Éducation de base et égalité des sexes

En Éthiopie, les programmes «Enfant-à-enfant» associent apprentissage et récréation

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2008/Rana
La jeune Soutien scolaire Wenishe guide un groupe d'enfant pendant une activité éducative faisant partie du programme « Enfant-à-enfant »

Par Abhiyan Rana

DIMA GURANDA, Éthiopie, le 25 mars 2009 - Wenishe, 12 ans, élève en sixième année à l'École Dima dans la région éthiopienne de l’Oromia, s'est portée volontaire pour devenir l’une des trente Jeunes Soutiens scolaires dans le projet « Etre prêt pour l'École » qui encourage une approche d'« Enfant-à-enfant ».

L'initiative « Enfant-à-enfant » soutenue par l’UNICEF fonctionne déjà dans six pays, y compris l'Éthiopie. Le projet pilote souhaite préparer les jeunes enfants pendant leur première année d'école primaire en associant des enfants plus âgés au plus jeunes – et en mêlant étude et récréation. 
 
À cette fin, Wenishe a récemment organisé une séance pour cinq enfants, âgés de 5 à 6 ans, qui entreront bientôt à l'école primaire.

Apprendre par le jeu

La séance a eu lieu dans une remise construite de draps de plastique et de branches d'arbre par le père de Wenishe. Les enfants assis en demi-cercle autour d'elle, Wenishe a pu démarrer une activité éducative apprise en classe d'orientation hebdomadaire, tout en utilisant du matériel fourni par l'initiative « Enfant-à-enfant ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF/2008/Rana
Wenishe, sa mère Masarat, et sa soeur, Innat, devant leur maison, où Wenishe anime ses séances de travail

Les enfants éclatent de rire en reprenant une contine à propos d'une souris, et dont Wenishe affiche fièrement les paroles sur un feuille de papier, guidant ainsi les enfants à travers l'activité éducative.

« J'aime aider mes petits frères et soeurs, à "Etre prêt pour l'École" », explique Wenishe.

Next on the agenda was a counting game using discarded bottle caps. The children smiled eagerly as they scooped up the correct number of caps. When one young boy struggled with his counting, Wenishe gently put her arms around him and encouraged him to try again. He got it right the second time.

La mère de Wenishe, Masarat, sourit fièrement alors qu'elle regarde sa fille animer une séance avec des enfants.

J'ai le sentiment de donner à ces enfants une opportunité que je n'ai jamais eue, raconte-t-elle.

L'éducation par pair montre un fort potentiel

L'approche « Enfant-à-enfant » est  particulièrement pertinente et constitue une alternative plus économique que les écoles maternelles institutionnelles dans les pays en développement. 

Les programmes d'éducation par pair ont montré un potentiel considérable dans des pays comme l'Éthiopie, où l'accès aux écoles maternelles reste faible. L'Initiative se préoccupe également du problème de l'inscription en primaire d'enfants trop âgés, en s'assurant que tous les enfants du programme sont bien inscrits l'année suivante en première année du primaire et à l'âge approprié.

L'éducation par pair a enregistré des progrès sensibles en Éthiopie, et l'UNICEF continue de soutenir de tels programmes afin de garantir dans le monde entier la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement.


 

 

Recherche