Éducation de base et égalité des sexes

« Au-delà des manuels scolaires » - une série de podcasts sur l'éducation dans les situations d'urgence

Podcast n° 28 : l'Année internationale de la jeunesse se préoccupe de la participation des jeunes à l'enseignement

Image de l'UNICEF
© UNICEF/NYHQ2010-1376/Marta Ramoneda
Des garçons en train d'utiliser une machine à coudre lors d'un cours de formation professionnelle à Port-au-Prince, en Haïti.

Par Pi James

En proclamant l'Année internationale de la jeunesse, qui se déroule du 12 août 2010 au 11 août 2011, les Nations Unies ont demandé aux gouvernements, à la société civile, aux individus et aux communautés du monde entier d'apporter leur soutien aux activités pour les enfants. Voici un reportage sur ce sujet.

NEW YORK, Etats-Unis, 13 août 2010 – Selon des estimations de l'UNICEF, plus de 2 milliards de personnes ont, dans le monde entier, moins de 18 ans et près de 90% d'entre eux vivent dans les pays en développement. Hier, la Journée internationale de la jeunesse a donné le coup d'envoi à l'Année internationale de la jeunesse qui a pour but de progresser vers une participation totale et réelle des jeunes dans la société sous tous ses aspects dans le monde entier.

AUDIO: Écouter

Pour célébrer l'évènement, l'animatrice de podcasts de l'UNICEF Amy Costello s'est entretenue avec deux invités, Carvarinho Magalhaes Jeronimo Bento, qui vit au Timor-Leste, un pays de l'Asie du sud-est touché par un conflit, et Radha Rajkotia, Conseiller technique principal pour les jeunes et l'emploi au Comité international de secours de Washington. Les invités ont discuté des défis auxquels sont confrontés les jeunes des pays en situation de conflit et d'après-crise dans le domaine de l'éducation.

Les enfants plus âgés sont négligés

Radha Rajkotia est récemment rentrée d'Haïti où elle a dit qu'elle avait été frappé par une « différence frappante » entre les services disponibles pour les jeunes enfants et les enfants plus âgés.

« J'ai été vraiment étonnée de voir qu'il y avait des choix très limitées pour les jeunes dans ces campements, » a dit Radha Rajkotia, parlant des enfants et des adolescents qui se trouvent dans des camps improvisés pour déplacés par le tremblement de terre du début de cette année en Haïti. « Ces jeunes sont assis les bras croisés depuis six mois sans rien à faire. »

« Cette situation n'est pas unique, » a-t-elle ajouté. En période de crise, les préoccupations immédiates concernant l'enseignement et la protection se portent fréquemment sur les jeunes enfants et ceux qui sont plus âgés sont souvent négligés.

Relancer les opportunités

Carvarinho Magalhaes Jeronimo Bento, 25 ans, vit à Dili, la capitale du Timor-Leste. Il est activement engagé auprès des jeunes dans son pays qui a été dévasté par des années de conflit et de troubles violents. « Des possibilités limitées de faire des études existent pour les jeunes des zones rurales, » a-t-il dit, « particulièrement dans le cas des écoles secondaires et des universités. »

« Certains [jeunes] ont de l'argent, alors ils peuvent aller en ville pour poursuivre leurs études, » a dit Carvarinho Magalhaes Jeronimo Bento. « Mais ceux qui n'ont pas d'argent... arrêtent simplement leurs études et prennent un travail quelconque. »  

« Il y a une évolution récente parmi ceux qui font fonctionner les programmes pour les jeunes pour s'assurer que l'enseignement est adapté et flexible, qu'il prend en considération les possibilités d'emploi disponibles et qu'il prépare les jeunes aux réalités de leurs vies, » a dit Radha Rajkotia.

« Nous ne voulons pas que les jeunes pensent : « je suis formé comme tailleur ce qui veut dire que je dois être tailleur pour le reste de ma vie, » a-t-elle dit. « Nous voulons que les jeunes puissent dire : « j'acquiers des connaissances et des savoirs qui vont m'aider à progresser. Je vais être tailleur pour quelques années et si ça ne marche pas, alors je vais passer à quelque chose d'autre. »


 

 

Audio (en anglais)

4 août2010 : pour marquer le début de l'Année internationale de la jeunesse, l'animatrice de Radio UNICEF Amy Costello s'entretient avec deux invités des difficultés auxquelles sont confrontés les jeunes des pays en situation de crise et d'après-conflit dans le domaine de l'enseignement.
AUDIO écouter

Année internationale de la jeunesse

Recherche