Éducation de base et égalité des sexes

En Haïti, un appel national au retour à l'école apporte l'espoir aux enfants

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haïti/2010/Bakody
Deux jumeaux, Jean-René et Jean-Raymond Michel, 13 ans, sont tout sourire après leur première journée à l'école où ils viennent de retourner, à Jacmel, en Haïti.

Par Jennifer Bakody

Avec un reportage additionnel de Jill Van Brule

JACMEL, Haïti, 5 avril 2010 – Presque trois mois après le tremblement de terre du 12 janvier qui a dévasté Haïti, le ministre haïtien de l'Éducation, avec l'appui de l'UNICEF et de ses partenaires, a lancé un appel au niveau national demandant aux enfants de reprendre le chemin de l'école.

Cet appel marque la première étape d'une opération qui prévoit de faire retourner plus de 700 000 élèves dans les écoles d'ici les trois prochains mois et même davantage d'ici le début de la nouvelle année scolaire, en septembre.

Le gouvernement a également annoncé que la période scolaire actuelle serait prolongée jusqu'en août pour donner plus de temps aux enfants d'Haïti de rattraper les mois d'enseignement qu'ils ont manqués à cause du tremblement de terre.

Retour à l'école
L'école Sainte-Thérèse de Jacmel, une école publique de 614 élèves du primaire, a subi des dégâts pendant le tremblement de terre. Mais les cours sont en train de reprendre grâce aux tentes et aux diverses fournitures distribuées par l'UNICEF et ses partenaires.

Deux jumeaux, Jean-Raymond et Jean-René Michel, 13 ans, sont heureux d'être retournés en cours à l'école Sainte-Thérèse. Ils disent que chez eux, ils s'ennuyaient et s'impatientaient, se demandant quand ils pourraient aller de nouveau à l'école.

Après le tremblement de terre, ils passaient leurs journées dehors dans les rues et leurs nuits sous une tente avec leur famille, constituée de huit personnes. Jean-Raymond dit que se trouver à l'intérieur d'un bâtiment l'angoisse.

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haïti/2010/Bakody
Des centaines d'élèves de l'enseignement primaire retournent à l'école Sainte-Thérèse, à Jacmel. Comme il est trop dangereux de pénétrer dans le bâtiment, les enfants étudient sous une bâche.

« Nous somme venus [à l'école] et nous avons vu la tente. Nous l'avons aimée immédiatement, » dit-il. « Nos professeurs l'ont agencée pour nous d'une façon agréable. Ils ont placé nos bancs comme ils étaient auparavant dans nos classes. »

Jean-René dit que toute la famille est heureuse que l'école ait repris car leur père, leur mère et leur grand-mère étaient impatients de voir les enfants l'esprit occupé.

« Nous parents en avaient gros sur le cœur pour nous, » dit Jean-Raymond.

Une passion pour les études
Le tremblement de terre du 12 janvier a tué environ 38 000 élèves et plus de 1300 enseignants et diverses  personnes employées dans l'enseignement. Il a aussi détruit plus de 4000 écoles ainsi que le siège du ministère de l'Éducation. Toutes les données concernant l'enseignement ont été perdues. On estime qu'environ trois millions d'élèves ont subi une interruption ou un arrêt total de leurs études.

L'UNICEF et ses partenaires ont collaboré avec le gouvernement haïtien pour distribuer à ce jour 3000 tentes scolaires ainsi que des kits contenant du matériel pédagogique, des modules récréatifs et des fournitures scolaires pour aider les enfants dont les enfants ont été détruites ou qui se sont installés dans des campements provisoires après avoir perdu leur domicile.

Des séances d'orientation ont été dispensées aux enseignants et aux bénévoles et un programme scolaire provisoire qui couvre les aptitudes de base nécessaires à la vie courante, un soutien psychosocial et la préparation aux catastrophes a été mis en place.

« En matière d'enseignement, la demande est très élevée en Haïti. Il y a une soif évidente pour les études parmi les enfants et les familles, » dit la Représentante intérimaire de l'UNICEF en Haïti, Françoise Gruloos. « Les familles valorisent l'enseignement bien plus que n'importe quel autre service public et nous voulons  encourager cette passion pour les études. »

Image de l'UNICEF
© UNICEF Haïti/2010/Bakody
L'école Sainte-Thérèse, une école publique de 614 élèves à Jacmel, a subi des dégâts pendant le tremblement de terre. L'UNICEF et ses partenaires ont distribué des bâches et diverses fournitures pour que les élèves puissent reprendre leurs études.

L'UNICEF a également fourni sept bureaux en préfabriqué pour le Ministère de l'éducation et collabore actuellement avec le ministère et ses partenaires pour concevoir un modèle d'écoles résistantes aux tremblements de terre utilisant des technologies innovantes de construction, notamment des briques de terre compressée qui respectent l'environnement.

Rétablir l'espoir

Bien qu'ils vivent au jour le jour, Jean-Raymond et Jean-René voient toujours pour eux un avenir plein de possibilités.

« Je veux être un soldat de la MINUSTAH [un casque bleu de l'ONU] pour pouvoir assurer la sécurité de mes parents, » dit Jean-René.

« Je veux être prêtre... pour aider tous les gens qui sont malades et leur permettre de se sentir mieux, » ajoute Jean-Raymond.

L'UNICEF pense que l'enseignement offre une bouée de secours pour de telles espérances pendant les périodes de crise.

« Le retour à l'enseignement est fondamental pour rétablir l'espoir mais c'est un processus à long terme qui exige un engagement total de l'ensemble des partenaires, » dit le Responsable intérimaire de l'éducation de l'UNICEF, Mohamed Fall. « L'enseignement est le socle sur lequel Haïti peut de nouveau prendre appui, un fondement qui peut résister face à un tremblement de terre et créer aussi une base pour un avenir sûr et sans danger pour les enfants d'Haïti. »


 

 

Séisme en Haïti


Reportage photo : un espoir fragile pour les enfants d'Haïti 
(en anglais)

"Enfants d'Haïti : un an après  des secours à la reconstruction : un long parcours" [PDF]

En Haïti, un centre de santé appuyé par l'UNICEF offre prise en charge et traitement aux femmes séropositives au VIH
 avec vidéo

Des stars du basketball se rendent dans un centre de malnutrition appuyé par l'UNICEF en Haïti

Haïti est la première destination humanitaire du nouvel Ambassadeur UNICEF d'Irlande, Rory McIlroy

Communiqué de presse :
Un an après le séisme, il est impératif de mettre en place des services de base pour les enfants d'Haïti

L'UNICEF soutient la reconstruction d'écoles en Haïti

Pour les enfants d'Haïti, des opérations de secours au redressement : un chemin difficile
avec vidéo

L'histoire de Jean : en Haïti, la foi d'une adolescente dans l'éducation est source d'espoir
 avec vidéo

À la frontière haïtienne, du personnel de l'UNICEF participe à la lutte contre la traite des enfants
 avec vidéo

Carnet de route : la lutte contre la traite des enfants à la frontière d'Haïti

Un centre d'accueil résidentiel fournit un refuge aux enfants des rues de Cap-Haitien
avec vidéo

À la frontière haïtienne, l'UNICEF et ses partenaires s'efforcent de protéger les enfants vulnérables
avec vidéo

En Haïti, l'histoire de Christian : un garçon qui récupère tout ce qui peut l'être et reste optimiste, suite au séisme
 avec vidéo

Les spécialistes de la logistique de l'UNICEF font parvenir des compléments alimentaires aux enfants haïtiens
avec vidéo

Toutes les histoires sur le séisme en Haïti

UNGEI

Site de l'Initiative des Nations unies pour l'éducation des filles
Recherche