Éducation de base et égalité des sexes

L’histoire d’Aichatou : grâce à ses nouvelles compétences, une ancienne vendeuse des rues se protège de l’exploitation au Niger

Image de l'UNICEF
© UNICEF/Niger/2008/Bisin
Aichatou Mahamadou, 19 ans, est une ancienne vendeuse des rues à Maradi (Niger), qui a reçu une formation de tailleur avec l’aide de l’UNICEF.

Par Sandra Bisin

Le troisième Congrès mondial contre l’exploitation sexuelle des enfants, qui aura lieu au Brésil du 25 au 28 novembre 2008, a pour but d’encourager une meilleure coopération pour mieux lutter contre l’exploitation sexuelle. Voici un nouveau reportage dans la série consacrée à ce problème.

MARADI, Niger, 17 novembre 2008 –La jeune Aichatou,  devenue un tailleur respecté dans sa communauté,  mène une vie qui n’a rien à voir avec son existence d’il y a deux ans, lorsqu’elle travaillait comme vendeuse des rues à Maradi, une ville grouillante d’activités, dans l’est du Niger, à la frontière avec le Nigéria.

« Je travaillais dans les rues de Maradi depuis que j’avais cinq ou six ans, se souvient-elle, je vendais des patates douces et de la canne à sucre. Dans notre société musulmane, les filles ne sont pas censées errer dans les rues. Les hommes me regardaient comme si j’étais une prostituée, je me sentais très mal à l’aise, j’avais honte ».

Travailler à la maison
À l’époque, Aichatou travaillait jusqu’à 12 heures par jour pour gagner à peine 60 centimes de dollar.

Maintenant, elle passes ses journées à confectionner des robes colorées traditionnelles avec sa machine à coudre flambant neuve. La machine trône maintenant au centre de la hutte de bois où elle vit avec ses parents et ses huit frères et sœurs.

Jusqu’à présent, les affaires ont bien marché. « J’ai beaucoup de clients ces jours-ci », dit-elle avec fierté.

Le risque d’exploitation
Le Niger est l’un des pays les plus pauvres du monde et il dispose de peu de ressources pour répondre aux besoins de base de sa population. Les enfants et les jeunes de moins de 15 ans représentent plus de la moitié de la population. Près de 40 pour cent des enfants âgés de 5 à 14 ans travaillent d’une manière ou d’une autre.

Le pourcentage de filles qui travaillent est lui aussi élevé. Beaucoup de filles vendent des choses dans la rue alors qu’elles sont encore très jeunes. Dans ces rues, elles sont exposées au harcèlement et aux sévices sexuels, et la plupart manquent des connaissances et des moyens qui leur permettraient de se protéger du SIDA et autres maladies sexuellement transmissibles.

Elles courent également un très grand risque de se faire exploiter. Nombre d’entre elles se prostituent pour gagner l’argent que leur  famille attend d’elles chaque jour.

« Mon rêve est devenu réalité »
Avec l’aide de l’UNICEF, Aichatou a réussi à mettre fin à ses activités de vendeuse des rues et à s’installer à son compte comme tailleur. Il y a deux ans, avec 24 autres jeunes filles, elle avait rejoint un programme de formation soutenu par l’UNICEF et organisé par le Ministère de l’autonomisation des femmes et de protection de l’enfant. Elle a été formée au travail de tailleur, à la couture, au tricot et à d’autres techniques encore.

« En soutenant ces programmes de formation destinés aux anciens vendeurs des rues, l’UNICEF cherche non seulement à leur donner des compétences professionnelles mais aussi à leur donner une éducation non scolaire qui les aidera à éviter les dangers de la rue, à développer des activités génératrices de revenus et à bien gagner leur vie », affirme le Représentant de l’UNICEF pour le Niger Akhil Iyer.

À la fin de la période de formation, chacune des filles a reçu une machine à coudre, une table, une chaise et du tissu – tout ce qu’il faut pour lancer une petite affaire.
Aichatou gagne maintenant  environ 11 dollars par semaine. « C’est tellement plus que ce que je gagnais comme vendeuse dans la rue, dit-elle. Jamais je n’aurais cru pouvoir parvenir à cette position. Aujourd’hui, j’ai un travail qui me plaît énormément et je peux faire vivre ma famille. Mon rêve est devenu réalité ».



 

 

Recherche