEF Argentine/2011
Des élèves donnent le départ de la « Course pour l'éducation » à Buenos Aires en Argentine.

BUENOS AIRES, Argentine, 31 mars 2011 – Près de  6000 personnes ont participé ce mois-ci à la quatrième « Course à pied annuelle pour l'Éducation », enregistrant un nouveau record de participation et confirmant le soutien de tous les enfants en faveur d'une éducation de qualité en Argentine.

La course, organisée par l'UNICEF, a pour intention de sensibiliser l'opinion publique sur le droit fondamental des enfants à recevoir une éducation, et de mobiliser les familles en faveur du soutien à l'éducation. Actuellement, 20 pour cent des enfants des régions à faible revenu ne font pas d'études et 16 pour cent des enfants en âge scolaire abandonnent leur scolarité.

Le droit d'apprendre

« Nous voulons garantir que les enfants aillent non seulement à l'école, mais qu'ils y accomplissent aussi leurs études », a déclaré le représentant de l'UNICEF en Argentine Andrés Franco. « La chose la plus importante est qu'ils puissent apprendre ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF Argentine/2011
María O'Donnell et Marcelo Zlotogwiazda, deux journalistes bien connus, participaient à « la Course pour l'éducation ». L'événement a eu lieu au début du mois de mars à Buenos Aires, en Argentine. Depuis quatre ans que la Course existe, María O'Donnell a participé à chaque événement annuel avec ses enfants.

La course a permis de lever près de 120 000 dollars É.-U. qui seront utilisés dans plus de 500 écoles rurales à travers le pays. L'argent ira au financement d'un projet où les élèves, les familles et les enseignants collaborent à l'auto évaluation d'une éducation de qualité et pour  bâtir un plan destiné à son amélioration.

L'expérience antérieure montre que ce projet est efficace dans la création d'une culture démocratique et évaluative dans les écoles.

Le matin de la course, les Bois de Palermo  (Bosques de Palermo), un parc énorme de Buenos Aires, étaient remplis de coureurs, de tous âges habillés de T-shirts oranges, ainsi que des journalistes, des représentants du gouvernement et des célébrités.

Julián Weich, ambassadeur de l'UNICEF en Argentine, qui animait l’événement, a  encouragé les participants « à faire de cette course le plus grand événement de l’année ! ». Avant le départ de la course, il a également discuté  de l’objectif final de l’UNICEF de s’assurer que tous les enfants suivent et achèvent bien leurs études. Cet événement a eu lieu début mars pour coïncider avec le début de l’année scolaire.

Des participants enthousiastes

Le départ de la course a été a été donné par des élèves qui  ont précédé les  50 premiers mètres de la piste  avec beaucoup d'enthousiasme et ont été applaudis et encouragés par les spectateurs.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Argentina/2011
Large crowds turned out for the 'Race for Education' event in Buenos Aires, Argentina.

« C'était super » déclare gaiement Victoria Tapia  une jeune coureuse de 11 ans. « Cette course est une bonne chose parce que l'éducation c’est important pour obtenir un bon travail plus tard ».

Les participants avaient le choix entre deux parcours de trois ou sept kilomètres qui symbolisaient un cycle complet d'enseignement depuis le départ, la première année, jusqu'à la ligne d'arrivée qui représentait la remise du diplôme.

Mery Adriázola, 71 ans, a participé à la course de sept kilomètres. Elle a expliqué que c'était un excellent moyen de garder la forme tout en contribuant à une cause importante. « Je cours depuis 22 ans et participer à une bonne cause, comme l'éducation, est une occasion d'aider les gens » a-t-elle conclu.

Nombre de familles participaient à la course, comme Valentín Jiménez, 9 ans, qui a couru avec son père, Ricky Jiménez. Pour eux, la course était une façon de travailler à un objectif personnel et collectif. « Nous nous sommes beaucoup entrainés ensemble et c'est la première fois qu'il va courir les sept kilomètres », a déclaré fièrement Ricky avant la course.

Leur entrainement intensif s’est révélé payant, tant pour  le père que pour le fils qui ont bouclé le parcours de la « Course pour l’éducation » en 40 minutes.


 

 

Recherche