Éducation de base et égalité des sexes

Au Swaziland, l'école primaire gratuite devient une réalité

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2010/Marinovich
Thulani, 13 ans, est assis en compagne de son jeune frère dans une école primaire d'Entfubeni, au Swaziland. C'est seulement maintenant qu'il apprend à lire et à écrire.

A l'approche du 10ème anniversaire de l'Initiative des Nations Unies pour l'éducation des filles (UNGEI) et de la conférence mondiale intitulée « Education pour l'égalité des sexes : engagement pour l'équité (4E) » qui doit se dérouler à Dakar, au Sénégal, du 17 au 20 mai, l'UNICEF présente une série de reportages sur les filles, l'enseignement et l'égalité des sexes. Voici l'un de ces reportages.

Par Shantha Bloemen

ENTFUBENI, Swaziland, 14 mai 2010 – Au moment du coucher du soleil, Thulani Gama dit à son  frère et à sa sœur, des jumeaux âgés de 10 ans, d'aller ramasser du bois pour le feu pendant qu'il moud du blé pour leur dîner. Au lever du soleil, il réveille les jumeaux et leur demande de se laver. Sans petit déjeuner, les trois enfants entament dans le Swaziland rural le parcours à pied d'une heure qui mène à l'école.

VIDÉO : regarder maintenant

Thulani, 13 ans, est le chef de cette petite famille. Lui-même, son frère Samkelo et sa soeur Samkelisiwe s'occupent les uns des autres depuis que, comme de nombreux parents, leur mère, une veuve, a quitté le domicile familial pour travailler à Mbabane, la capitale du Swaziland. Grâce à un nouveau programme appuyé par l'UNICEF et le gouvernement du Swaziland, Thulani, son frère et sa soeur peuvent désormais aller à l'école. 

Des enfants qui élèvent des enfants

Le père de Thulani est décédé d'une maladie liée au SIDA en 2000 alors que sa femme était enceinte de deux jumeaux. Après s'être occupé des enfants les plus jeunes jusqu'à leur dixième année, la mère de Thulani a quitté le foyer pour essayer de trouver du travail et d'envoyer de l'argent à la famille. Mais la combinaison d'un bas salaire de femme de ménage, du prix élevé des transports et d'un seul jour de congé par mois a pour effet que les visites de la mère à la maison sont rares.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2010/Marinovich
Au Swaziland, des enfants en âge de fréquenter l'école primaire font leurs études grâce à un programme appuyé par l'UNICEF en faveur de la scolarité gratuite.

« Les choses vont mal depuis ma mère est partie, » dit Thulani, assis dans sa maison de deux pièces décorées d'articles sur le football et des stars de cinéma découpés dans des journaux. Comme beaucoup de jeunes du pays, Thulani est un enfant qui élève d'autres enfants.

A plus de 26 pour cent parmi la population adulte, le taux de prévalence du VIH au Swaziland est le plus élevé du monde. Environ 10 pour cent des enfants swazis de moins de 18 ans ont perdu au moins un parent à cause du VIH et du SIDA. Des milliers d'orphelins – ainsi que des enfants comme Thulani dont les parents sont partis pour trouver du travail – vivent dans des foyers dont le chef de famille est un enfant. Environ un enfant sur cinq en âge de fréquenter l'école primaire ne sont pas inscrits à l'école primaire.  

Face à cette situation, le gouvernement du Swaziland s’efforce d’améliorer l'accès à l'enseignement pour les enfants vulnérables. Une loi constitutionnelle de 2005 exige que le premier cycle de l'école primaire soit gratuit, en commençant par la première et la seconde année. Le programme s'appliquera chaque année à une classe supplémentaire jusqu'à 2015 lorsqu'il couvrira l'ensemble des sept années d'école primaire. 

Des progrès réguliers

Alors que progresse le programme en faveur d'une scolarité gratuite, les responsables de l'éducation affirment qu'il faut du temps pour mettre en place les programmes d'enseignement.

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2010/Marinovich
Samkelo et sa soeur Samkelisiwe devant l'extérieur de leur maison, près d'Entfubeni, au Swaziland. Depuis que leur mère, une veuve, est partie il y a un an chercher du travail dans la capitale, les enfants s'occupent de la maison.

« Nous voulions avoir du temps pour construire des classes, mettre en place une approche structurée et recruter des enseignants, » dit Israel Simelane, Directeur de l'enseignement au ministère de l'Éducation et de la Formation du Swaziland.

Pour atteindre ces objectifs, des matériaux pédagogiques participatifs ont été introduits pour compléter la formation des enseignants et assurer un enseignement de qualité. Les écoles ont été pourvues en livres. Avec l'aide financière de l'Union européenne le Gouvernement a également introduit un système de bourses collectives qui offre 60 dollars par élève à chaque école primaire pour couvrir les frais d'entretien, d'électricité et d'eau.  


Par ailleurs, une aide financière permet à certaines écoles d'offrir chaque jour un déjeuner substantiel. A l'école primaire d'Entfubeni où Thulnai fait ses études, des bénévoles locaux servent des haricots et du porridge, le seul repas nourrissant que prennent chaque jour Thulani, son frère et sa soeur.

Elèves pour la première fois

« Les élèves se plaignent tous du fait que leur mère leur manque, » dit Simphiwe Simelane, l’enseignant de Thulani. « Ils viennent souvent en classe avec des problèmes que vous devez les aider à résoudre. Parfois, ils ont si faim que je dois aller chercher de quoi les faire manger chez moi. »

Comme Thulani, certains élèves de l'école ont dépassé l'âge d'être à l'école primaire. Ils font leurs études dans ces classes moins avancées parce qu'ils n'ont jamais eu les moyens d'accéder à l'enseignement. « Bien qu'il ne soit pas facile pour des enfants plus âgés d'être assis aux côtés de camarades de classe plus jeunes, » dit Simphiwe Simelane, « ils risquent un avenir offrant peu de possibilités s'ils n'étudient pas. »

« Je suis vraiment heureuse avec la scolarité gratuite, » dit l'enseignante. « Et je prie et j'espère que Thulani continuera ses études. »


 

 

Vidéo (en anglais)

Le reportage de Shantha Bloemen, de l'UNICEF, sur la scolarité gratuite pour les enfants des écoles primaires.
 VIDÉO  haut | bas

Obtenez des vidéos de
qualité professionnelle
chez The Newsmarket

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles
Recherche